novembre 2019

Chloé Bouquet : «aller le plus loin possible»

Comme Amanda Kolcwynski, Roxanne Frank et Aïssatou Kouyaté, la native de Morteau Chloé Bouquet est devenue internationale cette année, à 24 ans.
Photo Laurent Cheviet
Chloé Bouquet : «aller le plus loin possible»

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Quel est le chemin à emprunter pour atteindre l’équipe de France ?
J’ai commencé le hand à l’âge de 5 ans, à Morteau, où j’ai suivi ma grande sœur. J’ai intégré le collège Stendhal à Besançon puis le pôle. Ensuite, j’ai signé à l’ESBF vers 16 ans. Et à 18 ans, j’ai intégré le centre de formation pour quatre ans et maintenant je suis en contrat professionnel depuis 3 ans.

Quelles sont vos ambitions ?
Aller le plus loin possible en Coupe d’Europe avec l’ESB. Avec les Bleues, je ne me pose pas forcément de question. J’espère juste y retourner car j’ai vraiment aimé la semaine en septembre. Une très belle première expérience. J’ai beaucoup appris à côté de grandes joueuses.

L’ESB peut-elle réellement espérer redevenir championne de France dans les années à venir ?
Depuis quelques saisons, le club avance beaucoup. J’espère qu’on y arrivera bientôt.

Comment concilier le haut niveau avec la vie perso et les études ?
C’est très compliqué, je cours partout ! Je pars de chez moi à 7 heures et je rentre à 20 heures. Avec deux entraînements par jour, les cours et les stages, il ne reste pas beaucoup de place pour la vie perso. J’ai mis longtemps à trouver ma voie côté études, ce qui m’a fait perdre un peu de temps.

La montée du PBHB en D2 a-t-elle changé les choses pour vous ?
Non, pas du tout. Au contraire, nous sommes très contentes d’avoir deux équipes de handball féminin de haut niveau à Besançon.

Un mot sur les coaches (1) ?
Elles ont été joueuses et leur expérience nous apporte beaucoup.

Recueilli par Christophe Bidal
(1)
Raphaëlle Tervel et Sandrine Delerce, coaches de l'ESBF.

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Jet ski


septembre 2019
Dylan Lucht, Wilfried Gurnot et Robin Sylvester, trois jet-skieurs doubiens (lire notre article) ont participé au JX GP de Suisse les 24 et 25 août au Bouveret. Le premier nommé est revenu vainqueur de l'une des 11 courses du week-end (Am Ski JX3). Il a également gagné le championnat de Belgique le 1er septembre.

Ultimate frisbee


janvier 2019
Bravo aux joueuses de l'équipe féminine dijonnaise Ladies'jonctées, championne de France élite d'ultimate frisbee en salle le 3 janvier. +infos

Anouck Clément


août 2018
A 17 ans, la capitaine du club bisontin de Palente a participé en juin au championnat d'europe U18 de beach handball au Monténégro avant d'être l'une des 10 sélectionnées pour le mondial seniors le mois suivant à Kazan (Russie) où l'équipe de France a perdu 3 matches au 1er tour avant d'enchaîner sur 3 victoires en ronde de consolation. Bilan : 11e place lors des deux compétitions.

Nicolas Fleury


octobre 2017
Les premiers championnats du monde urban cycling UCI sont prévus du 8 au 12 novembre à Chengdu (Chine). Au programme, 3 disciplines : le mountain bike Eliminator (XCE), le trial et le BMX freestyle park. Parmi les sélectionnés de l'équipe de France figure le Bisontin Nicolas Fleury, 20 ans, dont nous avons parlé en 2015.

Tir à l'arc


janvier 2017
Encore une victoire pour Jean-Charles Valladont vainqueur de la coupe du monde indoor de tir à l'arc, qui se déroulait le week-end des 21 et 22 janvier à Nîmes.
Voir tout