octobre 2017

«Il ne faut pas faire un service civique pour gagner de l’argent»

Pauline Rouffet a été volontaire de septembre 2016 à avril 2017 à la MFR d’Amange.
Dessin Christian Maucler

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
J’ai 22 ans, j’habite à Dole. Quand j’ai obtenu mon BTS assistant manager en juin dernier, j’étais à la recherche de mon avenir.
Je ne savais pas si je voulais faire une licence professionnelle ou entrer dans la vie active. Cette dernière me faisait peur. Je n’avais travaillé que durant des jobs d’été (vendeuse, assistante agricole, animatrice, femme de ménage…), en plus de mes stages, dans un hôtel et à la mairie de Dole. Ma tante et ma cousine m’ont conseillé de faire un service civique où je découvrirais un côté plus social, humain et vivant qui me correspondrait davantage que mon diplôme de secrétariat.
Arrivée à la Maison familiale et rurale (MFR) d’Amange spécialisée dans l’apprentissage, j’ai eu des collègues très accueillants. J’étais en service civique avec Marine qui préparait en parallèle son concours d’éducatrice spécialisée. Nous nous complétions professionnellement car elle aimait faire des animations avec les jeunes et ma mission était davantage axée sur l’informatique, les tâches administratives ou l’aide aux devoirs en informatique.
Etant quelqu’un de timide, mon intégration fut un peu difficile. Mais à Amange, en plus de prendre confiance en moi, j’ai appris à être patiente avec les jeunes qui contrairement à moi, avaient des situations difficiles, avec parfois des problèmes familiaux ou psychologiques. Ma binôme et moi nous complétions aussi là-dessus.
Il ne faut pas faire un service civique si l’on veut gagner de l’argent, c’est un engagement volontaire où l il faut parfois faire des concessions.
Au cours de ma mission, il y a eu un projet de “taille” : la classe de terminale Sapat (services aux personnes et aux territoires) a organisé la célèbre fête du Loup-garou de la vallée des Anges  qui était une représentation de théâtre par les terminales qui devenaient comédiens le temps d’une soirée. Cela a généré un énorme travail qui a mobilisé de nombreuses personnes, du matériel et a été accompagné de nombreux imprévus !
Cet événement attira plus de 400 personnes, une très belle réussite, avec des jeux en bois pour les enfants, le spectacle de l’école primaire, des chevaux, des chèvres…
Bien sûr, ce travail m'a apporté des compétences nouvelles, des responsabilités à chacun (appeler les intervenants, rechercher les répliques pour la scène de théâtre, de nombreuses créations manuelles à inventer pour décorer la MFR en respectant le thème). Il fallait répéter souvent la scène, tous les mardis soirs.
Parfois quelques conflits naissaient, à la fin tout le monde avait hâte que le fabuleux projet aboutisse. Les retombées ont été très positives. Et à l’heure actuelle tout le monde demande une 3e édition du “Loup-garou”.

Pauline Rouffet
En savoir plus
Offres de service civique sur service-civique.gouv.fr

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Après la 3e


mars 2019
L'Onisep vient de publier les guides régionaux «En classe de 3e préparer son orientation» et «Un CAP pour un métier». Ces publications diffusées aux élèves de 3e de l’académie de Besancon sont également téléchargeables sur le site onisep.fr

Carte interactive parcoursup


février 2019
Une carte interactive (réalisée par le laboratoire bordelais de recherche en informatique avec les données de l’Onisep) est en ligne. A l'initiative du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, cet outil doit permettre aux candidats de découvrir l’ensemble des formations proposées sur parcoursup, d’affiner leurs recherches de manière simple et intuitive, en saisissant des mots clés, des filières de formations et/ou une zone géographique. Ils peuvent ajuster leurs vœux à l'aide d'indicateurs tels que le taux d’accès de la formation en 2018, le pourcentage des catégories de bacheliers admis, le nombre de places en 2019, les formations similaires. Disponible ici

Ecoles d'ingénieurs


février 2019
L'Usine nouvelle vient de publier son classement 2019 des écoles d'ingénieurs en se basant sur 14 indicateurs. Celles de la région arrivent aux rangs 24 (Isat Nevers), 28 (UTBM Sevenans), 69 (Ensmm Besançon) et 83 (Agrosup Dijon). En savoir plus.

‘’Entrer dans le sup après le bac pro’’


décembre 2017
L'Onisep vient de publier ce guide régional, diffusé aux élèves de terminale professionnelle de l'Académie de Besançon. Il donne les informations sur l’orientation dans le supérieur après le bac pro et sur l’insertion professionnelle. Cette publication est également téléchargeable sur le site onisep.fr.

Réseau IJ


décembre 2016
Le réseau information jeunesse accueille les jeunes pour une recherche d’orientation ou une connaissance des métiers, soit en autonomie, soit accompagné d’un documentaliste. Les dossiers du CIDJ leur permettent par exemple de découvrir quel métier exercer en fonction de leurs centres d’intérêt. En complément utile, chaque dossier apporte des infos sur les tendances de recrutement à venir. Un classeur complémentaire, celui qui concerne l’organisation des études avec des conseils ayant pour objectif d’aider à répondre à la question "pour quelles études suis-je fait(e) ?". Il décrit les possibilités selon la situation de chacun. Il permet de se représenter en quelques minutes le secondaire, le professionnel et technologique, le supérieur. Ces dossiers en accès libre sont également consultables sur cidj.com
Voir tout