octobre 2019

La Boussole des jeunes, «outil facile et utile»

Lancé dans le Grand Besançon sur le thème de l’emploi et la formation, ce dispositif devrait être étendu, géographiquement et thématiquement, afin d’aborder tout ce qui peut aider l’insertion : logement, santé, culture, sport et loisirs.
Photo Yves Petit
La Boussole des jeunes, «outil facile et utile»

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Après un essai rapide du site de la Boussole des jeunes, Tijana est tout sourire.  « J’ai trouvé un interlocuteur. Quelqu’un de la Mission locale va me contacter. Je ne connaissais pas cet organisme, mais surtout je sais qu’on peut m’aider et que je peux avoir des réponses à mes questions ». Tijana a 16 ans, elle aimerait suivre un apprentissage dans la vente, sans trop savoir par où commencer. Mise en face de la Boussole des jeunes en phase test, elle résume : « utile ». Avec elle, 5 autres jeunes sont les premiers bisontins à découvrir le dispositif, le 24 septembre dans les locaux du lycée Condé, à Besançon. Ils ont entre 15 et 17 ans. A part Olson, qui sait qu’il va signer un contrat d’apprentissage en maçonnerie, ils s’interrogent. Nissrile veut travailler dans le domaine sportif, mais ne sait pas qui peut lui proposer une formation. Esteban a intégré le Daqip (1) après avoir quitté une formation en service restauration qui ne lui plaisait pas. « J’essaie de trouver des stages pour tester certains domaines ». Lilou est en bac pro cuisine mais sait déjà qu’elle veut changer d’orientation, « sans avoir trop d’idée ». « Je sais aussi que je préfère être en stage qu’à l’école ». Quant à Diorgio, 15 ans, il n’est pas encore sûr de vouloir persévérer dans son CAP crémier fromager. La Boussole des jeunes est un outil pour essayer de répondre à ces situations d’incertitude. Au cas par cas. Les 6 jeunes sont unanimes : « C’est simple, intuitif, adapté. Très facile d’utilisation. On comprend rapidement ».
Après Reims, Lyon et Evry, la capitale du Doubs est une des cinq villes postexpérimentales à lancer ce dispositif d’Etat dont l'idée est née en 2014. S’il s’avère concluant, il devrait être rapidement étendu dans le département puis la région. « La Boussole des jeunes s’adresse aux jeunes les plus éloignés de tout dispositif d’insertion et de l’information résume Chantal Vivien, chargée de mettre en place le dispositif dans le Doubs. On commence avec le thème de la formation et de l’emploi mais ensuite ce sera plus large, avec les questions de mobilité, de logement, de santé, de sport, de culture, etc. A chaque fois, pour chaque cas, l’utilisation de la Boussole doit permettre de répondre rapidement à la question : où trouver quelqu’un qui peut m’être utile ? L’idée est de proposer un outil simple, efficace, avec lequel on parle aux jeunes de manière naturelle, non institutionnelle ». Plateforme d’accès au droit et d’accompagnement vers l’autonomie, la Boussole présente une autre originalité : une fois que le jeune a trouvé en quelques clics le professionnel adéquat, c’est ce dernier qui le contacte.

S.P.



(1)
Dispositif d’accompagnement à la qualification et à l’insertion professionnelles.

En savoir plus
boussole.jeunes.gouv.fr

La Boussole à Lyon

La Boussole des jeunes existe depuis mars 2018 à Lyon. Après la thématique de l’emploi, elle a développé celle du logement. Prochainement, ce sera le tour de la santé. Responsable du dispositif au Crij Auvergne-Rhône-Alpes, Justine Guillot constate qu’elle est utilisée : «environ 150 jeunes par mois se connectent alors qu’on n’a pas beaucoup communiqué. 10 % d’entre eux demande à être recontactés. Nous n’avons que des retours positifs des partenaires. Le premier développement de la Boussole a été réalisé par le Grand Reims avec des jeunes. Nous avons repris ce qui a été mis en place en réadaptant en fonction des réactions. Mais l’outil évolue constamment avec de nouveaux acteurs, de nouvelles offres de formation».

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

SPRO


octobre 2019
Deux portes d'entrées principales pour l'accès au service public régional de l'orientation : 0971047378 et orientation-formation-emploi.org

Après la 3e


mars 2019
L'Onisep vient de publier les guides régionaux «En classe de 3e préparer son orientation» et «Un CAP pour un métier». Ces publications diffusées aux élèves de 3e de l’académie de Besancon sont également téléchargeables sur le site onisep.fr

Carte interactive parcoursup


février 2019
Une carte interactive (réalisée par le laboratoire bordelais de recherche en informatique avec les données de l’Onisep) est en ligne. A l'initiative du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, cet outil doit permettre aux candidats de découvrir l’ensemble des formations proposées sur parcoursup, d’affiner leurs recherches de manière simple et intuitive, en saisissant des mots clés, des filières de formations et/ou une zone géographique. Ils peuvent ajuster leurs vœux à l'aide d'indicateurs tels que le taux d’accès de la formation en 2018, le pourcentage des catégories de bacheliers admis, le nombre de places en 2019, les formations similaires. Disponible ici

Ecoles d'ingénieurs


février 2019
L'Usine nouvelle vient de publier son classement 2019 des écoles d'ingénieurs en se basant sur 14 indicateurs. Celles de la région arrivent aux rangs 24 (Isat Nevers), 28 (UTBM Sevenans), 69 (Ensmm Besançon) et 83 (Agrosup Dijon). En savoir plus.

‘’Entrer dans le sup après le bac pro’’


décembre 2017
L'Onisep vient de publier ce guide régional, diffusé aux élèves de terminale professionnelle de l'Académie de Besançon. Il donne les informations sur l’orientation dans le supérieur après le bac pro et sur l’insertion professionnelle. Cette publication est également téléchargeable sur le site onisep.fr.
Voir tout