mai 2019

Morteau remporte la première édition de «POTEs en herbe»

200 lycéens ont participé à la première édition du concours «POTEs en herbe». Ils devaient imaginer le lycée de demain, celui qui aura réussi sa transition énergétique. Le lycée Edgar Faure (Morteau – 25) s’est particulièrement distingué.
Photo David Cesbron

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
A Quetigny, le lycée agricole Olivier de Serres  accueillait mardi 30 avril la finale du concours «POTEs en herbe» (1). Un concours organisé par la région Bourgogne-Franche-Comté, demandant aux lycéens d’imaginer leur établissement de demain, celui qui aura réussi sa transition énergétique. Près de 200 jeunes, venus de 16 lycées de toute la Bourgogne-Franche-Comté, se sont affrontés durant la journée. Ils ont rivalisé d’originalité pour présenter leurs projets devant les autres lycéens, mais aussi devant un jury d’experts. Tandis que les uns simulaient une émission de radio, les autres proposaient un spot publicitaire, et d’autres allaient jusqu’à «rapper» leurs idées. Des idées souvent simple, mais encore fallait-il les impulser : un système de minutage des douches dans les internats pour économiser l’eau, la création de serres pour produire ses légumes et ses fruits, l’installation de panneaux solaires sur les toits, la mise en place d’un garage à vélos «électrique» …

   Le projet, présenté sous la forme
   de story Instagram


In fine, c’est le projet du lycée Edgar Faure de Morteau (25) qui a su convaincre le jury, grâce à la présentation de son dossier sous la forme de story instagram : «Les premiers se tenaient dans un mouchoir de poche, avoue Frédérique Colas, vice-présidente de la Région en charge de la transition écologique, et membre du jury. Ce qui a fait la différence, c’est l’originalité du projet, la transformation complète du lycée avec des actions très innovantes, sans oublier le volet social.» Lola, en 1re L au lycée Edgar Faure, ne cachait pas sa joie : «On n’y croyait pas trop. Les projets des autres lycées étaient tellement bien pensés. Mais c’est génial. On gagne un voyage en Allemagne, c’est super car on a justement monté ce projet avec notre prof d’allemand». Deuxièmes, les lycéens de Lamartine (Mâcon – 71) se consoleront avec les vélos, offerts par la Région, tandis que les lycéens de La Prat’s (Cluny – 71) iront profiter de leur troisième prix cet été du côté de la presqu’île du Malsaucy pour assister aux Eurockéennes de Belfort. Le rendez-vous est déjà pris pour 2020 et une seconde édition du concours POTEs en herbes…
(1)
POTEs : Pionnier ordinaire de la transition énergétique.

Résultats
1er prix : Lycée Edgar Faure – Morteau (25). Un séjour de 3 jours/2 nuits, en Rhénanie-Palatinat (Allemagne) pour chaque membre de l’équipe et ses accompagnateurs.
2e prix : Lycée Lamartine – Mâcon (71). Un lot de 17 vélos.
3e prix : Lycée La Prat’s – Cluny (71). Des pass pour les Eurockéennes 2019 pour tous les membres de l’équipe.

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Filmer un métier


novembre 2019
"Je filme le métier qui me plaît" est l'occasion pour les élèves de découvrir le monde professionnel, de s’approprier des codes, des savoir-faire et savoir-être spécifiques et pourquoi pas de découvrir leurs propres talents et leur voie. Ce concours est une expérience originale qui permet également de développer des compétences en numérique et audioviuel à travers des projets collectifs. La saison 13 est lancée. Tout est dans l'intitulé : il faut filmer un métier. Cahier des charges, règlement et récompenses sur jefilmelemetierquimeplait.tv. Date limite d'inscription: 19 janvier 2020. Date limite d'envoi des vidéos: 16 mars 2020.

Frais étudiants


août 2019
Plus de 500 euros d'écart dans les dépenses mensuelles des étudiants selon qu'ils vivent à Paris ou à Limoges. Ce baromètre établi par l'Unef (Union nationale des étudiants de France) classe 42 villes : en moyenne, les dépenses s'élèvent à 1288 euros à Paris. A Dijon, 28e (828 euros) et Besançon, 34e (805 euros), on s'en sort plutôt mieux qu'ailleurs.

Diplômés


août 2019
En 2017, 91 % des jeunes sont sortis du système scolaire avec un diplôme. Ce taux était de 59 % en 1978.

Licence pro chef de projet touristique


avril 2019
Le Cnam (conservatoire national des arts et métiers) Bourgogne-Franche-Comté prévoit d'ouvrir une licence professionnelle chef de projet touristique à la rentrée 2020. Ouverte aux bac+2 diplômé ayant un projet professionnel motivé, elle se déroulera au lycée Charles Nodier, à Dole. Pour tout savoir.

Appui de la Région au service civique en milieu rural


mars 2019
Un constat : moins de 10 % des missions de service civique se déroulent en milieu rural. Dans l’optique d’améliorer ce taux, la Région Bourgogne-Franche-Comté a décidé d’apporter son soutien au développement du dispositif dans les zones rurales. Il se traduit par une aide aux communes de moins de 3500 habitants, aux structures intercommunales de moins de 50 000 habitants et aux associations qui y sont implantées : 400 euros pour l’élaboration d’une mission puis 27 euros par mois et par volontaire (soit 25 % de l’indemnité versée par les structures d’accueil aux jeunes volontaires). De la sorte, le Conseil régional apporte son appui à la fois à la jeunesse et aux territoires ruraux.
Les organismes intéressés peuvent se rendre sur bourgognefranchecomte.fr/servicecivique ou contacter le 0363642058
Voir tout