novembre 2016

Les Invités au festin, lieu d’accueil et de partage

Un concept de "psychiatrie citoyenne", né en 1990 à Besançon, qui mêle les publics
Photo Yves Petit

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Clara Mouhssim a effectué un service civique de mars à septembre aux Invités du festin. L’association œuvre «en faveur des personnes souffrant de solitude et d'exclusion liées à des troubles d'ordre psychologique ou/et a des difficultés d'intégration socio-professionnelles». Parmi ses activités, un groupe d’entraide, un service d’accompagnement médico-social, des lieux de vie à Besançon et Pouilley-les-Vignes, pour adultes. Mais aussi un accueil de jour et une friperie, là où Clara a apporté son aide aux salariés et bénévoles – dont certains sont eux-mêmes des "participants", nom donné aux personnes à qui le lieu est dévolu. Elle s’y est plue d’emblée : «J’ai été très bien accueillie, tout le monde est bienveillant, il y a de la diversité et de la joie de vivre. C’était très enrichissant et très agréable d’y travailler». Confirmation lorsqu’on pousse la porte (le lieu est ouvert à tous) : l’accueil est spontanément chaleureux, notamment de la part des participants. On se tutoie, on s’appelle par son prénom. Clara a eu le temps de s’attacher et avoue que «c’est difficile de partir d’ici. Mais je reviendrai en tant que bénévole».

   Philosophie
   et pâtisserie


Créer un lieu chaleureux de socialisation pour personnes ayant des troubles psychiques était l’un des objectifs de Marie-Noëlle et Jean Besançon lorsqu’ils ont créé les Invités au festin en 1990. Une alternative à l’hôpital, créée par une femme elle-même psychiatre. Idée fondatrice : «Il n’est pas bon que l’homme soit seul». Concrétisation : «faire un lieu sans prétention, non spécifique, un lieu de rencontre, de vie, où l’on puisse se montrer comme on est, être soi-même, où l’on n’a rien à prouver, où l’on se sent bien». L’accueil de jour est un lieu ouvert. Tout le monde peut venir à la boutique où se vendent vêtements et quelques objets à bon prix. Le public se mêle aux salariés, aux bénévoles et aux participants. Ces derniers viennent également prendre part à des ateliers à la carte. Café philo comme pâtisserie, qi qong, gym, sculpture ou informatique, etc : des activités mises en place pour «les aider à développer leurs capacités existentielles et relationnelles».
«La boutique permet de faire le lien avec le monde extérieur. Elle est même gérée avec l’aide des "participants" explique Clara. Leur confier des missions, des responsabilités permet de leur faire gagner de l’autonomie». Leurs entrées et sorties sont libres. Parfois des excursions sont organisées. «Ouverture sur l’extérieur plutôt qu’enfermement» est l’un des mots d’ordre d’une association qui a essaimé : 7 autres structures du même genre sont déjà créées et une douzaine d’autres en projet.
Quant à Clara, son passage aux Invités a confirmé tous ses choix. «J’ai déjà encadré des séjours de vacances adaptés et je le referai car cela me plaît vraiment. C’était la même chose pendant mon service civique : on voit concrètement que l’on se sent utile. Après ça, je vais passer le concours de l’IRTS car j’aimerais m’orienter vers l’éducation spécialisée.»

S.P.


En photo
Clara (en jaune) et les invités au festin.

En savoir plus
Les Invités au festin
la Maison des sources
10 rue de la Cassotte
25000 Besançon
0381889030
lesinvitesaufestin.fr 

Boutique ouverte du mardi au samedi, 14 h – 18 h.

A venir
Marché de Noël du 1er au 10 décembre

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Histoire(s) en court : visionner les films


juin 2019
Les courts métrages à base d'archives réalisés par les élèves de la région dans le cadre des Fabriques citoyennes 2018-2019 sont à voir ici.

Maison de l’Europe


avril 2019
Centre d’information et de ressources sur l’Union européenne, la Maison de l’Europe a pour mission de mieux faire connaître l'Union européenne, ses institutions, ses programmes et financements, son actualité. Elle la réalise au moyen de documentation disponible sur ses 2 sites de Besançon et Dijon mais aussi d’actions diverses notamment en milieu éducatif : interventions dans les écoles, expositions, simulations de parlement européen avec les élèves…
Maison de l'Europe en Bourgogne-Franche-Comté : 26 D rue de la République à Besançon (0381212955) et 37 boulevard  de la Trémouille à Dijon (0380306788), bfc-europe.eu.

"Fabriques citoyennes BFC"


avril 2019
Les "Fabriques citoyennes BFC" sont une initiative du réseau information jeunesse de Bourgogne-Franche-Comté qui sensibilise, chaque année sous une forme différente, les élèves de la région aux discriminations. Elles sont soutenues par la DRDJSCS de Bourgogne-Franche-Comté.

Fabriques citoyennes 2019 : 19 films


avril 2019
19 établissements scolaires ont décidé de participer aux "Fabriques ciotyennes" cette année. Leurs élèves ont réalisé 19 documentaires à base d'archives sur les personnalités issues de l’immigration suiantes :
Lycée professionnel des métiers Vauban (Auxerre) : François Solano, footballeur, résistant, potier et maire.
Lycée professionnel Jouffroy d’Abbans (Baume-les-Dames) : Amor Hakkar, cinéaste.
Lycée des métiers Denis Diderot (Bavilliers) : Raymond Forni, homme politique.
Lycée Louis Pergaud (Besançon) : Fatima Demougeot, ouvrière.
Lycée Ledoux (Besançon) : Rassoul Altamirov, lutteur.
Collège Herriot (Chenôve) : Sonia Rolland, miss France.
Lycée agricole Granvelle (Dannemarie-sur-Crête) : Naemon Rahal, musicien.
Collège Maurice Genevois (Decize) : Evariste Hitayezu, prêtre.
Lycée des métiers Hyppolite Fontaine (Dijon) : Yan Pei Ming, peintre.
Lycée Simone Weil (Dijon) : Encarnacion Fuentes, ouvrière.
Collège Carnot (Dijon) : Yan Pei Ming, peintre.
Lycée professionnel Jacques Prévert (Dole) : Carole Desmarais, peintre.
Collège Louis Pergaud (Faverney) : Jean Morossof, immigré russe.
Collège Albert Jacquard (Lure) : Kiffin Yates Rockwell, aviateur.
Lycée Germaine Tillon (Montbéliard) : Dita Parlo, actrice.
Lycée technique Alain Colas (Nevers) : Aspirante Lisette, résistante.
Collège Pasteur (Saint-Rémy) : les tirailleurs algériens.
Lycée Pré Saint Sauveur (Saint-Claude) : Rosine Schiari, résistante.
Lycée les Haberges (Vesoul) : Enzo Franchi, marchand ambulant.
Pour voir les films, des ciné-rencontres sont organisées dans la région. Infos sur lesfabriquescitoyennes-bfc.fr

Habits responsables


février 2019
A Besançon, l'organisme de psychiatrie citoyenne les Invités au festin ont ouvert une nouvelle boutique de vêtements neufs responsables et solidaires : «Fil&Cie, boutique porteuse de sens» rassemble des marques de vêtements engagées et des accessoires upcyclés fabriqués sur place. S'ajoutant aux autres activités d’insertion sociale et citoyenne de personnes en souffrance psychique, elle permet de créer des emplois pour ces personnes en proposant au public des jeans en coton bio, des créations "Made in sens" et des produits textiles issus de récupération. Boutique ouverte 42 rue de Belfort du mardi au samedi. +infos
Voir tout