octobre 2019

Regards anachroniques

Le Fonds régional d’art contemporain de Franche-Comté accueille l’exposition "Syncopes et Extases. Vertiges du temps", dont la commissaire d’exposition est Stéphanie Jamet, historienne. En parallèle, le Frac a invité Nino Laisné pour son exposition "L’Air des infortunés".
Photo Blaise Adilon

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Cette double présentation recherche une forme d’anachronisme. La première mêle des œuvres anciennes à des œuvres contemporaines et la seconde convoque des faits divers anciens, des archives et l’histoire de la musique. « Le travail des artistes qui exposent au Frac, c’est un regard sur le monde actuel, une réaction, une critique et parfois une utopie. C’est aussi l’expression de l’art de notre époque. Donc normalement c’est censé concerner tous les publics » explique Sylvie Zavatta, directrice du Frac.
Cela débute au rez-de-chaussée avec Nino Laisné, artiste multi-facettes. Dans son exposition L’Air des infortunés, il raconte une histoire. Celle de "la Joueuse de tympanon", automate créée en 1772 par l’horloger allemand Pierre Kintzing, pour Marie-Antoinette. Pendant une dizaine d’années l’artiste est devenu investigateur. Il a étudié et analysé cette œuvre. « Cet objet a retenu mon attention à la fois pour la poupée, mais aussi pour la prouesse horlogère qui est incroyable.  L’aspect musical m’a tout autant fasciné » affirme-t-il. La poupée frappe directement sur les cordes, grâce à son mécanisme. Elle peut jouer 8 compositions différentes. Avec l’aide de l’horloger Françis Plachta, Nino Laisné a souhaité réaliser un rêve. « Nous avons fait la reproduction exacte de l’œuvre initiale. Mais avec une différence : l’air n°6 est maintenant la berceuse que chantait Marie-Antoinette à ses enfants. »

« Le corps qui lâche et l'esprit qui s'échappe »

La visite continue à l’étage, avec Syncopes et Extases. Vertiges du temps. Stéphanie Jamet explique qu’il avait « envie de faire une exposition qui interroge le rapport au corps qui lâche et l’esprit qui s’échappe.» Dans la première salle, on s’intéresse donc aux effets de la syncope. Le point de départ est l’œuvre de Charles Antoine Coypel, L’Evanouissement d’Atalide. Alors qu’elle apprend la mort prochaine de son amant, elle s’écroule. Sous le choc, elle tombe en syncope. C’est un vertige sans fin qui commence entre les œuvres de cette première partie. Dans la seconde salle, Stéphanie Jamet s’est intéressée à l’extase sous toutes ses formes : sexuel, mystique et prise de drogue. En fond sonore "Atom heart mother" du groupe Pink Floyd qui marque « une période psychédélique » explique l’historienne. Enfin, dans la troisième salle, ce sont les syncopes elles-mêmes qui sont représentées.
Il est possible de visiter cette exposition, gratuitement, tous les dimanches à 15 h. Pour une visite interactive, la Fracbox est disponible à l’accueil du bâtiment. Elle contient des activités à réaliser au fil du parcours : dessins, collages, puzzles, jeux-découverte, etc.

Alexie Le Corroller
En photo
Thomas Hirschhorn, Pixel-Collage n°103, 2017, collection de l’artiste.

Expositions
Syncopes et Extases. Vertiges du temps et L’Air des infortunés du 13 octobre 2019 au 12 janvier 2020 au Frac, Cité des arts, 2, passage des Arts, 25000 Besançon cedex
03 81 87 87 40
frac-franche-comte.fr

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Escape game au château


novembre 2019
A Châteauneuf, à 40 km de Dijon, se trouve l’un des derniers vestiges de l’architecture militaire bourguignonne du XIVe siècle. Propriété de la Région, qui l'a restauré, il peut se visiter toute l'année. Il est également site d'animations ponctuelles dont des escape games théâtralisés créés par la compagnie A demain j'espère. Pitch : "Vous voilà au château, propriété d’une famille d’aristocrates que vous serez amenés à croiser. Votre guide, un quinquagénaire fatigué. Dans un grincement, la porte principale se ferme. C’est la seule issue, la seule voie vers la sortie. Pour la trouver, il vous faudra plonger dans l’histoire du château, résoudre des énigmes, faire appel à votre sens de l’observation et peut-être même convoquer les esprits des Ducs de Bourgogne !" Prochaines dates : 21 et 28 décembre, 4 janvier. En savoir +

Camps 11-17 ans


juin 2019
Le secteur jeunes de la Séquanaise, à Poligny, organise 6 camps de vacances de 5 jours pour les 11 - 17 ans cet été. Thèmes : ça baigne (2 sessions), tu fais du ch'val, zik o'moulin (6 jours), c'est cool, ça roule. Tarifs, 140 à 260 euros selon les camps. En savoir +.

Football


novembre 2018
Envie de voir un match de ligue 1 ? Le DFCO propose l'entrée à 5 euros aux détenteurs d'une carte Avantages jeunes pour une place en tribune Dijon céréales (hors match de gala). + infos

Naturalium de la Citadelle


juin 2017
Inauguré en mai, ce nouvel espace de la Citadelle de Besançon est consacré à la biodiversité. Par une scénographie immersive, il prend la forme d’un parcours permettant au visiteur de trouver des réponses à des questions : comment évolue le vivant ? Quels sont les liens de parenté entre espèces ? Qu’est-ce que la biodiversité ? Il est constitué de pièces issues des collections zoologiques, botaniques et paléontologiques du muséum, d’un arbre phylogénétique, de maquettes, de vidéos, de dispositifs interactifs. Ce naturalium constitue désormais une introduction à l’ensemble du muséum de la Citadelle. citadelle.com

Lac de Bouverans


septembre 2016
Le site aménagé du lac de Bouverans et du marais du Varot fait partie du réseau des Espaces naturels sensibles du Doubs. Il concentre une palette de milieux naturels : tourbières, prairies humides, marais, cours d’eau. Il abrite de nombreuses espèces animales et végétales remarquables. Pour que chacun puisse découvrir ce lieu d’intérêt écologique, le Département du Doubs et la communauté de communes du plateau de Frasne et du Val du Drugeon ont aménagé un espace de promenade le long des rives du lac en 5 points (accès au site et stationnement, plage et les blocs d’assise "les pieds dans l’eau", observatoire des oiseaux, ponton des libellules et pointe du lac), agrémenté de panneaux d’interprétation. Infos
Voir tout