octobre 2019

Epreuves de savoir-faire

Les Olympiades des métiers permettent aux jeunes de moins de 23 ans de valoriser leur formation en vivant des moments intenses. La 46e édition est lancée. Inscriptions avant le 10 décembre.
Photo Worldskills France
Epreuves de savoir-faire

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
La dernière promotion est revenue avec les honneurs de Russie : quatre médailles aux olympiades internationales (lire ici). La 46e édition s’ouvre dès à présent. Pour les jeunes qui aimeraient suivre les traces de Romain Guenard, Clément Durandeau (intégrateur robotique), Adrien Mary (DAO) et Arnaud Marandet (tôlerie-carrosserie), il faut s’inscrire avant le 10 décembre.  Qui peut participer ? N’importe quel jeune né à partir du 1er janvier 1999 (1), quels que soient sa formation et son statut dans l’une des 61 spécialités de 7 domaines (alimentation, automobile et engins, B&TP, industrie, communication et numérique, service, végétal).
Basées sur des épreuves dans lesquelles il faut allier savoir-faire, vitesse, précision et créativité, les Olympiades des métiers représentent un parcours d’excellence à aborder comme des épreuves sportives, préparation incluse. Elles passent par des rendez-vous à plusieurs niveaux (sélections régionales, finales nationales puis européennes puis mondiales) et des regroupements qui, là encore, rappellent des épreuves sportives : rassemblement de jeunes de tous horizons pendant plusieurs jours, voyages, émulation, ambiance festive, remise de médailles…  Pour cette nouvelle promotion, le calendrier prévoit des sélections régionales de janvier à mars, des finales nationales à Lyon en octobre, des finales européennes à St-Pétersbourg (en 2022) et mondiales à Shangai (septembre 2021). Pour s’inscrire, il suffit de se rendre sur worldskills-france.org
(1)
A partir du 1er janvier 1996 pour les spécialités câblage des réseaux, cyber sécurité, intégrateur robotique, mécatronique, maintenance aéronautique, propreté, production industrielle et sommellerie.

En savoir plus
worldskills-france.org

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Filmer un métier


novembre 2019
"Je filme le métier qui me plaît" est l'occasion pour les élèves de découvrir le monde professionnel, de s’approprier des codes, des savoir-faire et savoir-être spécifiques et pourquoi pas de découvrir leurs propres talents et leur voie. Ce concours est une expérience originale qui permet également de développer des compétences en numérique et audioviuel à travers des projets collectifs. La saison 13 est lancée. Tout est dans l'intitulé : il faut filmer un métier. Cahier des charges, règlement et récompenses sur jefilmelemetierquimeplait.tv. Date limite d'inscription: 19 janvier 2020. Date limite d'envoi des vidéos: 16 mars 2020.

Frais étudiants


août 2019
Plus de 500 euros d'écart dans les dépenses mensuelles des étudiants selon qu'ils vivent à Paris ou à Limoges. Ce baromètre établi par l'Unef (Union nationale des étudiants de France) classe 42 villes : en moyenne, les dépenses s'élèvent à 1288 euros à Paris. A Dijon, 28e (828 euros) et Besançon, 34e (805 euros), on s'en sort plutôt mieux qu'ailleurs.

Diplômés


août 2019
En 2017, 91 % des jeunes sont sortis du système scolaire avec un diplôme. Ce taux était de 59 % en 1978.

Licence pro chef de projet touristique


avril 2019
Le Cnam (conservatoire national des arts et métiers) Bourgogne-Franche-Comté prévoit d'ouvrir une licence professionnelle chef de projet touristique à la rentrée 2020. Ouverte aux bac+2 diplômé ayant un projet professionnel motivé, elle se déroulera au lycée Charles Nodier, à Dole. Pour tout savoir.

Appui de la Région au service civique en milieu rural


mars 2019
Un constat : moins de 10 % des missions de service civique se déroulent en milieu rural. Dans l’optique d’améliorer ce taux, la Région Bourgogne-Franche-Comté a décidé d’apporter son soutien au développement du dispositif dans les zones rurales. Il se traduit par une aide aux communes de moins de 3500 habitants, aux structures intercommunales de moins de 50 000 habitants et aux associations qui y sont implantées : 400 euros pour l’élaboration d’une mission puis 27 euros par mois et par volontaire (soit 25 % de l’indemnité versée par les structures d’accueil aux jeunes volontaires). De la sorte, le Conseil régional apporte son appui à la fois à la jeunesse et aux territoires ruraux.
Les organismes intéressés peuvent se rendre sur bourgognefranchecomte.fr/servicecivique ou contacter le 0363642058
Voir tout