janvier 2022

Sortir de l’isolement avec le GEM

Le premier Groupe d’entraide mutuelle destiné aux jeunes a été ouvert à Dijon. Il accueille des personnes souffrant de troubles psychiques.
Photo Vincent Arbelet
Sortir de l’isolement avec le GEM

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Comme souvent depuis un mois, ce mardi 4 janvier, Jérôme se rend au Groupe d’entraide mutuelle jeunes de Dijon. Seul adhérent présent en début d’après-midi, il joue aux cartes avec Noélie Tyrode, coordinatrice du GEM et Ginette Cirasola, animatrice. Le jeune homme de 30 ans est l’un des premiers à fréquenter cette structure ouverte depuis le mois d’octobre. « Je suis venu début décembre. Quand j’ai visité et qu’on m’a expliqué les règles, ça m’a plu. Je me suis senti bien tout de suite. Je viens au moins 3 fois par semaine ». Au GEM, on fait des jeux de société et des activités manuelles, on partage des repas, on fait des sorties, on discute. Le programme est ouvert et libre. Il est surtout question de créer une vie sociale. « Dans la vie, reprend Jérôme, je ne connais pas grand monde, je n’ai pas de relation stable, j’habite dans un lieu isolé. Venir ici me permet de discuter avec d’autres, d’avoir des activités et de rompre la solitude ». Il dit bien s’entendre avec les autres jeunes, à savoir 4 autres adhérents et 3 en période de découverte, des filles et garçons de 18 à 25 ans, étudiants comme salariés.
Créé en 2005, les GEM sont des lieux d’accueil pour les personnes souffrant de troubles psychiques. Ces associations sont validées et subventionnées par l’Agence régionale de santé. Sur les conseils d’une psychologue, Jérôme a commencé par fréquenter le GEM de Chenôve, mais la moyenne d’âge de 50 ans des habitués n’a pas facilité son intégration. Ajouter la différence générationnelle aux difficultés sociales était loin d’être évident. « Le GEM jeunes est né de cette situation explique Noélie Tyrode. Les groupes d’entraide mutuelle sont ouverts aux plus de 18 ans sans limite d’âge. Plusieurs ont fait le constat que des jeunes venaient mais ne restaient pas. On s’est dit qu’il manquait un maillon ».

« Faire connaître le GEM à d'autres jeunes »

S’il existe une trentaine de GEM dans la région, celui de Dijon est le premier à avoir été créé spécifiquement pour les 18 – 30 ans. Il a été suivi peu de temps après par un un autre GEM jeunes ouvert à Besançon à l'instigation de l'association Floréal.
La gestion de celui de Dijon a été confiée à la Mutualité française. « Le fonctionnement est basé sur la pair-aidance explique Noélie Tyrode. Les adhérents sont libres et volontaires. Ce sont des jeunes qui rencontrent des difficultés similaires qui viennent pour se rencontrer, s’entraider, créer eux-mêmes les conditions de lien social. Pour l’instant, ils s’entendent bien entre eux. Le GEM est nouveau mais à terme, l’idée est de se constituer en association dont les adhérents forment le bureau ».
Le fonctionnement est déjà bien lancé. Les jeunes proposent des idées d’activités et de sorties. Ils ont créé une boîte à idée où chacun peut faire des propositions. « Il y a une bonne ambiance » se réjouit Corentin en s’installant dans la salle en milieu d’après-midi. Ce jeune homme qui travaille comme aide-cuisinier vient quand il le peut dans un lieu qu’il trouve chaleureux et adapté à sa situation. Il apprécie de pouvoir proposer des activités et attend avec impatience la fabrication d’une galette. « Les jeunes viennent quand ils veulent pendant les horaires d’ouverture. On n’ouvre pas le week-end mais certains jours, c’est possible jusqu’à 20 h » précise Ginette Cirasola.
Jérôme donne une indication sur la légitimité du projet. « En discutant, on s’est dit qu’il fallait faire connaître le GEM à d’autres jeunes à qui ça pourrait être utile ».
« On les encourage à venir, c’est sans engagement
complète Ginette Cirasola. Il est possible de venir découvrir pendant un certain temps avant d’adhérer ». Pour Noélie Tyrode, le premier bilan est positif. « Les jeunes reviennent, ce n’est pas mal. Ils ont un endroit où aller, où ils appartiennent à un groupe sans être jugés, où ils peuvent partager leurs problèmes. Notre rôle est de leur proposer un cadre sécurisant pour qu’ils se sentent en confiance et puissent s’exprimer. Quand ils nous parlent de leurs problèmes, on est aussi là pour les conseiller et les orienter ».

S.P.
En photo
Ginette Cirasola et Noélie Tyrode accueillent Jérôme, Alain et Thomas, 3 des premiers adhérents du GEM.

GEM jeunes Dijon
GEM jeunes
55 rue de Mirande
21000 Dijon
0607005712
gemjeunes@mfbssam.fr

gemjeunes.wixsite.com/dijon

instagram



GEM jeunes Besançon

GEM jeunes adultes
48b rue de Belfort
0381652927 ; 0676436370 assofloreal.fr

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Concours Déclics Jeunes


décembre 2022
Ce concours  s'adresse aux 18 - 30 ans, porteurs d'un projet individuel, original, innovant et altruiste. Il met l’accent sur les trois grands enjeux de la transition écologique, de la transition vers une société plus juste, solidaire et participative, de la transition numérique. il finance les projets qui proposent une réponse à l'un de ces enjeux, quel que soit le niveau d’études ou de formation du candidat. Candidatures ouvertes du 30 novembre 2022 au 1er février 2023 à 17 h.  Chaque lauréat reçoit une aide financière entre 3 000 € et 8 000 € pour mener à bien son projet.Candidatures en ligne sur fondationdefrance.org

Festival des solidarités


novembre 2022
Avec plus de 1000 animations sur tout le territoire, ce festival est l’occasion de s’informer, participer, prendre contact avec de nombreux organismes actifs et militants.

Le Sakadon


septembre 2022
Avec une carte Avantages Jeunes, les jeunes bénéficient de plus de 3200 bons plans en  Bourgogne-Franche-Comté... Avec le Sakadon Avantages Jeunes, à leur tour de donner l’avantage ! Le Sakadon permet de réaliser un don au profit d’une association caritative. Il est à retirer dans une structure Info Jeunes de la région, il est consigné et réutilisable. Coordonnées des structures IJ.

Adapei


avril 2022
Les Adapei (associations départementale de parents et d'amis des personnes handicapées mentales) ont une longue histoire puisqu’elles viennent de la création des Papillons blancs en 1949. Créée par des parents résolus à ne pas laisser leur enfant sans solution, cette association portait l’idée que leurs enfants étaient des citoyens comme les autres à une époque où la déficience intellectuelle était synonyme d’exclusion ou d’indifférence. La mobilisation initiale reposait sur le refus de l’isolement et d’une réponse uniquement psychiatrique, le développement des IME puis des CAT et des structures d’hébergement pour adultes, la demande de scolarisation dans des écoles en milieu ordinaire, la création de places pour répondre de manière adaptée aux besoins nouveaux (MAS, EPEAP, autisme, foyer pour PHMV…), l’inclusion et l’accessibilité aux dispositifs de droit commun. Les Adapei poursuivent aujourd’hui ces missions d’intégration sociale en accompagnant les familles et les personnes, en fédérant les énergies, en proposant une continuité des parcours et une sécurisation de l’avenir des personnes handicapées.
unapei.org

APF France handicap


avril 2022
Cet organisme reconnu d’utilité publique s’implique dans la défense et la représentation des personnes en situation de handicap et de leurs proches. Créée en 1933, APF France handicap rassemble près de 100 000 acteurs (adhérents, élus, salariés, bénévoles et volontaires, usagers) autour de « valeurs humanistes, militantes et sociales et un projet d’intérêt général, celui d’une société inclusive et solidaire ».  L’association agit pour l’égalité des droits, la citoyenneté, la participation sociale et le libre choix du mode de vie des personnes en situation de handicap et de leur famille. Ses principales actions : sensibilisation de l’opinion publique, accompagnement des enfants, adolescents et adultes en situation de handicap à travers 361 structures, aides à l’emploi et la formation professionnelle, soutien juridique, organisation de séjours de vacances. apf-francehandicap.org
Voir tout