TOPO nº334



Télécharger TOPO nº334

dossiers précédents

Topo 343
La forêt face au changement

Topo 342
Forums jobs d'été

Topo 341
Bouger pour être en bonne santé

Topo 340
Décrocheurs scolaires et nouvelles chances

Topo 339
Engagement citoyen

Topo 338
Explore le monde !

Topo 337
CBD de A à Z

Voir tout
Topo 334, juin 2023 L’eau, précarité et fugacité
...Lire
Etat d’urgence pour les rivières
Depuis des décennies, les scientifiques alertent sur la dégradation ... Lire
A Luzy, les habitants retrouvent l’Alène
Les travaux sur cette rivière sont représentatifs de méthodes actue... Lire
Tourbière en phase de sauvegarde
Réhabiliter ces milieux humides est un enjeu pour la biodiversité, l... Lire
Préservons nos tourbières
Espaces autrefois négligés, les zones humides du massif du Jura font... Lire
Les rivières, sentinelles du réchauffement climatique
Marlène Devillez et Nicolas Caussanel, champions de kayak, alertent s... Lire
« Ce qui m’anime : la préservation de l’eau »
À 31 ans, Sixtine Geffroy est directrice de l’Epage Seille et Afflu... Lire

express

Le problème eau en chiffres


juillet 2023
23% du territoire français métropolitain est couvert par des zones humides, soit 13 millions d’hectares. On estime que ce chiffre a été divisé par 2 au cours du siècle dernier.

Selon l’UICN, en France métropolitaine, 24% des reptiles, 23% des amphibiens, 32% des oiseaux nicheurs, 19% des poissons d’eau douces et 28% des crustacés d’eau douce sont menacés d’extinction sur le territoire.

5 milliards de personnes dans le monde seront soumises, au moins une fois par an, à une pénurie d’eau d’ici 2050 selon un rapport de l’ONU. Aujourd’hui, 10 % de la population mondiale vit dans un pays où le stress hydrique atteint un niveau élevé ou critique. Deux miliards de personnes boivent de l’eau contaminée.

Chaque été, près de 14 000 tonnes de crème solaire sont rejetées dans les fonds marins du monde entier.

Une cinquantaine de départements sont menacés de manquer d’eau cet été et la situation pourrait être pire qu’en 2022 selon le Bureau de Recherche Géologique Minière (BRGM), organisme public chargé de surveiller le niveau des nappes. Une carte de la situation au 1er avril 2023 met en avant qu’aucune nappe n’a un niveau au-dessus de la moyenne et 75% d’entre elles ont un niveau allant de modérément bas à très bas.

Observer l’eau


juin 2023
Les particuliers peuvent participer à l’attention portée à l’eau en faisant part de leurs observations pendant leurs promenades. L’objectif est de compléter les données scientifiques existantes pour aider à analyser et comprendre les variations des cours d’eau. Il est possible de le faire toute l’année en tout lieu, en reportant les observations sur enquetedeau.eaufrance.fr. Un tutoriel est disponible sur le site.

En savoir plus sur l'eau


juin 2023
oieau.org
eaurmc.fr
sauvonsleau.fr
Voir tout