novembre 2020

Des concerts, quand même

Les salles de concerts, les bars sont fermés. mais certains acteurs culturels réagissent. A Besançon, toute cette semaine, le collectif « À genoux mais pas couchés » diffuse sur Facebook et Youtube cinq mini-concerts enregistrés dans les cafés (vides) de Besançon. Rencontre avec Simon Nicolas, chargé de la communication de la Rodia.

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Comment est née l’idée de cet événement ?
Depuis le premier confinement, il n’est plus possible d’organiser des concerts dans les bars. Pourtant, les cafés-concerts sont un maillon essentiel de l’émergence artistique ! Nous avions peur que toutes les programmations en France se ressemblent. Avec les associations Le Bastion et le Bruit qui pense, et les cafés Les Passagers du Zinc et le Bar de l’U, nous avons donc décidé d’organiser des concerts en jauge réduite, au mois de novembre, à travers un collectif : « Assis mais pas couchés ».

Mais le 29 octobre, le deuxième confinement est annoncé…
Nous voulions quand même organiser un événement. En trois jours, « Assis mais pas couchés » est devenu « À genoux mais pas couchés » ; nous avons décidé de tourner des capsules vidéos de concerts, afin de montrer l’importance de ces cafés. À chaque fois, nous interviewons également les tenanciers du bar qui expliquent en quoi la musique fait vivre leur lieu.

Cinq artistes de la région jouent ainsi dans cinq cafés bisontins.
Oui, c’est 100 % local : les artistes, mais aussi les techniciens, les vidéastes, le graphiste… Cela montre l’esprit de solidarité des acteurs de la ville, et leur volonté de faire vivre le territoire et la musique. Cet événement est un moyen d’avancer, tout en faisant découvrir des artistes et des lieux : les musiciens jouent au milieu du bar, et non sur scène, pour montrer ces cafés-concerts sous un autre angle.

La première session live a déjà été visionné 6 000 fois. Avez-vous d’autres projets ?
Dès que nous pourrons réorganiser des concerts dans les cafés, nous le ferons. Mais nous ignorons quand ni dans quelles conditions. En attendant, l’événement « À genoux mais pas couchés » est énormément partagé sur les réseaux sociaux. Le public s’est emparé du projet. C’est la force du collectif !

Recueilli par Camille Jourdan


En savoir +
Événement Facebook

Les concerts
À revoir sur Youtube :
Dirty Deep au bar de L'U
EDRF au Pixel

À voir bientôt :
Jeudi 19/11 à 19h : Alta Rossa à L'Antonnoir
Vendredi 20/11 à 19h : Mystically au Tandem
Samedi 21/11 à 19h : Clio chez Les Passagers du Zinc

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Stage musical


décembre 2019
Avec « Idencité », le Caem propose à Besançon un atelier hebdomadaire et des stages pendant les vacances pour mettre sur pied un spectacle et se produire sur scène dans des conditions professionnelles. Pour cela, pas besoin d'être déjà musicien. La trentaine de participants est accompagnée par les professeurs du Caem et différents acteurs locaux des musiques actuelles : la Rodia, le Bastion, Radio Campus. Au programme de cette nouvelle édition : stages de création, promo radio, accompagnement à la scène, rencontres avec des artistes, concerts, résidence à la Rodia et enregistrement live ! Quand ? : les mardis 17 h-18 h 30 / stage vacances février + concert au centre Nelson Mandela : du 24 au 29 février / stage vacances avril + enregistrement au Bastion : du 20 au 24 avril / concert à la fête de Planoise : fin juin.Tarifs : 5 € pour l'année. Âge : entre 12 et 17 ans. Infos +

Tremplin Musiques de R.U.


décembre 2018
Ce tremplin musical tous styles est ouvert aux étudiants. Organisé par les Crous, il a pour but de faire découvrir de jeunes artistes des scènes bourguignonne et franc-comtoise.Trois artistes joueront à La Poudrière de Belfort le 14 février pour la finale régionale coorganisé par le Crous Bourgogne Franche-Comté et la licence pro marketing et communication des organisations du spectacle, de l'événementiel et des loisirs (Mosel) de l’IUT de Belfort-Montbéliard. Les candidats, groupes composés d'au minimum 50 % d'étudiants, doivent envoyer entre 3 et 6 compositions originales avec leur dossier d'inscription (à demander ici). Le groupe lauréat gagnera des heures de répétition au Moloco, des passages à l’Antonnoirr et à la Vapeur. Il représentera également la Bourgogne Franche-Comté lors de la finale nationale à Bordeaux. Le gagnant national remportera 2000 € et des dates de concerts.

Radio Campus et musique


janvier 2018
Si vous cherchez le Top campus, classement mensuel des artistes les plus diffusés sur les radios Campus en France, c'est ici.

Catfish


mars 2016
Catfish, duo jurassien rock, s'active pour sortir son deuxième album "Dohyō" en octobre prochain. Pour le successeur de l'excellent "Muddy shivers", le groupe a opté pour une campagne de financement participatif via la plateforme Ulule. Contributions possibles à partir de 5 euros sur ulule.com/catfishofficiel

La grosse radio


janvier 2016
Une radio web à écouter en permanence qui en regroupe en réalité 3, puisque le site propose une radio rock, une metal et une reggae. Archivées, les émissions et les enregistrements live acoustique peuvent être réécoutées. Il est également possible de faire une recherche par artiste et de voter pour eux. Les musiciens peuvent également proposer leurs oeuvres. Enfin des jeux et des forums viennent agrémenter le site. Rendez-vous sur lagrosseradio.com
Voir tout