janvier 2024

Horizons liquides, dialogue d’artistes aux Ateliers Vortex

La 5e édition de "In Two" expose à Dijon le travail de deux diplômés récents de l’Institut supérieur des beaux-arts de Besançon. Tous deux utilisent des matériaux de récupération pour produire leurs œuvres.
Photo Sabrina Dolidzé
Horizons liquides, dialogue d’artistes aux Ateliers Vortex Horizons liquides, dialogue d’artistes aux Ateliers Vortex

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Emilie Soumba et Louis Simonnet sont deux artistes récemment diplômés de l’Institut supérieur des beaux-arts de Besançon (2022 pour l’une, 2023 pour l’autre). Ils ont pour autre commun l’utilisation, pour leurs créations, de matériaux glanés et récupérés au gré de leurs promenades. L’exposition In Two, organisée par les Ateliers Vortex, réunit 11 œuvres de ces deux artistes à Dijon.  Au milieu de la pièce principale, un ready-made : Nova, de Louis Simonnet, est composé à partir d’une toile de parapente étalée. Elle semble organiser l’espace et l’on peut même y voir une représentation d’une aiguille de boussole, orientant le regard. Derrière elle, Instinct grégaire, sculpture en polypropylène d’Emilie Soumbia, lui répond, de manière différente selon l’angle. Elle peut évoquer un poisson et, dans ce cas, insinue que la toile évoque aussi l’image d’un canoë. Ce qui rappelle le titre de l’exposition, Horizons liquides. L’horizon du parapentiste, l’univers liquide du céiste. Et si l’on se retourne, Instinct grégaire devient premier plan de Rêve d’été, huile de Louis. Ce dernier a récupéré une grande bâche bleue. En s’approchant, on y voit un nageur, perdu dans l’immensité bleue. « Il est dans une perspective à la fois idyllique et mal barrée, décrit Louis. J’ai voulu laisser transparaître une tension, entre la détente du nageur en vacances et le risque lié. Il crawle, mais son bras levé pourrait être un appel ». Ces ambigüités traversent les œuvres exposées. Les deux artistes ont leur vision, mais préfèrent laisser chacun laisser libre cours à sa propre interprétation.
Ils apprécient surtout « la belle opportunité offerte par les Ateliers Vortex. Ils nous ont contacté en août, on a travaillé à distance, réfléchi aux œuvres que l’on voulait proposer, puis on a discuté autour d’un café et aux Ateliers Vortex pour affiner notre proposition à partir du lieu relate Emilie. On voulait trouver un équilibre et une cohérence entre nos propositions ». « Les Ateliers offent un bel espace volumineux. Pour nous, c’est une marque de confiance généreuse » complète Louis.
Horizons liquides est visible jusqu'au 10 février. Il s’agit de la 5e édition d’In Two, proposition singulière des Ateliers Vortex. L'idée est d’associer le regard de deux artistes, complété d’une création sonore (en partenariat avec Ici l’onde). C’est ainsi que la musicienne parisienne Deeat Palace, va proposer une performance le 3 février, à 17 h, en ouverture du festival Souffle. Son improvisation à base de musiques industrielle et bruitiste s’inspirera de l’expo.
Les Ateliers Vortex sont attachés à la transversalité des pratiques artistiques. « Nous avons lancé In Two en 2021, après la période difficile de la pandémie, pour soutenir les jeunes artistes qui travaillent sur le territoire régional explique Fiona Lindron, cofondatrice et codirectrice de Vortex. On regarde le travail des jeunes diplômés des écoles de Bourgogne-Franche-Comté et on essaie de trouver des problématiques communes, des échos, des thématiques pour proposer à deux d’entre eux de dialoguer ». Une idée judicieuse selon Claire Kueny, professeur d’histoire de l’art à l’Isba. Elle écrit : « Il y a un effet d’évidence, fruit d’un travail, d’une recherche, d’une construction, dans le dialogue proposé par les deux artistes. L’exposition devient ainsi le lieu où se révèlent les lignes partagées autour du geste de glaner dans le réel ce qui n’a plus de valeur aux yeux des individus, des entreprises, de la société ; du souci de la valorisation de ces choses ; de la fabrique de paysages ». Pemphrédo, œuvre d’Emilie, est même réalisée à partir de rebuts de sacs poubelles étirés et tressés (on pense à une plante, le nom est celui d’une méduse de la mythologie grecque). Soit l’emballage de déchets, devenu lui-même déchet, valorisé en œuvre d’art ! « Notre rôle est aussi de susciter des questions » estime Louis.

S.P.

Horizons liquides
Horizons liquides du 19 janvier au 10 février aux Ateliers Vortex, 71-73 rue des Rotondes, 21000 Dijon.
Ouvert du mercredi au samedi, de 14 h 30 à 18 h 30 ou sur rdv (0972436871)
lesateliersvortex.com

Les artistes
Emilie Soumba
emiliesoumba.net

Louis Simonnet
instagram

Deeat Palace
bandcamp

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Tremplin artistique Pépites des Flâneries


janvier 2024
Le Département du Territoire de Belfort prépare une nouvelle édition des flâneries d'été, série de spectacles gratuits pour tous. Dans ce cadre, il invite, les jeunes talents à participer à un tremplin qui permettra à certains d'entre eux de se produire à l'occasion du festival. Pour postuler, il faut avoir au moins 16 ans, résider dans le Territoire ou l'une des zones limitrophes (Doubs, Haute-Saône, Haut-Rhin, Vosges, république et canton du Jura suisse), ne pas avoir participé aux Flâneries 2023 et candidater avant le 18 février. Domaines possibles : danse, humour, musique, théâtre, arts visuels, cirque, magie. En savoir +

1, 2, 3... Photographiez !


juin 2021
Une initiative de la Ville de Dijon : du 27 mars au 31 décembre, Photographes amateur ou confirmé, faites découvrir vos lieux favoris, un monument impressionnant, un décor caché ou un détail surprenant de la ville et postez votre contribution sur le site patrimoine.dijon.fr
Et n’hésitez pas à partager vos clichés sur les réseaux sociaux avec #dijon123quartiers.

Festival des Mômes


mars 2016
Basé à Montbéliard, le collectif Mani&Fest est organisateur d'évènements comme le carnaval et le festival des mômes. Pour le prochain festival des mômes du 17 au 21 août 2016, il cherche de jeunes bénévoles à partir de 15 ans pour des missions d'accueil ou d'assistance dans le déroulement de cette manifestation culturelle, ludique et éducative qui s'adresse aux enfants de 18 mois à 13 ans. Pour postuler : Collectif M'Ani&Fest, Espace associatif, 1 rue du Château, 25200 Montbéliard, 0381918626.

cancoillottefolk


février 2016
Agendas, infos pratiques, groupes du Jura et d'ailleurs, fiches danse, vidéos, partitions, bibliographie, discographie, etc : en matière de folk, le site jurassien cancoillottefolk.com fait bien les choses. Un site amateur, mais passionné : il est fait par des amoureux des danses folk-trad pour les amoureux des danses folk-trad avec un panorama des principales danses pratiquées en bals folk, avec des fiches de présentation et des vidéos. Vous pouvez discuter, poser des questions, annoncer vos manifestations, organiser du covoiturage, tout ça par le forum. Il est également possible de participer à son enrichissement en envoyant des articles pour la rubrique "De vous à nous" et des infos pour les pages location d'instruments, partitions, bibliographie et discographie.

Art contemporain


mai 2014
La galerie Cheloudiakoff existe depuis 25 ans et depuis 2012 rue des Capucins à Belfort, dans une ancienne brasserie devenue espace de 250 m2 dédié à l’art contemporain. Elle y présente des artistes nationaux et internationaux. Elle organise régulièrement des expos et parfois des événements ponctuels (projections, concerts…). Infos, 03 84 22 64 16, cheloudiakoff.com.
Voir tout