décembre 2020

Ecole et numérique

Au mois de novembre, le ministère de l'Education nationale a organisé des «états généraux du numérique pour l'éducation». Il en est sorti 40 propositions.
Ecole et numérique

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Le numérique à l’école ? Une bonne idée si l’on considère l’usage des nouvelles technologies comme un savoir indispensable au même titre qu’écrire et compter et une source de fracture sociale. Mais comme toujours, l’excès est à éviter. Trop, c’est trop selon Martin Korte, un chercheur allemand spécialiste du cerveau à l’Université de Braunschweig. D'après lui, le numérique habitue à ne plus canaliser son attention. Lorsqu’un sujet cherche une information sur Internet, Martin Korte a constaté une concentration moins grande que lorsqu’il passe par des livres. Le « cerveau Google » n’a pas les mêmes réactions qu’un cerveau déconnecté.
A L’Education nationale, on n’en est pas encore là, mais plutôt à améliorer l’usage à des fins éducatives. Depuis 1985, il était surtout question d’équiper établissements et élèves pour créer des conditions de travail « modernes » et développer la culture numérique des jeunes. Les conclusions des états généraux du numérique pour l’éducation menés au mois de novembre insistent toujours sur l’idée de moyen : « Le numérique est un facteur de progrès pour notre École. Bien utilisés, les outils numériques accompagnent les apprentissages des élèves, les ouvrent sur le monde, les préparent à agir et à créer dans le monde contemporain. Développer le numérique à l’École n’est donc jamais une fin en soi mais bien un objectif au service de la transformation pédagogique et organisationnelle de notre système éducatif » écrit Jean-Michel Blanquer.
Le laboratoire 2LPN de l’Université de Lorraine et l’académie de Nancy-Metz ont mené une étude sur « l’évolution dynamique des usages personnels et scolaires des lycéens » et sur leurs représentations des « dispositifs numériques (smartphones, tablettes, ordinateurs, etc.) ». Elle conclut que les attentes, d’une part « des technophobes et leurs craintes et d’autre part des technophiles et leur enthousiasme effrené, mériteraient d’être atténuées, afin de penser le numérique dans une mise en œuvre progressive ». De son côté, le Cnesco (Centre national d’étude des système scolaires) a publié un dossier sur le thème « numérique et apprentissages scolaires », fruit de deux années de recherches. Les travaux montrent entre autre « que le recours au numérique n’a pas automatiquement un effet positif. Il peut, en revanche, faciliter certaines approches pédagogiques, voire rendre possibles certaines activités qui favorisent un apprentissage des élèves, ou de certains élèves ». 
Dans les propositions des états généraux, si la lutte contre la fracture numérique est toujours un objectif, l’aspect qualitatif commence à être mise en avant, à la fois en direction des élèves (« développer la citoyenneté numérique et renforcer l’éducation aux médias ») que des personnels (promotion d’une culture numérique commune, création de dispositifs d’accompagnement…). Un chapitre est dédié au développement d’un numérique « responsable et souverain ». Il indique notamment « vouloir former aux bons usages et à la sobriété numérique et promouvoir et former à la bonne utilisation des outils conformes aux RGPD ».

S.P.
En savoir +
Etude du laboratoire 2LPN

Dossier Cnesco

Etats généraux du numérique pour l'éducation 2020

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Pédagogie numérique


avril 2020
Digischool, l’Afpa et La Poste ont créé l’appli pédagogique gratuite Super Cléa Num qui facilite l’acquisition de compétences numériques. En confinement, le numérique devient plus indispensable que jamais, or, 17 % de la population manque de compétences numériques selon une étude de l'Insee. Super Cléa Num est un parcours d’entraînement personnalisé permettant d’acquérir des compétences numériques. S’appuyant sur l’expertise de l’AFPA dans la formation des publics éloignés du numérique, "les contenus d’entrainement répondent à des objectifs concrets d’acquisition de connaissances et de progression dans les usages numériques, en situation de travail et pour la vie quotidienne tels que protéger ses données, sécuriser son ordinateur, réaliser un CV, utiliser les suites bureautiques…"  Accessible gratuitement à partir d’un smartphone ou d’une tablette (sous Android et IOS) en téléchargeant l’application sur cleanum.fr/applications/

Smartphone


janvier 2020
Selon une enquête OpinionWay pour Heyme de juin 2019, 23 % des étudiants passent plus de 6 h par jour sur leur smartphone et 85 % y passent au moins 2 h par jour. 38 % se disent incapables de se passer de leur smartphone pendant une journée. Selon le porte-parole de cette mutuelle santé destinée aux jeunes «la consultation du smartphone commence dès le saut du lit pour la majorité des étudiants mais également pour une grande partie de la population ! Quand on sait que les écrans impactent fortement notre concentration, notre qualité de sommeil et favorisent l'apparition de maux de têtes et de douleurs oculaires, il nous parait indispensable de prévenir, sensibiliser et éduquer les jeunes et la sphère éducative sur les bonnes pratiques liées au digital».

Phishing


avril 2019
Le phishing ou hameçonnage sur internet continue de faire rage. Tous les prétextes sont bons, à l'exemple de la série "Game of thrones" dont le nombre de fans a attiré les esprits malintentionnés (proposant par exemple de faire gagner des coffrets et cadeaux de la série dans le but de récupérer adresses mails, numéros de téléphones voire de cartes bancaires). Petit rappel de quelques précautions : on peut cliquer sur des liens à partir de sites web de confiance. Mais les liens qui apparaissent dans des emails et des messages instantanés inconnus ne mènent généralement pas à des destinations sûres. S'assurer que l'URL d'un site commence par « https » et qu'une icône représentant un verrou fermé est bien présente près de la barre d'adresse. Vérifier que le nom de domaine du site correspond exactement à celui que vous souhaitez consulter et auquel vous faites confiance. Si ce n'est pas le cas, vous pourriez être sur le point de devenir la prochaine victime d'une escroquerie par phishing. Disposer d’une solution avancée de prévention des menaces, notamment celles contenant la protection zero-phishing.

Cybersécurité


juin 2018
Un Mooc gratuit pour connaître les base de la cybersécurité : créé par l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information, il permet de s'initier ou d'approfondir des connaissances pour protéger ses outils numériques. En ligne jusqu'en avril 2019 ici.

Le savez-vous ?


décembre 2017
80 % des 11 – 17 ans vont sur internet au moins une fois par jour

Voir tout