octobre 1990

L'échino, vous connaissez ?

Ce petit parasite n'est pas dangereux pour les cultures ou les animaux mais provoque une maladie mortelle chez l'être humain : l'échinococcose alvéolaire.

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
L'échino quesaco ?
L'échino est le plus petit parasite de la famille du taenia. Il n'est pas dangereux pour les cultures ou les animaux, mais il provoque chez l'homme une maladie mortelle : l'échinococcose alvéolaire. L'échino se reproduit constamment en subissant quatre transformations successives : l'oeuf, la larve, le protoscolex et le ver adulte dans les intestins des renards, de nos chats et chiens domestiques. En mangeant, sans les cuire à plus de 30°, champignons, fraises des bois ou pissenlits... vous risquez d'avaler en même temps des oeufs d'échino. Dans ce cas, ils transitent dans les intestins, se transforment en larves, puis vont se loger dans le foie qu'ils vont envahir en quelques années.

Le saviez-vous...
L'échino concerne une dizaine de personnes par an sur le massif du Jura. C'est beaucoup quand on sait que personne n'est mort de la rage en France depuis plus de 65 ans.
L'échino n'est pas une maladie contagieuse. Seuls les oeufs de ce parasite sont dangereux pour l'homme.
Les chiens et même les chats domestiques transmettraient l'échino tout autant que les renards. Ce sont les crottes et non l'urine de ces animaux qui contiennent les oeufs d'échino. C'est pourquoi les baies sauvages ne sont dangereuses que si elles poussent à ras de terre et si elles ont été en contact avec le sol des zones souillées par ces crottes. C'est davantage le cas des rosés des prés et des fraises des bois que des mûres et des framboises par exemple. Qu'ils soient sauvages ou cultivés, c'est lorsqu'ils sont crus que les fruits ou légumes souillés peuvent être dangereux. Une solution : cuisez-les !
Le test Elisa sert à détecter le Sida, mais aussi l'échino et nombreuses autres maladies infectieuses, telles que la rubéole. Mais dans le cas de l'échino, tous les sujets positifs ne sont pas malades : cela peut traduire une rencontre très ancienne avec le parasite, dont l'organisme s'est débarrassé tout seul.

Les dix recommandations qui vous aideront à éviter l'échino
Pour les personnes
1. N'hésitez pas à demander un test de dépistage à votre médecin, si vous avez des doutes.
2. Demandez une échographie de votre foie, surtout si vous avez déjà l'occasion de vous en faire faire une, pour une grossesse par exemple. Mais il vaut mieux éviter toute contamination. Soyez donc vigilants dans trois domaines : les animaux, les lieux, les plantes.
Pour ce qui est des animaux
3. Ne touchez jamais d'animal sauvage, vivant ou mort, sauf avec des gants. Chasseurs, cultivateurs, portez toujours avec vous une paire de gants jetables, de type gants de ménage : c'est efficace et ce n'est pas cher.
4. N'apprivoisez pas d'animaux sauvages, même des petits comme les renardeaux : c'est mignon mais très dangereux !
5. Contrôlez vos chiens et chats : ne les laissez pas divaguer dans la campagne, ni dans les jardins.
6. Vermifugez-les au moins deux fois par an. Tous les vermifuges ne tuent pas ce ver : consultez votre vétérinaire.
7. Si vous lavez vos animaux, faites-le avec des gants. Et pourquoi pas, séchez-les avec un sèche-cheveux. Rappelez-vous : les oeufs craignent la chaleur !
8. Ne laissez pas vos bêtes lécher vos mains, votre visage et même votre vaisselle : vous pourriez porter des oeufs à votre bouche...
En ce qui concerne les lieux
9. Ne cultivez plus de potager en plein champ et clôturez vos jardins, même près des maisons.
Enfin les plantes
10. Ne mangez plus de fruits ou de plantes sauvages crues, congelées, ou même conservées au vinaigre. Le parasite est insensible à l'eau de Javel, au vinaigre et autres désinfectants, ne craint pas la congélation et n'est détruit à la cuisson qu'à partir de 70° C.
Ces recommandations peuvent paraître très contraignantes. C'est pourtant leur complémentarité qui permet la prévention efficace. C'est aussi une question d'évolution des mentalités. Par exemple, nous savons tous qu'il faut faire cuire longtemps la viande de porc. Qui se souvient qu'à l'origine, c'était pour éviter le taenia ? Maintenant la cuisson du porc n'est plus sentie comme une contrainte. Alors...
Pour en savoir plus

Un film vidéo et un livret. Conception-réalisation : Josette Bos. Durée 35 mn. Location et vente, tous supports en tous standards. Où se procurer le film ? S'adresser à Atelier audiovisuel, 27, rue
de la République, 25000 Besançon. Professeur : D. Vuitton. Association pour la recherche sur l'échinococcose alvéolaire, CHU, 25030 Besançon cedex.

L'atelier audiovisuel

C'est un service spécialisé relevant des Affaires culturelles de la ville de Besançon. Il réalise des documents d'intérêt général pour des partenaires (associations, institutions, autres services municipaux) dont les actions concernent le public de la capitale comtoise. De par cette dimension régionale, l'impact de l'Atelier dépasse la sphère strictement bisontine. Et sa notoriété franchit déjà les frontières. Ainsi, parmi ses réalisations, le film "Oeuvres en souffrance" sur l'art brut est distribué aussi bien en Grèce qu'aux USA, le film "Arum maculatum" a été primé par le festival international du film scientifique de Palaiseau et "l'Echino" a été projeté aussi bien à Ankorage en Alaska que récemment sur une chaîne de la télévision allemande.

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Achats en ligne dangereux


octobre 2021
Le commerce sur internet connaît un succès grandissant. Les acheteurs eraient-ils moins vigilants ? Dans son étude annuelle, la direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes pointe de nombreuses irrégularités en termes de sécurité et de conformité.Sur près de 450 produits analysés durant trois ans, 63% se sont révélés non conformes dont 28 % dangereux. Une part importante de ces marchandises ne respecte pas la réglementation et présente des risques inacceptables pour la sécurité des consommateurs. Parmi les produits les plus préoccupants, on trouves :
- les jouets : 25 % de produits dangereux, avec des risques de suffocation ou de strangulation dus à la présence de petits éléments détachables ou de cordelettes,
- les guirlandes électriques : 66 % de produits dangereux, avec des risques de chocs électriques voire d’incendie,
- les adaptateurs électriques : 87 % de produits dangereux du fait de risques de chocs électriques et d’incendie,
- les bijoux fantaisie : 74 % de produits dangereux avec la présence de métaux lourds cancérogènes et toxiques (cadmium, nickel ou plomb). En savoir +

Etucare


septembre 2021
Etucare est un programme numérique conçu par l'Ireps pour prendre soin de sa santé mentale quand on est étudiant. Basé sur les thérapies cognitivo-comportementales et la psychologie positive, il permet aux étudiants de renforcer leurs ressources psychologiques et individuelles pour améliorer leur bien-être psychologique à l’aide de stratégies pratiques. Il contient des thèmes tels que gérer le stress, dormir, se connaître, réguler ses émotions...Tutoriel d'accès ici.

Vaccin


juin 2021
Depuis le 15 juin, les 12 - 18 ans peuvent se faire vacciner contre la Covid. Cette démarche est un choix personnel, dans le respect de l’autorité parentale pour les mineurs. Pour faire ce choix, il faut connaître les enjeux. L'Education nationale les rappelle dans une campagne d'information, ici.

Alimentation


octobre 2020
Un individu en France ingère quotidiennement en moyenne 2,4 kg d’aliments (moitié aliments solides, moitié boissons). Les aliments solides sont composés aux 2/3 de produits d’origine végétale et à 1/3 d’origine animale.

Renoncement aux soins


avril 2020
Selon les organismes de santé, certains patients n’osent plus se rendre en établissement de santé ou appeler leur médecin, pour des motifs autres que des symptômes liés au coronavirus. La Fehap, la Fédération hospitalière de France, la Fédération de l’hospitalisation privée, France Assos Santé, Unicancer et l’Union nationale des professionnels de santé rappellent que ces renoncements aux soins peuvent engendrer de graves dommages, particulièrement pour des pathologies chroniques ou aigües. Il est essentiel de continuer à se soigner et que les autres pathologies existantes ne doivent pas être négligées. En cas de doute sur son état de santé, il faut continuer à contacter son médecin ou d’appeler le 15, selon la situation.
Voir tout