juillet 2016

Biodiversité valorisée

Tous les 2 ans, la maison de l'environnement organise des rencontres territoriales. En 2016, Ecodéklic focalise l'attention sur le Grand Dole.
Biodiversité valorisée Biodiversité valorisée

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Cet été 2016, le Grand Dole est au cœur des rencontres territoriales de la maison de l’environnement. De juin à octobre, Ecodéklic regroupe un programme d’animations grand public et d’échanges entre acteurs politiques et professionnels. Le but : «découvrir, apprendre et se mobiliser autour de l’incroyable biodiversité du territoire».
La thématique est vaste : en juin, elle a par exemple permis de découvrir les orchidées et pelouses sèches, de participer à un chantier de lutte contre le raisin d’Amérique (une espèce invasive) comme de vivre la fête de l’eau. Le 9 juillet, un rendez-vous était centré sur la biodiversité au jardin alors que le 10 août, c'est de biodiversité en ville dont il sera question. Au total, une quinzaine d’animations qui se termineront par une journée d’échanges et de réflexions le 21 octobre.
«Il s’agit de la 2e édition d’un événement que nous voulons organiser tous les 2 ans en nous rapprochant d’un territoire explique Béatrice Rochet, coordinatrice de la maison de l’environnement. En 2014, c’était dans le pays horloger, engagé dans une démarche de parc naturel régional franco-suisse. Cette année, nous travaillons avec la communauté d’agglomération du Grand Dole pour l’accompagner vers la transition écologique. Elle veut mettre en place un contrat territorial de biodiversité et a besoin de mobiliser la société civile à tous les niveaux».
Ecodéklic est conçu pour révéler l’étendue de la biodiversité et sensibiliser le public. «L’un des objectifs est de mobiliser les citoyens pour qu’ils s’approprient les enjeux de la biodiversité et de la préservation de l’environnement au niveau local» complète Justine Amiotte-Suchet, chargée de communication de la maison de l’environnement. Le programme s’articule autour de 3 types de rendez-vous : l’information à propose de ce qui est réalisé par les associations locales ; la valorisation d’initiatives innovantes émanant  d’entreprises ou de collectivités ; la mobilisation par et avec les acteurs associatifs qui se rendent sur des manifestations pour rencontrer le public, recueillir son opinion et ses idées et l’inciter à participer. Chacun peut d’ailleurs donner son avis en participant en ligne à l’enquête "Grand Dole" «et vous, comment percevez-vous votre territoire?».



En savoir plus
Programme Ecodéklic

F
acebook rencontres territoriales

E
nquête Grand Dole

Maison de l'environnement

7 rue Voirin
25000 Besançon
0381502569
maison-environnement-
franchecomte.fr


Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Podcast "Au rythme du Haut-Jura"


mai 2024
Le Parc naturel régional du Haut-Jura lance son podcast « Au rythme du Haut-Jura ». Il propose un décryptage sonore de son territoire et ses richesses naturelles et humaines sur lesquels pèse le spectre des changements globaux tel que le réchauffement climatique. Au fil des rencontres ce podcasts analyse ces patrimoines remarquables, explique leurs enjeux et présente quelques actions mises en place pour les préserver. Pour cette première année, le Parc propose deux séries aux formats distincts : « La forêt » et « Curiosités ».  Elles sont diffusées alternativement selon un rythme d’un épisode par mois. Ce podcast est accessible sur toutes les plateformes d’écoute classiques.

Association écologique et forestière franc-comtoise


mai 2024
Cette association basée à Grandfontaine, à côté de Besançon, a pour but de préserver l’écologie et les forêts à travers des actions de sensibilisation telles que clean walks, buvettes écologiques, plantations d’arbres comme les Petits Fruitiers pour l’avenir installés en novembre 2022. aeeffc.org

Microforêts


mai 2024
Les projets locaux en faveur de la forêt sont multiples. On peut citer les microforêts urbaines de la Ville de Dijon. La première a été créée autour du stade d’Epirey dans le quartier des Grésilles. Inspirée du modèle de reforestation du botaniste japonais Miyawaki, elle comprend 9000 arbres ou arbustes plantés en 2021 pour créer 4000 m2 de forêt dense. C’est également en Côte d’Or, sur les communes de Pasques et d’Ouges, qu’ont vu le jour les deux premières créations forestières bio diverses sur l’idée que bâtir une forêt est possible (ouvrage de référence disponible sur forestiersdumonde.org). Citons également la plantation pédagogique de la plus petite forêt communale de France, réalisée par des élèves de primaire à Saint-Jean-de-Losne à proximité du City stade. Sur le principe de « pyramide végétale », elle servira de laboratoire et d’observatoire de l’évolution des essences.

Climat et forêt


avril 2024
Le renouvellement des forêts est précieux pour la capture du CO2. Or l’Ademe Bourgogne-Franche-Comté signale que la capacité de stockage de carbone des forêts est passée de 9,7 millions de tonnes stockés annuellement en 2011 à 0,4 million de tonnes en 2021 ! La direction régionale accompagne les initiatives de renouvellement des massifs forestiers pour restaurer cette fonction de puits de carbone. bourgogne-franche-comte.ademe.fr

Inventaire forestier


avril 2024
Connaître la forêt française ? L’IGN propose chaque année un inventaire forestier national chiffré à découvrir sur ign.fr
Voir tout