janvier 2020

Yseult : «Dans ma musique, j'ai fait le choix de raconter mon histoire»

L'artiste est de passage le 6 février à la Vapeur (Dijon) et le 7 février à la Rodia (Besançon), dans le cadre du festival Génériq.

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Yseult est de retour dans l'univers musical pop francophone. Prête à tout ravager sur son passage. Ses armes ? Sa voix en or, envoûtante. Ses textes bruts, sincères entremêlés à des sons pop, trap. Rencontre intimiste.

Yseult, ton actualité est marquée par un EP, Noir, sorti en octobre 2019, de nombreuses dates de concert, passées et à venir, en France et à l'international : au Trianon (Paris), à Londres, Montréal ou encore à New-York. Comment vis-tu tout cela ?
Très bien. C'est une opportunité pour rencontrer des gens qui me suivent et que je ne connais pas. Je suis contente de développer ça avec mon tourneur, que je connais depuis 6 ans, qui a pris des risques pour développer cela.

A l'écoute de ton univers, on ressent ta force et ta douceur. La douceur d’une voix, qui porte et sait se faire entendre. La force des textes, écrits par une jeune femme de 25 ans, indépendante, marquée par des récits de vie fragilisés. Un mélange de chanson française, à texte et de sons urbains, trap. Est-ce que cette description te correspond ?
Le côté sensible oui. Sur l'EP Noir, j'ai mis en avant le titre « Corps » un piano voix, qui laisse plutôt place à la voix, qui la met en avant. J'ai fait ce choix pour marquer une identité, une direction artistique et surtout affirmer ce qui vous attend pour la suite. Je travaille actuellement sur un projet exclusivement piano voix, avec seulement 2 titres trap.

Tu travailles avec d'autres artistes (Claire Laffut, Jok'air...) et pour d'autres. Tes textes sont très personnels, autobiographiques. Comment parviens-tu à collaborer et à entrer dans l’univers de l'autre ?
Quand un artiste me propose un feauturing, il est important selon moi de faire un effort, de jouer le jeu, de faire le lien entre 2 univers. Claire a un univers très pop très léger, ça me permet de sortir de ma bulle de confort et de repartir dans ce registre-là. Récemment j'ai fait un feat avec Malory, un peu plus dans le funky, pop.

En parlant de « Corps », le clip sort le 5 février. Peux-tu nous dire comment le titre et le clip ont été pensés ?
« Corps » n'a rien à voir avec mon rapport au corps. Le titre vient de l’intime et du personnel, comme le corps. Dans ma musique j'ai fait le choix de raconter mon histoire et de raconter des histoires extrêmement intimes, que je décide de montrer comme un corps. C'est une façon de m'exprimer et en même temps de faire du tri, de revenir à des choses qui m'ont marquée, de faire la paix avec mon père « un pardon à mon père » et d'être dans le mea culpa avec ma mère « sur les joues de ma mère ».
J'ai contacté un réalisateur, Colin Solal Cardo, qui a travaillé avec Chris par exemple. Le clip a été filmé en banlieue parisienne. C'est un plan séquence tout le long, sans coupure, avec seulement moi dans le clip. L'idée est que le spectateur et l'auditeur se focalisent sur moi et sur ce que je raconte.

Merci. Un mot à ajouter ?
Je suis contente de venir vous rencontrer lors des concerts !

Recueilli par Mona Bouneb
En savoir plus
Instagram
yseult.ffm.to
facebook



Festival Génériq
generiq-festival.com

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Pulsations


novembre 2021
Pulsations, tremplin musical étudiant porté par les Crous, revient pour une seconde édition. La finale régionale de Bourgogne-Franche-Comté se tiendra le jeudi 3 mars 2022 à l’Atheneum (Dijon). Le lauréat régional pourra ensuite participer à la finale nationale pour tenter de remporter 2 000 €, bénéficier d’un accompagnement professionnel et être programmé au Fimu 2022 (Festival international de musique universitaire) de Belfort. Les étudiants musiciens ont jusqu'au 15 janvier 2022 pour s'inscrire au tremplin. Formulaire en ligne ici.

Panopli pour musiciens


novembre 2021
A Besançon, le Bastion et La Rodia proposent un système d’accompagnement destiné à apporter aides et conseils aux musiciens. Panopli est accessible en ligne ici.

Stage musical


décembre 2019
Avec « Idencité », le Caem propose à Besançon un atelier hebdomadaire et des stages pendant les vacances pour mettre sur pied un spectacle et se produire sur scène dans des conditions professionnelles. Pour cela, pas besoin d'être déjà musicien. La trentaine de participants est accompagnée par les professeurs du Caem et différents acteurs locaux des musiques actuelles : la Rodia, le Bastion, Radio Campus. Au programme de cette nouvelle édition : stages de création, promo radio, accompagnement à la scène, rencontres avec des artistes, concerts, résidence à la Rodia et enregistrement live ! Quand ? : les mardis 17 h-18 h 30 / stage vacances février + concert au centre Nelson Mandela : du 24 au 29 février / stage vacances avril + enregistrement au Bastion : du 20 au 24 avril / concert à la fête de Planoise : fin juin.Tarifs : 5 € pour l'année. Âge : entre 12 et 17 ans. Infos +

Tremplin Musiques de R.U.


décembre 2018
Ce tremplin musical tous styles est ouvert aux étudiants. Organisé par les Crous, il a pour but de faire découvrir de jeunes artistes des scènes bourguignonne et franc-comtoise.Trois artistes joueront à La Poudrière de Belfort le 14 février pour la finale régionale coorganisé par le Crous Bourgogne Franche-Comté et la licence pro marketing et communication des organisations du spectacle, de l'événementiel et des loisirs (Mosel) de l’IUT de Belfort-Montbéliard. Les candidats, groupes composés d'au minimum 50 % d'étudiants, doivent envoyer entre 3 et 6 compositions originales avec leur dossier d'inscription (à demander ici). Le groupe lauréat gagnera des heures de répétition au Moloco, des passages à l’Antonnoirr et à la Vapeur. Il représentera également la Bourgogne Franche-Comté lors de la finale nationale à Bordeaux. Le gagnant national remportera 2000 € et des dates de concerts.

Radio Campus et musique


janvier 2018
Si vous cherchez le Top campus, classement mensuel des artistes les plus diffusés sur les radios Campus en France, c'est ici.
Voir tout