février 2022

« La mécatronique, c'est plusieurs métiers en un »

Raphaël Carvalho et Sébastien Lacroix ont participé aux worldskills en binôme, dans un métier méconnu qui associe mécanique et programmation.
Photo Laurent Cheviet
« La mécatronique, c'est plusieurs métiers en un »

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
La mécatronique est un métier pluridisciplinaire encore nouveau qui combine mécanique, électronique, automatique et programmation pour concevoir et fabriquer un produit. Aux worldskills, la compétition met aux prises des binômes. « L’un pour monter l’automatisme (ligne de production, station…), l’autre pour créer un programme qui le fait fonctionner » explique l’un des membres du jury. Pour ajouter encore des compétences, les épreuves de Lyon comprenaient également la vente du produit à un client fictif. Quand il faut définir le métier, Sébastien Lacroix, l’un des deux membres de l’équipe représentant la Bourgogne-Franche-Comté sourit : « Pour comprendre ce qu’est la mécatronique, je crois qu’il faut être dedans ! C’est un assemblage de deux métiers en un. C’est en tout cas un métier où il faut réfléchir ». Raphaël Carvalho, son coéquipier, confirme. « Le terme mécatronique, je l’ai appris il y a 2 ans ! Le définir n’est pas facile, car ce qu’il comprend est vraiment large ».
Pour le 46e cycle de compétition worldskills, le duo BFC était Jurassien. Sébastien est né en Suisse et a grandi à Bois d’Amont. Raphaël vient de Champagnole. Ils se sont rencontrés en bac pro maintenance au lycée Paul-Emile Victor à Champagnole et ont suivi un cursus commun en BTS conception et réalisation de systèmes automatiques à Jules Haag (Besançon). « Je suis attiré par le manuel, le technique, les machines industrielles depuis longtemps indique Raphaël. Pour moi, après la 3e, ça n’avait pas de sens d’aller vers un bac général ». Pour s’orienter dans cette voie, il faut savoir « être consciencieux, posé, savoir prendre son temps car la moindre erreur peut engendrer des dégâts » indique Sébastien. « Personnellement, je me sens plus à l’aise sur l’aspect mécanique alors que Raphaël est meilleur en programmation ». Complémentarité et bonne entente étant absolument nécessaires, Raphaël tente de convaincre Sébastien de s’inscrire pour les worldskills suivants. Mais c’est moins évident. Le premier a poursuivi en licence pro Aria (automatique et robotique industrielles pour l’assemblage) à l’Université de Franche-Comté qu'il pourrait prolonger en master. Sébastien est de son côté en prépa ATS au lycée Gustave Eiffel de Dijon avec l’objectif d’entrer à l’ENSMM à Besançon. « Je me donne le temps de réfléchir, mais c’est sûr que le fait d’avoir fini là, à Lyon, donne envie de recommencer ».
« La compétition, c’était fantastique conclut Raphaël. C’est sûr que 3 jours d’épreuves avec beaucoup de doutes, beaucoup de stress et de la fatigue, c’est dur mentalement. Mais à côté de ça, il y a l’ambiance, l’esprit d’équipe, les rassemblements de préparation organisés par la Région, les rencontres d’autres jeunes. Connaître un bon carreleur, un bon maçon, ça peut être utile » rigole-t-il.
En photo
Raphaël et Sébastien débriefent avec le jury lors de la finale nationale des worldskills à Eurexpo Lyon, janvier 2022.

Parcours
Bac pro maintenance
Lycée Paul-Emile Victor
625 Rue de Gottmadingen
39300 Champagnole
03 84 53 10 00

BTS conception et réalisation de systèmes automatiques
Lycée Jules Haag
1 rue Labbé
25000 Besançon
 03 81 81 01 45

Licence pro Aria
Université de Franche-Comté
UFR Sciences et techniques
16, route de Gray
25030 Besançon cedex
CS 11809
 03 81 66 66 50

Prépa ATS
Lycée Gustave Eiffel
15 avenue Champollion
BP 17430
21074 Dijon cedex
03 80 60 42 12

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Finales nationales 2022


février 2022
Les finales nationales se sont déroulées dans 64 métiers différents de 7 pôles (alimentation, automobile et engins, communication, végétal, BTP, industrie, service) et ont rassemblé près de 600 compétiteurs à Eurexpo Lyon. Cette ville devrait recevoir la compétition mondiale 2024.

46es wordskills


février 2022
La phase de compétition worldskills en cours est la 46e. Anciennement Olympiades des métiers, devenus compétition des métiers, les worldskills se déclinent en épreuves régionales, nationales, européennes et internationales. Les meilleurs de chaque phase sont sélectionnés pour l’échelon suivante (au niveau national, le 1er part aux épreuves internationales, le second aux européennes). Chaque phase met aux prise des jeunes dans de nombreuses spécialités professionnelles. Cette compétition est ouverte à tous les jeunes de moins de 23 ans, quels que soient leur statut (apprenti, lycéen, étudiant, salarié, demandeur d’emploi).

Métiers de demain


février 2022
La chaîne parcoursmetiers.tv lance une série sur "les métiers de demain". Un chiffre : pour 85 % des élèves actuellement scolarisés, le métier qu'ils exerceront en 2030 n'existerait pas encore. Dans le premier épisode, le métier de thérapeute en désintoxication digitale est à l'honneur. Ce métier d'avenir se développe pour lutter contre les nouvelles addictions à Internet.

#Rejoinsleservicepublic


mai 2021
L'Etat lance une campagne pour recruter des jeunes. Destinée à mieux faire connaître et valoriser la diversité de la fonction publique, tant en termes de secteurs, que de carrières, cette initiative titrée « travailler pour l’Etat ce n’est pas ce que tu crois » est née d'un constat paradoxal : « La fonction publique souffre d’un déficit de visibilité et d’attractivité auprès des jeunes, le nombre de candidatures aux concours ayant été divisé par deux entre 1995 et aujourd’hui. Le désir d’engagement des jeunes au service de tous, en particulier dans le milieu associatif, atteint pourtant des records. » Cette année, la fonction publique propose par exemple 100 000 postes aux jeunes. Pour les connaître : #Rejoins le service public sur les réseaux sociaux et fonction-publique.gouv.fr.

La justice recrute


janvier 2019
La direction de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) recrute des éducateurs et des éducatrices par concours interne et externe sur épreuves. Information et inscriptions jusqu'au 4 mars sur lajusticerecrute.fr. Le concours d’éducateur est ouvert à tout candidat titulaire d’un bac+2 minimum (concours externe) et aux fonctionnaires ou agents publics depuis au moins trois ans (concours interne). Epreuves écrites en mai, oral en décembre.
Voir tout