janvier 2021

1863, ligne musicale underground

Depuis l’été dernier, 8 jeunes issus de l’IUT info-com de Besançon font partager eurs découvertes à travers un magazine web. Ils viennent de proposer leur première mixtape.
Dessin Christian Maucler
1863, ligne musicale underground 1863, ligne musicale underground

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Pour mieux faire apprécier la musique qu’ils soutiennent, les concepteurs du nouveau magazine 1863 ont proposé début janvier leur première mixtape, Tambora. Ils ont pris le temps de soigner le projet, élaborant un enchaînement sensé faire passer l’ambiance du début de soirée à la fin de la nuit. Ils ont travaillé avec le beatmaker Alkakris et contacté des artistes de leur choix pour qu’ils proposent des morceaux à partir des instrus d’Alkakris. « On a été étonné des réponses positives raconte Valentin Basset, l’un des fondateurs de 1863. On a des artistes qu’on aime, dont 2 Suisses, Lala &ce et Simka » (1). Au bout de 4 jours, chaque morceau avait été lu en moyenne 10000 fois sur la platefrome Spotify.
Cette mixtape est une nouvelle étape d’une aventure entamée il y a un an. Derrière 1863, mag en ligne lancé l’été dernier, 8 jeunes qui se sont rencontrés pendant leurs études à l’IUT info-com de Besançon. « On est amis, on avait envie de faire quelque chose de concret ensemble ». Outre Valentin, ils s’appellent Alexandre Ataman, Nolan Belkic, Olivier Donnadieu, Noé Grieneisen, Siloé Ordonez, Thibaud Rota et Théo Vigezzi. « On s’est retrouvés autour de goûts musicaux communs, mais pas seulement. 1863 en est le reflet : on parle de rap mais aussi de cultures urbaines en général. 1863, c’est l’année du premier métro au monde, celui de Londres. On essaie de parler de la face immergée, de gens encore peu connus qui ont du talent et une chance d’exploser. Mais musicalement, on n’écoute pas que du rap et du RNB. Au contraire, il faut écouter plein de choses pour avoir une culture musicale et savoir où puisent les artistes s’aujourd’hui. Il faut savoir de quoi on parle ». Un petit tour sur le site montre qu’ils connaissent leur sujet. Le rap français, notamment, ne semble pas avoir de secret pour eux.

Formation info-com

Leurs études leur ont servi. Pour 1863.fr, ils ont repris une maquette créée par certains d’entre eux pour un projet à l’IUT. Ils le diffusent en ligne, en multipliant les réseaux. « Il y a le site, Facebook, Twitter, Instagram, Youtube, Soundcloud. On utilise aussi Linkedin, Tik tok, Twitch. On ne répète jamais les mêmes infos, on les adapte à chaque support. On utilise ce qu’on a appris à l’Université ! »
Aujourd’hui séparés par la suite de leurs études, ils collaborent à distance, chacun à son rythme. « Cela nous prend pas mal de temps, mais on ne se met pas de pression, on ne se fixe pas de deadline. On fait ça pour notre plaisir. Chacun propose des articles quand il a envie, selon les opportunités qui se présentent. On préfère faire du qualitatif, de l’analyse à du quantitatif ». Exemples parmi d’autres, un article fouillé sur « Oakland, terre souveraine de la pimp music » ou un focus sur la scène rap antillo-guyanaise, méconnue, à travers Mata, Lesnah, Lyrrix, Evil P.
Sur ces bases, le succès grandit. « En février dernier, notre compte Twitter a été suspendu à la demande de maisons de disques parce qu’on ne respectait pas les droits d’auteur. On a mis un mois et demi à le récupérer. Aujourd’hui, on a plus de 20 000 followers et maintenant, les labels nous sollicitent ! »

Stéphane Paris
(1) Tambora
Les artistes participants :
Alkakris
Andy Luidje
Timea
Thahomey
Slimka
Rounhaa
La Fève
Luni
Jeunesaint
Lala &ce
Jade
Rozzy
Khali
Leo Germany

2020 par 1863
Le best of du magazine :
TripleGo : "Ghetto house"
Captaine Roshi : "Bouteille à la mer"
Dinos (ft Zefor & Zikxo) : "Judas"
Sfera Ebbasta (ft Future) : "Abracadabra"
Khali : "20"
Skinny Sixbool : "Coucou"
Luni (ft Jeunesaint, Alkakris) : "Aride"
Scribz Riley (ft Kaash Paige) : "On my sleeve"
Tedax Max : "Drillotiere"
Saint Jhn : "Time for demons"
Playlist complète  à écouter ici

En savoir +
1863.fr

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Stage musical


décembre 2019
Avec « Idencité », le Caem propose à Besançon un atelier hebdomadaire et des stages pendant les vacances pour mettre sur pied un spectacle et se produire sur scène dans des conditions professionnelles. Pour cela, pas besoin d'être déjà musicien. La trentaine de participants est accompagnée par les professeurs du Caem et différents acteurs locaux des musiques actuelles : la Rodia, le Bastion, Radio Campus. Au programme de cette nouvelle édition : stages de création, promo radio, accompagnement à la scène, rencontres avec des artistes, concerts, résidence à la Rodia et enregistrement live ! Quand ? : les mardis 17 h-18 h 30 / stage vacances février + concert au centre Nelson Mandela : du 24 au 29 février / stage vacances avril + enregistrement au Bastion : du 20 au 24 avril / concert à la fête de Planoise : fin juin.Tarifs : 5 € pour l'année. Âge : entre 12 et 17 ans. Infos +

Tremplin Musiques de R.U.


décembre 2018
Ce tremplin musical tous styles est ouvert aux étudiants. Organisé par les Crous, il a pour but de faire découvrir de jeunes artistes des scènes bourguignonne et franc-comtoise.Trois artistes joueront à La Poudrière de Belfort le 14 février pour la finale régionale coorganisé par le Crous Bourgogne Franche-Comté et la licence pro marketing et communication des organisations du spectacle, de l'événementiel et des loisirs (Mosel) de l’IUT de Belfort-Montbéliard. Les candidats, groupes composés d'au minimum 50 % d'étudiants, doivent envoyer entre 3 et 6 compositions originales avec leur dossier d'inscription (à demander ici). Le groupe lauréat gagnera des heures de répétition au Moloco, des passages à l’Antonnoirr et à la Vapeur. Il représentera également la Bourgogne Franche-Comté lors de la finale nationale à Bordeaux. Le gagnant national remportera 2000 € et des dates de concerts.

Radio Campus et musique


janvier 2018
Si vous cherchez le Top campus, classement mensuel des artistes les plus diffusés sur les radios Campus en France, c'est ici.

Catfish


mars 2016
Catfish, duo jurassien rock, s'active pour sortir son deuxième album "Dohyō" en octobre prochain. Pour le successeur de l'excellent "Muddy shivers", le groupe a opté pour une campagne de financement participatif via la plateforme Ulule. Contributions possibles à partir de 5 euros sur ulule.com/catfishofficiel

La grosse radio


janvier 2016
Une radio web à écouter en permanence qui en regroupe en réalité 3, puisque le site propose une radio rock, une metal et une reggae. Archivées, les émissions et les enregistrements live acoustique peuvent être réécoutées. Il est également possible de faire une recherche par artiste et de voter pour eux. Les musiciens peuvent également proposer leurs oeuvres. Enfin des jeux et des forums viennent agrémenter le site. Rendez-vous sur lagrosseradio.com
Voir tout