janvier 2021

« Passe l’info, pas le virus »

Vidéo réalisée par JF Prod avec le soutien de l'Etat et du Clap.

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Lire l'article
JF Prod, vidéaste autodidacte

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Alimentation


octobre 2020
Un individu en France ingère quotidiennement en moyenne 2,4 kg d’aliments (moitié aliments solides, moitié boissons). Les aliments solides sont composés aux 2/3 de produits d’origine végétale et à 1/3 d’origine animale.

Renoncement aux soins


avril 2020
Selon les organismes de santé, certains patients n’osent plus se rendre en établissement de santé ou appeler leur médecin, pour des motifs autres que des symptômes liés au coronavirus. La Fehap, la Fédération hospitalière de France, la Fédération de l’hospitalisation privée, France Assos Santé, Unicancer et l’Union nationale des professionnels de santé rappellent que ces renoncements aux soins peuvent engendrer de graves dommages, particulièrement pour des pathologies chroniques ou aigües. Il est essentiel de continuer à se soigner et que les autres pathologies existantes ne doivent pas être négligées. En cas de doute sur son état de santé, il faut continuer à contacter son médecin ou d’appeler le 15, selon la situation.

Confinement et santé sexuelle


avril 2020
Malgré les circonstances, le Planning familial reste disponible pour toute personne qui souhaiterait échanger sur la contraception, l'avortement, la sexualité... en composant le numéro vert national 0800 08 11 11 (anonyme et gratuit). Le Planning familial rappelle que la contraception est possible, même confiné, l'avortement est toujours possible à l’hôpital ou en cabinet médical : l'IVG est un soin urgent ne pouvant être reporté. L’annuaire du numéro vert est à jour pour la Bourgogne Franche-Comté afin d’orienter au mieux les
personnes.

Covid-19 : courses et alimentation


avril 2020
Face au virus, quelles précautions avec les courses et les aliments ? Voici ce que recommande l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail.

Covid-19


mars 2020
Faire circuler des idées fausses sur cette maladie est non seulement inutile mais également contre-productif en termes de lutte contre l'épidémie. Les principales fausses informations :
- Le virus meurt avec la chaleur. A moins d’une accélération brusque du réchauffement climatique, il ne faut pas compter dessus. Selon les estimations scientifiques, il faudrait une exposition à 56° pendant 20 à 30 mn.
- Boire chaud tue le virus. Faux. Ingurgiter un liquide à 56° pendant 20 minutes, alors ? Ce n’est pas recommandé, ni même garant du résultat.
- Boire un gargarisme avec une solution désinfectante tue le virus. Cette idée ne figure dans aucune recommandation d’aucune autorité sanitaire.
- Pour savoir si l’on est infecté, il faut retenir son souffle 10 secondes et observer si l’on y arrive sans toux ni oppression. Test non validé. Ou alors, il faut avertir les scientifiques que le test en laboratoire coûte un peu cher par rapport à cette méthode. Non seulement c’est inexact, mais les personnes prenant cette idée pour vraie peuvent se croire non infectées et abandonner les précautions recommandées.
Voir tout