décembre 2017

Cybersociété ?

Dessin Christian Maucler

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
En moins de deux décennies, l’informatique a investi tous les pans de la société. La réalité virtuelle se connecte à tous les gestes du quotidien par l’intermédiaire de technologies en évolution constante. Relations sociales, communication, commerce, culture, démarches administratives, etc. : quel que soit le secteur, le numérique intervient. Même le sport se décline désormais en e-sport.  Aussi se former dans ce domaine est-il peut-être un bon choix pour les jeunes. C’est pourquoi nous mettons certaines d’entre elles en avant dans ce numéro. Ainsi que quelques initiatives locales qui montrent qu’il est désormais compliqué de faire sans le digital.
Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Contraception féminine


décembre 2021
A partir du 1er janvier 2022, la contraception devient gratuite pour les femmes jusqu’à 25 ans. 3 millions de jeunes femmes sont concernées par cette mesure. Cette mesure est motivée par le recul de l’usage de la contraception, une part encore importante des femmes n’ayant pas accès aux méthodes de contraception les plus efficaces pour des raisons essentiellement financières. Désormais, l’assurance maladie prend en charge à 100% et en tiers payant, donc sans avance de frais, le coût de la contraception ainsi que les actes qui y sont liés (une consultation par an avec un médecin ou une sage-femme et les examens biologiques potentiels). Le remboursement ne concerne pas les préservatifs masculins et féminins, ni certains dispositifs contraceptifs. En savoir + : ameli.fr

Achats en ligne dangereux


octobre 2021
Le commerce sur internet connaît un succès grandissant. Les acheteurs eraient-ils moins vigilants ? Dans son étude annuelle, la direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes pointe de nombreuses irrégularités en termes de sécurité et de conformité.Sur près de 450 produits analysés durant trois ans, 63% se sont révélés non conformes dont 28 % dangereux. Une part importante de ces marchandises ne respecte pas la réglementation et présente des risques inacceptables pour la sécurité des consommateurs. Parmi les produits les plus préoccupants, on trouves :
- les jouets : 25 % de produits dangereux, avec des risques de suffocation ou de strangulation dus à la présence de petits éléments détachables ou de cordelettes,
- les guirlandes électriques : 66 % de produits dangereux, avec des risques de chocs électriques voire d’incendie,
- les adaptateurs électriques : 87 % de produits dangereux du fait de risques de chocs électriques et d’incendie,
- les bijoux fantaisie : 74 % de produits dangereux avec la présence de métaux lourds cancérogènes et toxiques (cadmium, nickel ou plomb). En savoir +

Spectacles à 3 euros pour les étudiants


octobre 2021
Afin de soutenir les étudiants, les 2 Scènes à Besançon proposent cette saison un tarif exceptionnel : le pass est offert et leur permet de profiter pleinement de la saison au tarif unique de 3 € la place. Le pass et les entrées peuvent être réservés en ligne sur les2scenes.fr, par téléphone (0381878585), par mail (billetterie@les2scenes.fr) ou aux guichets des théâtres Ledoux, 49 rue Mégevand et de l'Espace, place de l'Europe.

Déchets : action ou vérité ?


octobre 2021
En savoir plus sur les déchets, leur réduction, leur recyclage en s'amusant ? 7 structures spécialisées ont proposé à 9 personnalités de la région (Laurence Semonin, Vincent Defrasne, Xavier Thévenard, Mystical Faya...) de mettre en avant certaines pratiques par l'intermédiaire du jeu action ou vérité, prétexte à rencontrer une vingtaine d'acteurs locaux et découvrir des astuces dans ce domaine. A voir sur actionouverite-bfc.fr

Frigos solidaires


septembre 2021
Des commissions de quartiers dijonnais ont souhaité soutenir l’initiative nationale de l’association Les Frigos solidaires en finançant l’installation de réfrigérateurs en libre-service, en extérieur et à la portée de tous. Ce dispositif permet à chacun de déposer ou de prendre gratuitement de la nourriture. Objectif : lutter contre le gaspillage alimentaire, venir en aide aux personnes les plus vulnérables et créer du lien social. Trois frigos solidaires, d’une valeur de 1 300 € chacun, ont été mis en place dans les quartiers Grésilles, Maladière-Drapeau-Clemenceau et Fontaine d’Ouche, en collaboration avec la Coursive Boutaric, l’épicerie Au gramme près et la Maison-Phare, hôtes qui accueillent les équipements.
Voir tout