octobre 2017

EOTD, le crew qui ambiance l'Aire urbaine !

Du camping des Eurockéennes à la Noizegate du Moloco en passant par les plages du Malsaucy et de Brognard, Eye Of The Dead a animé l’été et la rentrée dans le nord Franche-Comté. Qui se cache derrière cette association indépendante, organisatrice d'événements musicaux ?
Photo Simon Daval
EOTD, le crew qui ambiance l'Aire urbaine !

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Pour découvrir qui se trouve derrière les initiales EOTD, nous avons rendez-vous à la scène de musiques actuelles d’Audincourt. Quelques heures avant la Noizegate, LA soirée electro de l’Aire urbaine, c’est l’effervescence. Alors que des méduses flottent dans les airs (l’univers est toujours soigné dans les soirées EOTD), artistes et techniciens se pressent pour effectuer leurs balances. La bande d’Eye Of The Dead ne donne pas beaucoup d’interviews. Pas besoin. Cette petite dizaine de trentenaires passionnés sait communiquer pour remplir les salles et les bars de la région. Un bon bouche-à-oreille, de la promotion de leurs événements sur les réseaux sociaux et l’association indépendante fait son bonhomme de chemin depuis déjà 11 ans. Le public est même de plus en plus nombreux.
Cette bande de potes, fan de metal et de l’esthétique des films d’horreur, se connaît depuis longtemps. «Quand on a lancé EOTD, si tu ne voulais pas aller en boîte de nuit, il n’y avait pas grand-chose pour sortir, se rappellent les quatre membres fondateurs. On a toujours voulu combler un manque, être acteurs». Dans les petits bars du coin, "l’asso" a programmé et accompagné des petits groupes locaux de metal, death, hardcore.

   Du metal à l’electro

Aujourd’hui, les "métalleux" ont un peu vieilli et ont ouvert petit à petit leur "crew" à d’autres membres (des potes, toujours !) et à d’autres esthétiques. Ils ont pris le virage de l’electro, au bon moment. «C’est vrai qu’aujourd’hui l’entité Noizegate a pris le pas sur le reste, confient-ils, on a toujours une volonté de programmer du metal, mais actuellement, le public est moins présent sur ce style musical». Il est aussi plus difficile qu’auparavant de "toucher" ces artistes dont les cachets ont bien augmenté et qui jouent plus régulièrement en Suisse, en Allemagne…
Pas de quoi pour autant saper le moral des troupes. «Le leitmotiv de l’asso est toujours resté le même : on programme uniquement des groupes que l’on aime, il faut que l’équipe soit unanime sur l’envie de les faire jouer». La "marque" Noizegate a pris de l’essor et s’est même diversifiée avec le "Noizegate Klub" (à l’Axone de Montbéliard et à l’Antonnoir de Besançon). Chaque été, il y a désormais le "Noizegate Krew" où Antoine et Damien, deux DJs de EOTD, animent des sets de rap, house, techno dans l’ambiance lounge des plages de Brognard et du Malsaucy.
Avec le succès de leurs soirées (une trentaine d’événements organisés en deux ans !), la facilité pourrait être de programmer des têtes d’affiche et de faire grimper le prix des places. «On veut toujours proposer des soirées gratuites ou à des prix abordables. On sait d’où l’on vient, on a toujours galéré pour se payer des concerts, alors on tient à ce que ce soit accessible à tout le monde», explique le groupe. Pourtant, la dernière Noizegate en date, n’a pas fait le plein de spectateurs. «Les lives étaient très bons, les meilleurs qu’on ait eus». Alors pour quelle raison ? «Une programmation un peu plus pointue que d’habitude». Mais qu’importe, EOTD le revendique : «on veut inviter notre public à la découverte».

Simon Daval - simondaval.fr
Contact
facebook

eyeofthedead@gmail.com

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Musiciennes à Besançon


janvier 2023
Appel à candidature jusqu'au jeudi 9 février pour la semaine du 24 au 28 avril à Besançon. Musiciennes à Besançon est un temps fort autour de la création féminine, à Besançon et en région Bourgogne-Franche-Comté. À travers ce projet, le Bastion, la Rodia et Mazette! entendent participer à l’accès en égalité à la pratique musicale, mettre en valeur la création féminine et dynamiser le territoire autour de ces préoccupations. MAB est une opération d’accompagnement qui propose à 3 équipes artistiques de bénéficier d’une semaine d’immersion au Bastion et à la Rodia pour travailler leur projet musical et s’interroger sur leur statut de femmes artistes. S'y ajoute une journée de rencontres du réseau régional, la Féma, avec des ateliers pour débattre des questions d’égalité suivie d’un concert de clôture à la Rodia. En savoir +

Pianos et tangos


mai 2022
Le Duo Mélinès vient de publier un hommage à Astor Piazzola. Des tangos pour 2 pianos, disponible pour 10 euros. Contact : duomelines@gmail.com. En savoir +

Nouvel Horizon


mars 2022
Sous l’égide de l’Adapei du Doubs, ce groupe musical se compose de personnes en situation de handicap. Créé il y a plusieurs années, il donne de multiples concerts. On peut l’encourager et le suivre sur facebook. Le groupe prépare un album qui devrait être présenté le 12 avril au Moloco à Audincourt.

Panopli pour musiciens


novembre 2021
A Besançon, le Bastion et La Rodia proposent un système d’accompagnement destiné à apporter aides et conseils aux musiciens. Panopli est accessible en ligne ici.

Radio Campus et musique


janvier 2018
Si vous cherchez le Top campus, classement mensuel des artistes les plus diffusés sur les radios Campus en France, c'est ici.
Voir tout