novembre 2020

JO 2024 : bienvenue en Bourgogne-Franche-Comté !

La liste officielle des 619 sites retenus pour accueillir les centres de préparation aux Jeux olympiques 2024 a été dévoilée en octobre dernier. En Bourgogne-Franche-Comté, 35 sites ont été labélisés.

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Pourra-t-on croiser Wendy Renard à Dijon, LeBron James à Chalon ou Nikola Karabatic à Belfort dans les mois à venir ? Ce n’est pas impossible ! Paris 2024 a dévoilé la liste des sites retenus pour accueillir les centres de préparation aux Jeux olympiques 2024. 35 sites ont été labélisés en Bourgogne-Franche-Comté.
Ces centres ont été choisis par Paris 2024 afin d'offrir aux athlètes et aux délégations étrangères qui le souhaitent un lieu d'entraînement et de préparation en vue des épreuves. Il s'agit de « centres sportifs gérés par des collectivités publiques et qui répondent aux critères techniques exigés par les différentes disciplines sportives et à leurs besoins d'accueil (hébergement, restauration, sécurité, trans- port, accessibilité, etc.) » précise le comité d'organisation des JO.

La Région dispose d’atouts

Être retenu ne signifie pas pour autant que chaque site accueillera une délégation. Ce sont les comités qui choisiront les lieux les plus adaptés pour leurs équipes. Mais la Région dispose d’atouts incontournables  : on voit mal la base nautique de Bellecin à Orgelet (39) ne pas accueillir de délégations d’aviron ou de canoë. On voit mal comment le Creps de Dijon et ses installations ne pourraient pas attirer des stages de tir à l’arc ou de judo. Et on voit mal comment une délégation étrangère ne pourrait pas être séduite pour envoyer ses lutteurs au palais des sports Ghani Yalouz de Besançon.
« Véritables bases arrière, permettant aux athlètes de s’imprégner de l’ambiance du pays hôte et de se projeter dans l’aventure des Jeux trois ans à l’avance, les centres de préparation aux Jeux jouent un rôle déterminant dans la préparation des performances sportives » explique Paris 2024. Dès la fin des Jeux de Tokyo, qui doivent se tenir du 23 juillet au 8 août 2021, les centres de préparation seront ouverts aux délégations. Il sera alors temps de préparer ses carnets d’autographes …
En photo
Le Creps de Dijon sera l’un des points forts de la Région. Il est positionné pour accueillir des délégations de football, gymnastique artistique, haltérophilie, handball, judo, lutte, rugby à 7 et tir à l’arc. Il est également labélisé pour accueillir des délégations paralympiques judo et tir à l'arc.

Sites
Les villes retenues pour accueillir un centre de préparation olympique en Bourgogne-Franche-Comté :
Beaune, Semur-en-Auxois, Dijon, Chenôve, Besançon, Montbéliard, Dole, Orgelet, Morez, Luxeuil-les-Bains, Chalon, Le Creusot, Autun, Mâcon, Sens, Auxerre, Brienon-sur-Armançon, Saint-Florentin, Belfort.

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Village olympique


juin 2021
Du 23 juillet au 5 septembre, la Ville de Dijon invite à découvrir et pratiquer les disciplines olympiques. En savoir +

Défi ski de fond


janvier 2021
Pour les sportifs, la GTJ 200 devient un challenge ouvert toute la saison. Chacun s’inscrit pour participer quand il le souhaite. Il suffit de télécharger un signal GPX sur sa montre puis faire sa tentative (en solo, à 2, 4 ou 8) entre Meix Musy (Doubs) et Giron (Ain) en 1 ou 2 étapes. En savoir +

Grandes heures natures


novembre 2020
Créée par le Grand Besançon, cette idée vise à développer la pratique sportive de plein air. Elle est basée sur un festival et des initiatives destinées à faciliter la pratique. Parmi elles, une appli propose des menus en marche, course, vélo, escalade, navigation et parachutisme. Des tracés avec niveaux de difficulté sont complétés par des infos culturelles, des actus, des lieux d'hébergement. En savoir +

E-sport typologie


juin 2020
8 grandes catégories regroupent les jeux vidéo compétitifs :
• Les RTS (jeux de stratégie en temps réel)
• Les MOBA ou multiplayer online battle arena (jeux de type arène de combat)
• Les FPS ou first person shooting (jeux de tir à la 1re personne)
• Les jeux de combats
• Les jeux de simulation sportive ou de course
• Les jeux Battle Royale
• Les jeux de cartes à collectionner
• Les autres (jeux de réflexion, jeux de rôle.
Comme dans le sport chaque catégorie se subdivise en disciplines. Fin 2019, il existait environ 400 titres pratiqués de manière compétitive.e En terme de gains mondiaux, les 5 premiers jeux étaient Fortnite, Dota 2, Counter strike, Battlegrounds et Overwatch.

Reprendre le sport


mai 2020
Reprendre le sport après le confinement ? Le ministère des Sports publie 5 guides : recommandations sanitaires à la reprise sportive ; accompagnement des sportifs de haut niveau et professionnels ; recommandations des équipements sportifs terrestres, sports d’eau, piscines, centres aqualudiques et espaces de baignade naturels ; accompagnement de reprise des activités sportives et uide des sports à reprise différée (sports de combat, de salle, collectifs) : pratiques alternatives. Ils sont disponibles en ligne ici.
Voir tout