avril 2021

Précarité menstruelle : une collecte pour les étudiantes

Entre le 11 et le 28 mars, les deux universités de la région, accompagnés par la direction régionale aux Droits des femmes et à l’Egalité entre les femmes et les hommes (DRDFE) et par l’association Le Zonta, ont organisé une collecte de protections hygiéniques.
Photo Camille Jourdan

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Une femme sur dix en âge d’être réglée est victime de « précarité menstruelle ». Autant de femmes qui peinent à se procurer des protections intimes lorsqu’elles ont leurs règles, que ce soit pour des raisons financières, sociales, d’accessibilité… Des difficultés auxquelles n’échappent pas les étudiantes de la région, d’autant plus depuis le début de la crise sanitaire. Face à ce constat, les universités de Bourgogne et de Franche-Comté ont lancé, début mars, une collecte de protections périodiques. Des boîtes fournies par l’association Le Zonta ont été déposées sur 7 sites universitaires, à Dijon, Besançon, Vesoul, Montbéliard et Belfort, dans les BU ou encore les maisons de l’université. Tampons, serviettes, protège-slips, coupes menstruelles… Au total, près de 3 000 produits ont été collectés.

Des distributions courant avril

Ces protections ont été remises, ce jeudi 31 mars à Besançon, aux associations et syndicats étudiants. Elles seront redistribuées aux étudiantes. Depuis le début de l’année, la Baf, fédération des étudiants de Franche-Comté, et la CGT des salariés étudiants, ont déjà organisé des distributions de « kits d’hygiène », souvent en même temps que celles des colis alimentaires. « Certaines n’osent pas se servir, mais quand on leur dit que c’est gratuit, elles les prennent », note Elsa, de la Baf. La précarité menstruelle, et les règles en général, restent en effet des sujets tabous et stigmatisants. « D’où l’intérêt de ‘profiter’ des distributions alimentaires pour donner ces produits », souligne Inès Laville, référente égalité et parité au sein de l’université de Franche-Comté. C’est ce que fera de nouveau la Baf les 6 et 20 avril prochains, notamment à la Maison des étudiants de la Bouloie et à la Cale à Besançon.

Des distributeurs de tampons et serviettes sur les campus à la rentrée ?

De son côté, la CGT prévoit une distribution spécifique, couplée à celle de masques, à la faculté des lettres et aussi à la Bouloie dans les semaines à venir. Mais le syndicat plaide pour des dispositifs « pérennes ». En ce sens, le ministère de l’Enseignement supérieur a annoncé, en février, l’installation de distributeurs de protections périodiques sur tous les campus de France à partir de septembre prochain. Ces produits seraient gratuits, grâce à des dotations spécifiques accordées aux Crous. « Il ne faut pas que ces distributeurs soient uniquement dans les résidences universitaires, prévient Wiam, de la CGT, mais plutôt dans les lieux d’étude ». À l’université de Franche-Comté, le projet est en réflexion.

« Un premier pas »

Selon une étude de la Fage, parue à la fin de l’année dernière, 13 % des étudiantes ont déjà dû choisir entre l’achat de protections périodiques et d’autres biens de première nécessité, car chacune dépense en moyenne au moins 10 € par mois pour ces produits. 60 % d’entre elles ont déjà manqué des cours à cause de leurs règles. Comme l’a souligné jeudi Caroline Terrand, directrice régionale à la DRDFE, « la précarité menstruelle peut donc avoir des impacts sur la santé et la réussite universitaire ».
« Cette collecte et les annonces gouvernementales ne sont qu’un premier pas pour lutter contre la précarité menstruelle, alerte Anne Tatu, vice-présidente à la vie étudiante de l’Université de Franche-Comté, nous devons faire de ce sujet tabou un sujet visible. »

Camille Jourdan
Le Zonta
Le Zonta est une organisation mondiale de femmes et d'hommes qui travaillent ensemble pour faire avancer la situation des femmes dans le monde. Dans la région, il est présent à Dijon, Beaune, Châtillon-sur-Seine et Bourg-Mâcon. zontaclubsdefrance.com


En savoir +
Pour s’inscrire aux distributions organisées par la BAF et la CGT, rendez-vous sur leurs réseaux sociaux :
Baf Besançon sur Facebook et Twitter ou par mail à contact@baf-fc.fr
CGT salariés étudiants Doubs sur Facebook ou par mail à cgt.salaries.etudiants
@protonmail.com

Pour Dijon : renseignements auprès de Zonta Dijon, sur Facebook ou 06 86 82 28 16

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Ecoute étudiants


avril 2021
L’université de Franche-Comté a ouvert une ligne écoute-info depuis le 8 mars 2021 pour permettre aux étudiants d’être écoutés, informés et orientés. Les appels au 0381665566 sont gratuits et anonymes. Infos +

Net : des Promeneurs à la rencontre des jeunes


décembre 2020
Nätvandrarna : l’idée des Promeneurs du net est née en Suède dès le début des années 2000. Elle est simple : puisque les jeunes sont présents en permanence sur la toile, c’est là qu’il faut aller à leur rencontre. Dupliquée dans la Manche par la Caisse d’allocations familiales et le Conseil départemental, elle est étendue à l’ensemble du territoire depuis 2016. Il regroupe des professionnels en contact avec les jeunes qui prolongent leur mission par une présence sur les réseaux sociaux. Leur rôle est de 3 ordres : veille, réponse aux sollicitations des jeunes et mise en garde sur certaines pratiques. La mission la plus sensible quand on sait qu’elle concerne les notions de désinformation, dérives, cyberharcèlement, conduites à risque, etc. Cette présence éducative a fait ses preuves au point que l’initiative est soutenue par le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, le ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes et la Mutualité sociale agricole. Pour en savoir plus ou pour contacter un promeneur : promeneursdunet.fr

Mal-être étudiant


décembre 2020
Plusieurs études donnent l’alerte : le confinement et ses conséquences en termes d’isolement, de cours à distance, de solitude, de précarité, de difficultés d’organisation et de manque de visibilité quant à l’avenir provoquent une forte hausse de souffrance psychologique chez les étudiants. Pour les aider face à ce mal-être, la fédération étudiante Fage a mis en place un service de consultation gratuit. Les services du Crous et de la médecine préventive universitaire restent également disponibles.

Service social du Crous


novembre 2020
Le service social du Crous est présent pour aider les étudiants en difficulté. Pour ceux dont la situation nécessite l’intervention en urgence de l'assistance sociale, un accueil téléphonique est mis en place par le Crous Bourgogne-Franche-Comté pendant la période de confinement (du lundi au vendredi de 10 h à 12 h au 03.81.48.46.50). Pour les situations moins urgentes, il est possible de prendre rendez-vous en ligne sur mesrdv.etudiant.gouv.fr

Etudiants en difficulté


novembre 2020
Il existe des aides d'urgence pour es étudiants confrontés à des difficultés financières. Pour s'informer : 0806000278.
Voir tout