mai 2018

(Re)découvrir les savoir-faire du Consortium

Au programme de l'Almanach 18, 3e biennale internationale d'art contemporain qui se tiendra du 22 juin au 14 octobre à Dijon : expositions, films, publications, concerts et performances.
(Re)découvrir les savoir-faire du Consortium (Re)découvrir les savoir-faire du Consortium (Re)découvrir les savoir-faire du Consortium

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Après avoir soufflé sa 40e année et dans le cadre de l'Almanach 2018, le centre d'art contemporain dijonnais expose la palette de ses savoir-faire au sein de ses 4 000m2, autrefois investis par l'usine de fabrication de crème de cassis "L'Héritier-Guyot".
Salomé Joineau qui fait partie du service de communication décrit les temps forts. «La biennale ouvre le vendredi 22 juin à partir de 17 h avec une performance de Cécilia Bengolea. Le samedi à 16 h, vernissage de l’exposition de photographies de Jean Baudrillard à l’Académie Conti (1) (Vosne-Romanée)».
L'exposition perdure jusqu'au 14 octobre. Au menu, une dizaine d'artistes (un par salle) présentent leurs œuvres à travers un large éventail allant de la sculpture à la photographie en passant par la peinture et le design. Une librairie éphémère dessinée par Matali Crasset, designer qui a collaboré avec Ikéa, mettra en avant la maison d’édition du Consortium "les Presses du réel". Également : promotion des nouvelles œuvres acquises par le centre, notamment grâce aux dons des artistes et diffusion des films d'Anna Sanders (2), dans une ambiance de salon de cinéma. Une belle occasion pour (re)découvrir le monde de l'art contemporain et du Consortium.
«C'est intéressant pour le public car dans chaque salle est représenté un univers différent où chacun peut retrouver des affinités. Les personnes qui vont venir pour la première fois  auront tout de suite un aperçu de tout ce qui peut se passer au Consortium» ajoute Salomé.


   "L'avenir est brillant"

Tout a commencé dans les années 70. En 1977 plus exactement, lorsqu'une bande d'étudiants en histoire de l'art crée l'association "le Coin du miroir" qui gère aujourd'hui le Consortium. Cinq ans plus tard, ils obtiennent le label centre d'art. Franck Gautherot, l'un des fondateurs, nous en dit plus :

A quoi aspiriez-vous en créant le Consortium ?
A inventer une vie en dehors des normes, de l'histoire de l'art et des musées... A faire ce que bon nous semble avec sérieux et labeur. 

Quels ont été les temps forts pour vous depuis sa création ?
Sa création, quelques expositions qui ont changé ma perception de l'art, des artistes qui nous ont troublés : On Kawara, Pierre Huyghe, Philippe Parreno... La disparition de mes amis cofondateurs Eric Colliard en 1995 et Xavier Douroux en 2017. Mais aussi la construction du nouveau bâtiment avec Shigeru Ban en 2011.

L'avenir du Consortium, qu'est-ce-que cela vous évoque ?
Ma retraite, la muséification de l'affaire ou sa disparition dans les poubelles de l'histoire, allez savoir. L'avenir, il est brillant par définition.

Mona Bouneb



En photo
1 - Thomas Schütte, "Frau Nr. 17", 2009.

2 - Thomas Schütte, "Fratelli", 2012 - 2017.

3 - Jay De Feo, 2018.

4 - Marina Faust, 2017.

Notes
(1) ancien site des ducs de Bourgogne, aujourd’hui l'un des plus beaux domaine viticole du monde et un espace d'exposition.
(2) société de production cinématographique créée dans les années 80 par les fondateurs du consortium et d'autres artistes.

En savoir plus
leconsortium.fr
37 rue de Longvic
21000 Dijon
03 80 68 45 55
contact@leconsortium.fr
Ouvert du mercredi au dimanche de 14 h à 18 h, le vendredi de 14 h à 20 h

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Histopad, visite en réalité augmentée


juillet 2020
La saline royale d'Arc-et-Senans propose une plongée au 18e siècle, à la rencontre des ouvriers du sel au temps de la manufacture. La tablette tactile Histopad, produite en collaboration avec Histovery, embarque les visiteurs en 1780 dans une manufacture qui vient d'être achevée. Grâce à des reconstitutions 360°, des vidéos et des commentaires audios, les visiteurs découvrent l'organisation de la manufacture, la répartition des rôles et les différents procédés de production de l'or blanc. En savoir +

Vivre fermier


juin 2020
Les producteurs du réseau Bienvenue à la ferme proposent des vacances fermières : ils accueillent en faisant partager le quotidien de leur métier, avec hébergements en gîtes, chambres d'hôtes, campings ou accueil de camping-cars, selon les cas. Il est également possible de choisir des visites de ferme pour découvrir animaux, plantations ou ateliers. En savoir plus : ici pour les séjours ; là pour les visites.

Escape game au château


novembre 2019
A Châteauneuf, à 40 km de Dijon, se trouve l’un des derniers vestiges de l’architecture militaire bourguignonne du XIVe siècle. Propriété de la Région, qui l'a restauré, il peut se visiter toute l'année. Il est également site d'animations ponctuelles dont des escape games théâtralisés créés par la compagnie A demain j'espère. Pitch : "Vous voilà au château, propriété d’une famille d’aristocrates que vous serez amenés à croiser. Votre guide, un quinquagénaire fatigué. Dans un grincement, la porte principale se ferme. C’est la seule issue, la seule voie vers la sortie. Pour la trouver, il vous faudra plonger dans l’histoire du château, résoudre des énigmes, faire appel à votre sens de l’observation et peut-être même convoquer les esprits des Ducs de Bourgogne !" Prochaines dates : 21 et 28 décembre, 4 janvier. En savoir +

Football


novembre 2018
Envie de voir un match de ligue 1 ? Le DFCO propose l'entrée à 5 euros aux détenteurs d'une carte Avantages jeunes pour une place en tribune Dijon céréales (hors match de gala). + infos

Naturalium de la Citadelle


juin 2017
Inauguré en mai, ce nouvel espace de la Citadelle de Besançon est consacré à la biodiversité. Par une scénographie immersive, il prend la forme d’un parcours permettant au visiteur de trouver des réponses à des questions : comment évolue le vivant ? Quels sont les liens de parenté entre espèces ? Qu’est-ce que la biodiversité ? Il est constitué de pièces issues des collections zoologiques, botaniques et paléontologiques du muséum, d’un arbre phylogénétique, de maquettes, de vidéos, de dispositifs interactifs. Ce naturalium constitue désormais une introduction à l’ensemble du muséum de la Citadelle. citadelle.com
Voir tout