avril 2014

Kévin Carminati : «Soigneur animalier, un rêve»

Ce jeune homme de Jougne vient de signer un CDD de 3 ans au parc polaire, à Chaux-Neuve. Il concrétise une aspiration d'enfance.
Photo Laurent Cheviet

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Le parc polaire a une caractéristique rare : il propose des visites au public en «immersion». Au lieu d’observer les animaux de l’extérieur des enclos, il est avec eux. «C’est bien, mais il faut toujours surveiller, être constamment vigilant, surtout avec le public ! On a beau répéter de ne pas caresser les animaux, il y en a toujours qui veulent le faire»
Kévin Carminati est l’un des trois soigneurs animaliers et guides, pour des groupes pouvant aller jusqu’à 50 personnes. «Etre tout le temps avec les animaux, c’est ce qui me plaît vraiment. Avec le public, j’avais plus d’appréhension au début car je ne me sens pas orateur. Mais je me suis dépassé pour y arriver et maintenant ça va». Clairement, c’est d’abord le contact avec les animaux et le travail en extérieur qui lui plaît.
«Je ne pensais pas être embauché alors c’est plutôt un rêve qui date d’il y a longtemps et que je ne pensais pas réaliser» dit ce jeune homme de 24 ans. Il semble que sa passion ressemble à une vocation ou un don.
«Trouver des soigneurs capables n’est pas facile précise Gilles Malloire, le créateur et directeur du parc. Le travail n’est pas seulement nettoyer et donner à manger. Il faut aussi savoir approcher les animaux, être au milieu d’eux sans les déranger, parfois les manipuler. A ce niveau, j’ai senti qu’il y avait quelque chose chez lui». Il existe des formations, des certificats à passer pour pouvoir exercer, mais sur le terrain, c’est avant tout une affaire de sensibilité. Celle qui a permis à Kévin de signer un contrat après 2 mois de stage alors qu’il n’avait aucune expérience préalable. Son CDD va lui permettre de se former complètement et de passer les certificats de capacité appropriés.
Pas besoin de chercher loin pour mesurer sa motivation : «Avant je travaillais dans la plasturgie en Suisse. J’avais un bon salaire mais c’était le seul intérêt. J’ai démissionné pour venir en stage ici».
Le parc compte une centaine d’animaux, les chiens du Groenland du début ayant été rejoints par des yaks, aurochs, daims, rennes, cerfs, chevaux, chamois, mouflons et deux bisons venus dans le cadre d’un programme européen de conservation d’espèces menacées. «Le contact avec les animaux m’a tout de suite plu. Le plus difficile est de retenir le nom individuel de chacun d’eux». 
Son travail commence vers 8 h 30 : nourriture, contrôle de l’état de santé des animaux, nettoyage des enclos. L’après-midi s’y ajoutent les visites. Une partie de l’emploi du temps est consacrée aux extérieurs (pelouse, neige quand il y en a), à l’entretien du matériel.
«C’est physique, mais je le savais. A la fin de la journée, on est fatigué, mais c’est une bonne fatigue. De toute façon, pour faire ça, il faut être passionné. C’est ce qui permet de faire passer des inconvénients comme les intempéries». Et pour ceux qui ont envie de suivre sa voie, l’appréhension n’est pas recommandée. «Dans les bagarres de chiens, il faut y aller. Personnellement, je ne ressens pas de peur, c’est plutôt de l’adrénaline. Si on est craintif, il ne faut pas exercer ce métier, car les animaux le sentent».

Stéphane Paris

Lire aussi
- Article "C'est un parc où vont les bêtes".

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Finales nationales 2022


février 2022
Les finales nationales se sont déroulées dans 64 métiers différents de 7 pôles (alimentation, automobile et engins, communication, végétal, BTP, industrie, service) et ont rassemblé près de 600 compétiteurs à Eurexpo Lyon. Cette ville devrait recevoir la compétition mondiale 2024.

46es wordskills


février 2022
La phase de compétition worldskills en cours est la 46e. Anciennement Olympiades des métiers, devenus compétition des métiers, les worldskills se déclinent en épreuves régionales, nationales, européennes et internationales. Les meilleurs de chaque phase sont sélectionnés pour l’échelon suivante (au niveau national, le 1er part aux épreuves internationales, le second aux européennes). Chaque phase met aux prise des jeunes dans de nombreuses spécialités professionnelles. Cette compétition est ouverte à tous les jeunes de moins de 23 ans, quels que soient leur statut (apprenti, lycéen, étudiant, salarié, demandeur d’emploi).

Métiers de demain


février 2022
La chaîne parcoursmetiers.tv lance une série sur "les métiers de demain". Un chiffre : pour 85 % des élèves actuellement scolarisés, le métier qu'ils exerceront en 2030 n'existerait pas encore. Dans le premier épisode, le métier de thérapeute en désintoxication digitale est à l'honneur. Ce métier d'avenir se développe pour lutter contre les nouvelles addictions à Internet.

#Rejoinsleservicepublic


mai 2021
L'Etat lance une campagne pour recruter des jeunes. Destinée à mieux faire connaître et valoriser la diversité de la fonction publique, tant en termes de secteurs, que de carrières, cette initiative titrée « travailler pour l’Etat ce n’est pas ce que tu crois » est née d'un constat paradoxal : « La fonction publique souffre d’un déficit de visibilité et d’attractivité auprès des jeunes, le nombre de candidatures aux concours ayant été divisé par deux entre 1995 et aujourd’hui. Le désir d’engagement des jeunes au service de tous, en particulier dans le milieu associatif, atteint pourtant des records. » Cette année, la fonction publique propose par exemple 100 000 postes aux jeunes. Pour les connaître : #Rejoins le service public sur les réseaux sociaux et fonction-publique.gouv.fr.

La justice recrute


janvier 2019
La direction de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) recrute des éducateurs et des éducatrices par concours interne et externe sur épreuves. Information et inscriptions jusqu'au 4 mars sur lajusticerecrute.fr. Le concours d’éducateur est ouvert à tout candidat titulaire d’un bac+2 minimum (concours externe) et aux fonctionnaires ou agents publics depuis au moins trois ans (concours interne). Epreuves écrites en mai, oral en décembre.
Voir tout