avril 2024

La forêt, un bien précieux en perdition

Photo Laurent Cheviet

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
C’est une hécatombe. La mortalité de la forêt française a augmenté de près de 80 % en 10 ans annonçait l’an dernier l’IGN (Institut national de l’information géographique et forestière). Un constat encore accentué ces 3 dernières années. Avec la chaleur et la sécheresse, les sols s’appauvrissent, les arbres s’affaiblissent et n’ont plus la force de lutter contre les maladies et les parasites. L’IGN remarque également une baisse de croissance des arbres, par manque d’eau. Et si l’on doute que le climat change, les incendies de forêt survenus ces dernières années dans des régions qui n’en connaissaient pas, rappellent cette réalité. Cela a été le cas en Bourgogne-Franche-Comté, 3e région la plus boisée de France et dont la filière bois est l’une des forces (1 732 000 ha couvrant 36 % du territoire). Le dépérissement des arbres touche à la fois une ressource économique, un élément paysager, un lieu d’échappée pour toutes sortes d’usagers et une richesse environnementale. Une forêt abîmée, c’est aussi une capacité à absorber du CO2 amoindrie.
Dans son livre Forêts. Des racines et des hommes, Hervé Le Bouler constate un changement dans la gestion forestière, qui s'appuie traditionnellement sur deux principes, la connaissance des mécanismes naturels et la connaissance des impacts de l'intervention de l'homme. Quand le climat était stable, ces connaissances permettait de rendre le futur de la forêt prévisible. Mais "la nouvelle ère forestière est celle de l'incertitude radicale. La vitesse des changements est l'immense drame de ce qui nous tombe sur la tête". 
Dossier
- Je suis en formation gestion forestière

- Je suis en formation bûcheron

- Une journée en forêt avec le centre de formation de Châteaufarine

- Le défi d'associer écologie et économie

- Gardiens de la forêt

- La sylviculture par simulation

- Aider la forêt ? 

- Nouveau chez nous : les feux de forêt



En photo
Fontenay-près-Vèzelay, dans le Morvan. Sur le mont Bottrey, un incendie a ravagé une partie de la forêt l'an dernier.

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Podcast "Au rythme du Haut-Jura"


mai 2024
Le Parc naturel régional du Haut-Jura lance son podcast « Au rythme du Haut-Jura ». Il propose un décryptage sonore de son territoire et ses richesses naturelles et humaines sur lesquels pèse le spectre des changements globaux tel que le réchauffement climatique. Au fil des rencontres ce podcasts analyse ces patrimoines remarquables, explique leurs enjeux et présente quelques actions mises en place pour les préserver. Pour cette première année, le Parc propose deux séries aux formats distincts : « La forêt » et « Curiosités ».  Elles sont diffusées alternativement selon un rythme d’un épisode par mois. Ce podcast est accessible sur toutes les plateformes d’écoute classiques.

Association écologique et forestière franc-comtoise


mai 2024
Cette association basée à Grandfontaine, à côté de Besançon, a pour but de préserver l’écologie et les forêts à travers des actions de sensibilisation telles que clean walks, buvettes écologiques, plantations d’arbres comme les Petits Fruitiers pour l’avenir installés en novembre 2022. aeeffc.org

Microforêts


mai 2024
Les projets locaux en faveur de la forêt sont multiples. On peut citer les microforêts urbaines de la Ville de Dijon. La première a été créée autour du stade d’Epirey dans le quartier des Grésilles. Inspirée du modèle de reforestation du botaniste japonais Miyawaki, elle comprend 9000 arbres ou arbustes plantés en 2021 pour créer 4000 m2 de forêt dense. C’est également en Côte d’Or, sur les communes de Pasques et d’Ouges, qu’ont vu le jour les deux premières créations forestières bio diverses sur l’idée que bâtir une forêt est possible (ouvrage de référence disponible sur forestiersdumonde.org). Citons également la plantation pédagogique de la plus petite forêt communale de France, réalisée par des élèves de primaire à Saint-Jean-de-Losne à proximité du City stade. Sur le principe de « pyramide végétale », elle servira de laboratoire et d’observatoire de l’évolution des essences.

Climat et forêt


avril 2024
Le renouvellement des forêts est précieux pour la capture du CO2. Or l’Ademe Bourgogne-Franche-Comté signale que la capacité de stockage de carbone des forêts est passée de 9,7 millions de tonnes stockés annuellement en 2011 à 0,4 million de tonnes en 2021 ! La direction régionale accompagne les initiatives de renouvellement des massifs forestiers pour restaurer cette fonction de puits de carbone. bourgogne-franche-comte.ademe.fr

Inventaire forestier


avril 2024
Connaître la forêt française ? L’IGN propose chaque année un inventaire forestier national chiffré à découvrir sur ign.fr
Voir tout