avril 2021

Mat « Black Voices » propage le groove afro-tropical

En émissions de radio, en ligne (blog, Facebook), en conférences, en soirées DJ : depuis 20 ans, Mathieu fait découvrir un continent musical et ses ramifications transatlantiques. Avec une prédilection pour les décennies 60, 70, 80.
Photo Yves Petit

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Black Voices : si vous voulez tout savoir de l’afrobeat, du highlife ou du kizomba, voici une bonne adresse. Mathieu baigne dans les musiques africaines et les fait connaître en blog, en radio et - hors temps de Covid - en conférences et en soirées. Musiques africaines mais pas seulement : son facebook affiche afro tropical groove. « Géographiquement, c’est aussi les Antilles, l’Amérique latine et centrale. Il y a des ponts avec les Etats-Unis, le funk, la soul. En fait, j’ai commencé par le hip-hop et ce sont les samples du hip-hop qui m’ont mené vers ces musiques, d’abord celle de Fela Kuti et progressivement d’autres styles, d’autres pays. L’Afrique est la base, mais il y a beaucoup d’allers-retours, alors on va dire musiques transatlantiques des années 60, 70, 80 ».
Le champ est large et largement méconnu. Depuis Radio Campus Besançon il y a 20 ans jusqu’à Radio Bip ; aujourd’hui sur les web radios Groovalizacion et Radio Krimi, il évalue entre 2000 et 3000 le nombre d’émissions menées. A raison de 3 h de préparation par intervention, on mesure l’étendue de sa passion. « C’est essentiellement à base de vinyles, que je cherche depuis 20 ans dans les vide-greniers, les brocantes, chez les particuliers ou encore aux puces à Paris. Je tombe parfois sur des choses incroyables, jamais rééditées, en m’en tenant à 20 euros maxi. Par principe, je n’achète jamais de disques chers ».
Il a même fait des trajets rocambolesques au Ghana ou en Côte d’Ivoire, ramenant des disques qui dormaient dans des ateliers textiles – leur poussière évoquant des substances interdites provoquant un quiproquo à la douane. Il suffit de poser une question sur le T.P. Orchestre Poly-Rythmo de Cotonou ou d’évoquer le magnifique titre de l’Orchestra Baobab « Mouhamadou Bamba » pour déclencher une discussion passionnée.

Soirées DJ et conférences

Aujourd’hui, il rêve de créer en Côte d’Ivoire un lieu de mémoire et de conservation de cet univers musical. Auparavant, il est surtout impatient de pouvoir retrouver le contact avec le public pour des soirées mensuelles au bar de l’U ou des rendez-vous festifs au DownTown K, Neuchâtel. « J’ai toujours fait DJ, mais ça s’est multiplié depuis 5 ans. J’ai fait des festivals, des premières parties en France, en Suisse, en Belgique, en Allemagne. Depuis 2 ans, je tourne avec Dago, un percussionniste martiniquais qui assure aux congas ». Côtoyer des artistes comme Calypso Rose, Fatoumata Diawara, Maceo Parker ou Flavia Coelho, n’est pas une mince récompense. Mais l’objectif commun de ses activités demeure de « faire découvrir et partager ». Les soirées DJ pour danser. Les conférences pour s’instruire. « En temps normal, j’en fais tous les mois aux Bains douches, parfois à deux voix avec le journaliste Fidèle Goulyzia et sur des thématiques vastes qui peuvent aborder aussi bien la musique haïtienne que l’univers de James Brown ».  Dans cette vaste et inépuisable saga de la musique africaine, Black Voices n’oublie pas ses répercussions locales : l’une de ses émissions récentes sur Radio Krimi était entièrement consacrée aux « Besac Talents ».

Stéphane Paris

En savoir +
blackvoices.fr
facebook
groovalizacion
radiokrimi.com

Lire aussi
Blacke Voices : une playlist afro-tropicale

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Stage musical


décembre 2019
Avec « Idencité », le Caem propose à Besançon un atelier hebdomadaire et des stages pendant les vacances pour mettre sur pied un spectacle et se produire sur scène dans des conditions professionnelles. Pour cela, pas besoin d'être déjà musicien. La trentaine de participants est accompagnée par les professeurs du Caem et différents acteurs locaux des musiques actuelles : la Rodia, le Bastion, Radio Campus. Au programme de cette nouvelle édition : stages de création, promo radio, accompagnement à la scène, rencontres avec des artistes, concerts, résidence à la Rodia et enregistrement live ! Quand ? : les mardis 17 h-18 h 30 / stage vacances février + concert au centre Nelson Mandela : du 24 au 29 février / stage vacances avril + enregistrement au Bastion : du 20 au 24 avril / concert à la fête de Planoise : fin juin.Tarifs : 5 € pour l'année. Âge : entre 12 et 17 ans. Infos +

Tremplin Musiques de R.U.


décembre 2018
Ce tremplin musical tous styles est ouvert aux étudiants. Organisé par les Crous, il a pour but de faire découvrir de jeunes artistes des scènes bourguignonne et franc-comtoise.Trois artistes joueront à La Poudrière de Belfort le 14 février pour la finale régionale coorganisé par le Crous Bourgogne Franche-Comté et la licence pro marketing et communication des organisations du spectacle, de l'événementiel et des loisirs (Mosel) de l’IUT de Belfort-Montbéliard. Les candidats, groupes composés d'au minimum 50 % d'étudiants, doivent envoyer entre 3 et 6 compositions originales avec leur dossier d'inscription (à demander ici). Le groupe lauréat gagnera des heures de répétition au Moloco, des passages à l’Antonnoirr et à la Vapeur. Il représentera également la Bourgogne Franche-Comté lors de la finale nationale à Bordeaux. Le gagnant national remportera 2000 € et des dates de concerts.

Radio Campus et musique


janvier 2018
Si vous cherchez le Top campus, classement mensuel des artistes les plus diffusés sur les radios Campus en France, c'est ici.

Catfish


mars 2016
Catfish, duo jurassien rock, s'active pour sortir son deuxième album "Dohyō" en octobre prochain. Pour le successeur de l'excellent "Muddy shivers", le groupe a opté pour une campagne de financement participatif via la plateforme Ulule. Contributions possibles à partir de 5 euros sur ulule.com/catfishofficiel

La grosse radio


janvier 2016
Une radio web à écouter en permanence qui en regroupe en réalité 3, puisque le site propose une radio rock, une metal et une reggae. Archivées, les émissions et les enregistrements live acoustique peuvent être réécoutées. Il est également possible de faire une recherche par artiste et de voter pour eux. Les musiciens peuvent également proposer leurs oeuvres. Enfin des jeux et des forums viennent agrémenter le site. Rendez-vous sur lagrosseradio.com
Voir tout