janvier 2024

Service national universel, expérience à vivre ensemble

Les inscriptions au SNU 2024 sont ouvertes.
Photo Yves Petit

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Pour participer, rien de plus simple : il suffit d’avoir entre 15 et 17 ans, un accord parental et de s’inscrire. Deux données rendent le dispositif très facile d’accès : il est entièrement gratuit et organisé en compatibilité avec l’agenda scolaire. Ensuite, le service national universel débute par un temps de cohésion ou séjour collectif de 12 jours. Il rassemble plusieurs jeunes dans un autre département que le leur, appelés à vivre ensemble diverses activités : projets collectifs, ateliers pratiques, sport, sensibilisation à la démocratie et aux valeurs républicaines, propositions liées aux institutions européennes, à la santé, aux services publics, à la défense nationale, à la culture, au développement durable, au patrimoine… Un séjour d’où l’on sort enrichi et avec de nouvelles compétences comme les connaissances de base du secourisme. Ces séjours collectifs, dont les frais sont entièrement pris en charge, se déroulent durant les périodes de vacances scolaires (février, printemps, juin, juillet). Cette « expérience humaine collective » appréciée par 90 % des jeunes qui l’effectuent selon les organisateurs, peut être prolongée de manière individuelle, selon la volonté de chacun. De deux façons :
- Une mission d’intérêt général dans un organisme public ou une association près de chez soi, pouvant se dérouler tout au long de l’année ou pendant 12 jours consécutifs.
- Un engagement long (3 mois à 1 an) dans des dispositifs tels que le service civique, les réserves, le bénévolat proposé sur jeveuxaider.gouv.fr, les sapeurs-pompiers…

 : 
En photo
Lors du séjour de cohésion du Doubs en 2021.

En savoir +
snu.gouv.fr

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Appel à projets de solidarité internationale


février 2024
La Ville de Besançon soutient les associations bisontines engagées dans un projet de solidarité internationale ou d’éducation à la citoyenneté mondiale, en leur apportant une aide financière (15 000 euros répartis entre les différents projets retenus). Les associations loi 1901 à but non lucratif, ayant leur siège sur le territoire bisontin sont concernées par cette aide aux projets. Les formulaires de candidature sont téléchargeables sur le site de la Ville de Besançon. Ils doivent être envoyés avant le 1er avril par courrier (Ville de Besançon, service des relations internationales, 2 rue Mégevand, 25034 Besançon cedex) ou par mail (secretariat.relations-internationales@besancon.fr).

39-45, mémoires d'une jeunesse en guerre


janvier 2024
Radio Campus Besançon a recueilli quatre témoignages inédits de personnes ayant vécu la Seconde Guerre mondiale. Ils avaient entre 9 et 18 ans et vivaient à Besançon, Ris-Orangis ou encore Coutances. Plongez au cœur de leur histoire ! Tous les épisodes sont en ligne sur le site campusbesancon.fr.

Harcèlement


septembre 2023
De plus en plus préoccupant, le harcèlement scolaire concernerait 2,6 % des élèves de CM1-CM2, 5,6 % des collégiens et 1,3 % des lycéens selon l'Education nationale. Pour y faire face, le ministère généralise le programme Phare (Prévenir le harcèlement et agir avec respect) et insiste sur l'utilisation des numéros d'urgence 3018 (cyberharcèlement) et 3020 (harcèlement scolaire). Un plan interministériel de lutte est en préparation.

Tiers-lieux : une association régionale


avril 2023
L’association de préfiguration du réseau des tiers-lieux en Bourgogne-Franche-Comté a pour objet de « promouvoir le développement de lieux partagés ouverts, accessibles, répondant aux besoins du territoire, hybridant leurs ressources économiques, centrés sur l’usager et dont le modèle est ouvert et réplicable. » Elle propose aux tiers-lieux mise en réseau, animation, accompagnement, actions mutualisées, échanges et mettre prochainement en place des formations. Elle diffuse également une newsletter mensuelle. Née en 2021 pour répondre à l’augmentation du nombre de tiers-lieux, l’association est soutenue par l’Etat et la Région.

Jeunes parents


février 2023
Le Dr Célia Levavasseur, pédiatre, a publié dernièrement un Guide pour les jeunes parents qui ne veulent pas mourir d’épuisement, soit « 66 conseils judicieux » aux éditions Nathan (11,90 euros). « Quand arrive un enfant, on veut être parfait et pourtant des études montrent qu'être parfait à 40 % suffit. »
Voir tout