janvier 2021

Ski nordique : un bol d’air libre

Le massif du Jura représente le premier domaine de France et fait tout pour le rester. Infrastructures, équipements, accueil, animations sont renforcés chaque année.
Photo Laurent Cheviet
Ski nordique : un bol d’air libre

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
En période de crise sanitaire, quel est l’avantage du ski nordique sur l’alpin ? L’absence de foules compactes. C’est ce qui a conduit les trois préfectures de l'Ain, du Doubs et du Jura à autoriser l’ouverture des sites nordiques des Montagnes du Jura, début décembre, alors que les stations de ski devaient rester fermées. Au moment d’entamer une nouvelle saison hivernale, l’Espace nordique jurassien met en avant cet atout : de vastes espaces et une plus grande facilité à mettre en place les gestes barrières. Après un confinement, la notion de vaste espace peut être psychologiquement apaisante...
Et cela, même si l’Espace nordique jurassien annonce entre 400 et 500 000 pratiquants (en nombre de journées skieurs) sur une saison, chiffre en hausse ces dernières années, avec un pic à 468 000 en 2018-2019, dernière période en bonnes conditions.
Mais il y a de la place : 3000 km de pistes (dont 2000 pour le fond) réparties sur 3 départements, 71 villages d’accueil ou stations et 30 domaines. Il faut y ajouter 21 clubs côtés Doubs et Jura. « L'ensemble constitue le plus vaste domaine nordique de France » selon l’association créée en 1985 pour accompagner son développement.
Le nordique (1) ne passe pas pour faire partie des pratiques hivernales plébiscitées par les jeunes, plutôt avides de sensations et de fun. Pourtant, « une fois la technique maîtrisée, le skating est synonyme de sensations fortes ! » Mais les observateurs constatent un frémissement ces derniers temps : il est indéniable que les réussites de Martin Fourcade et de l’équipe de France de biathlon ont jeté un coup de projecteur nouveau sur ce type de glisse, attirant un nouveau public.
« L’un de nos objectifs est justement de donner envie aux jeunes assure Zélie Deconfin, l’une des 3 salariées de l’ENJ. Mais attention, le public n’est pas non plus celui des retraités. Les deux grands profils sont des familles en quête de loisirs de montagne et de grand air et des pratiquants en mode sportif qui font du skating, préparent des courses. On remarque aussi un réel engouement ces derniers temps lorsqu’on organise des fêtes du nordique ». Pour « dépoussiérer » l’image du fond l’ENJ organise également des actions d’initiations auprès des jeunes, collégiens notamment.

Modernisation

Et surtout c’est en termes d’infrastructures que portent les efforts des collectivités. Ces dernières années, 26 espaces ludiques ont été installés à proximité ou au départ des pistes (9 dans le Doubs, 10 dans le Jura, 7 dans l’Ain). Chacun est équipé de modules, différents selon les sites, permettant des exercices avec slaloms, sauts, tunnels, du snowtubing, de la luge, du biathlon laser, des parcours sportifs. Elles complètent une modernisation entamée depuis plus longtemps avec création d’espaces d’accueil, de salles hors sac, présence de pisteurs secouristes. La politique tarifaire, longtemps aléatoire, est en voie d’uniformisation. Même si les forfaits journée sont fixés librement par chaque gestionnaire de site, il existe désormais un pass national donnant accès à tous les domaines (180 euros pour une saison) et un pass massif du Jura ouvrant toutes les pistes du secteur mais aussi celles d’une vingtaine de sites suisses (41 euros pour les 6-15 ans, 96 pour les autres). Pour les jeunes, l'ENJ offre une journée gratuite ski de fond ou raquettes aux détenteurs d'une e-Carte Avantages jeunes. Comparativement au ski de descente, les prix sont un autre atout du fond.
Année après année, les améliorations s’additionnent. L’ENJ permet par exemple aux gestionnaires d’avoir des plans des pistes à donner au public. En 2021, il annonce un site internet rénové regroupant toutes les informations pratiques pour préparer une sortie, dont les conditions d’enneigement, d’accès, de damage. Les pass séances et plurijournaliers (soit 1 à 5 jours d’utilisation) sont utilisables sur smartphone. Enfin, il adapte le Geotrek, cartographie d’itinéraires développé par le parc naturel du Haut-Jura, aux pistes de ski de fond et de raquettes « pour remplacer l’actuelle carte interactive dépassée ». A cela, il faut ajouter les nouveautés proposées par les différents sites (voir ci-contre), tous déterminés à rester le domaine nordique n°1.

Stéphane Paris
Quelques nouveautés
Val de Morteau : création de deux boucles au départ du Vieux Chateleu et de l’école de ski ESI Val de Morteau.
Saugeais : le site nordique du Haut Saugeais Blanc ouvre en soirée chaque mardi, en partenariat avec le club d’astronomie du haut Doubs qui propose aux skieurs des animations à l’observatoire de la Perdrix.
Pontarlier : les sites nordiques ouvrent dès 9 h.
Bellefontaine, Morbier, Longchaumois : animations des accompagnateurs de moyenne montagne : randos et nuitées sous yourte, balades contées, rando raquette sur la ligne des Hirondelles.
Grandvaux : installation de Pods (huttes en bois) au camping municipal de St-Laurent.
Les Crozets : découverte d’activités telles que le ski-roue, la randonnée nordique, la marche nordique ; organisation d’ateliers fartage, mécanique, entretien des pistes.
Sur Lyand – Grand Colombier (Ain) : quatre circuits de course d’orientation ; un sentier d’interprétation sur la trace des dinosaures.
Pour les plus sportifs, la GTJ 200 devient un challenge ouvert toute la saison. Chacun s’inscrit pour participer quand il le souhaite. Il suffit de télécharger un signal GPX sur sa montre puis faire sa tentative (en solo, à 2, 4 ou 8) entre Meix Musy (Doubs) et Giron (Ain) en 1 ou 2 étapes. En savoir + 

(1)
Le ski nordique comprend le ski de fond, le biathlon, le ski de randonnée nordique ou backcountry, le saut à ski et le combiné nordique, ces deux dernières disciplines n’étant pratiquée qu’en club ou en initiation encadrée.

En savoir plus
espacenordiquejurassien.com

tarifs

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Grand INSEP


juillet 2021
Le Creps Bourgogne Franche-Comté a le label Grand INSEP qui garantit l’aménagement et la qualité des sites d’entraînement et de formation des sportifs de haut niveau, ainsi que le respect d’une approche éthique de la performance.

Comment entre-t-on au Creps ?


juillet 2021
Ce n’est pas le Creps qui choisit les athlètes qu’il accueille, mais les fédérations sportives qui opèrent leur propre recrutement.

Village olympique


juin 2021
Du 23 juillet au 5 septembre, la Ville de Dijon invite à découvrir et pratiquer les disciplines olympiques. En savoir +

Défi ski de fond


janvier 2021
Pour les sportifs, la GTJ 200 devient un challenge ouvert toute la saison. Chacun s’inscrit pour participer quand il le souhaite. Il suffit de télécharger un signal GPX sur sa montre puis faire sa tentative (en solo, à 2, 4 ou 8) entre Meix Musy (Doubs) et Giron (Ain) en 1 ou 2 étapes. En savoir +

Grandes heures natures


novembre 2020
Créée par le Grand Besançon, cette idée vise à développer la pratique sportive de plein air. Elle est basée sur un festival et des initiatives destinées à faciliter la pratique. Parmi elles, une appli propose des menus en marche, course, vélo, escalade, navigation et parachutisme. Des tracés avec niveaux de difficulté sont complétés par des infos culturelles, des actus, des lieux d'hébergement. En savoir +
Voir tout