octobre 2021

Une belle et étrange histoire signée Maucler et Perrotin

Le roman graphique Home exchange est sorti le mois dernier. Amour et suspens en Australie.
Une belle et étrange histoire signée Maucler et Perrotin

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
La dernière signature de Maucler (1) est apposée à un roman graphique qui mêle histoire d’amour et suspens. Pour le ménager et laisser le lecteur déguster, on ne dévoilera rien de plus que ce que suggère le titre : home exchange ou échange de maison, une pratique née dans les années 50 consistant à laisser son foyer à d’autres habitants pendant qu’on est hébergé chez eux. Un moyen de passer des vacances ou un séjour plus long ailleurs à frais modérés. Ce point de départ de l’histoire a été vécu par Serge Perrotin le scénariste. Après avoir exercé différents métiers, ce dernier est devenu scénariste de BD (Terra incognita, Sphères…), romancier jeunesse (Les Voyages-enquêtes d’Alex et Taïs) et coscénariste d’un téléfilm, Au nom du fils.
Pour Home exchange, il est allé jusqu’à situer l’histoire en Australie dans la maison même où il avait emmenagé en 2009, reproduite par l’aisance graphique de Maucler. Certains lieux de visites sont identiques, de même que « l’élément déclencheur », mais là s’arrête l’autoficition. A partir de cet élément, qui engendre le suspens de la première partie de la BD, son esprit de scénariste a pris le dessus : « Je n’ai alors pas pu empêcher mon imagination de partir au galop… » écrit-il dans la postface. Cette imagination est désormais transposée en dessins qui donnent non seulement vie à une étrange et belle histoire, mais sont aussi l’occasion pour le lecteur de partir à la découverte de l’Australie. Les couleurs, les nuances, les perspectives offertes par Maucler au long des 127 pages donneront même peut-être envie d’aller voir sur place. Et qui sait, peut-être de pratiquer le home exchange ?

(1)
Le dessinateur de notre magazine est avant tout un auteur de BD. Il est notamment responsable, avec le scénariste Rodolphe, des enquêtes du commissaire Raffini.

Home exchange
Editions Paquet, 127 p., 20 euros.

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Prix du jeune écrivain


novembre 2021
Le prix international du jeune écrivain récompense des œuvres de fiction (nouvelles, contes ou récits) écrites en langue française, en prose, par de jeunes auteurs âgés de 16 à 26 ans. Aucun thème n’est imposé. Les candidats ne doivent pas être liés par un contrat d’édition en cours ou passé, ni pour le texte proposé ni pour un autre texte. Chacun ne peut envoyer qu’un seul texte, avant le 2 février 2022. Règlement et inscriptions sur pjef.net (frais d’inscription : 20 € pour les Français, les autres sont exonérés).

Les Impatientes


décembre 2020
Les lycéens ont choisi : leur prix Goncourt 2020 est attribué à Djaïli Amadou Amal pour son roman à propos de 3 destins de femmes, Les Impatientes.

Boîtes à livres


avril 2018
Imaginées par le Conseil consultatif d’habitants de la Boucle, 13 boîtes à livres sont installées dans les quartiers de Besançon. Sous forme d’abris dans lesquels peuvent être déposés et empruntés gratuitement des livres, elles ont vocation à être un outil de partage de savoirs entre les habitants. Des mini bibliothèques collaboratives gratuites en somme. Leurs adresses : 10 rue de la Préfecture, 6 et 29 D chemin des Tilleroyes, croisement des chemins du Sanatorium et de Courvoisier, 7 rue Picasso, pôle d'échange des Orchamps, 20 rue de Vigney, 4 rue de l’Eglise, 9T rue Jean Wyrsch, 49 chemin de Valentin, 51 rue de l’Epitaphe, 8 bis chemin des Monts de Bregille du Haut, 7 place Flore.

BD


février 2016
Le palmarès du festival d'Angoulême 2016 a été dévolié le 30 janvier : 20 prix ont été attribués, parmi lesquels le Fauve d'or (meilleur album) à "Ici" de Richard McGuire, le prix spécial du jury à "Carnet de santé foireuse" de Pozla, le prix jeunesse au "Grand méchant renard" de Benjamin Renner, le prix jeunes talents à Cheyenne Olivier pour "Fashion victim". Palmarès complet ici.

lulu.com/fr


octobre 2015
Ce site d’autopublication a été créé en 2002 pour permettre aux créateurs de livres, de vidéos, de journaux, d’oeuvres multimédia ou d’autres contenus de publier leurs travaux eux-mêmes en contrôlant leur édition et leur copyright. Lulu s'est aujourd'hui recentrés sur le livre (livres papier, calendriers, albums photos, e-books) et annonce près de 1,8 million de publications en 13 ans. L’utilisateur dispose d'aides et conseils pour démarrer, publier, vendre ou acheter. Le créateur lui-même fixe le prix de vente au public, en recevant un pourcentage des bénéfices. Dans le cas des médias numériques, le processus est gratuit et le travail reste accessible aux 75 000 navigateurs du site par jour. Une occasion pour ceux qui ont toujours voulu essayer leurs aptitudes à écrire. 
Voir tout