janvier 2021

Découvrir un métier : l’option mini-stage

Dans un parcours d’orientation, ce dispositif créé en 2011 peut aider à faire un choix. Il est accessible à tous les jeunes scolarisés, à partir de 14 ans.
Dessin Christian Maucler

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
S’orienter en s’imprégnant d’un univers professionnel. Si les stages de découverte en classe 3e sont bien connus, les mini-stages organisés sous l’égide des chambres de commerce ou de métiers le sont un peu moins. Le principe est semblable : 1 à 5 jours passés dans une entreprise pour connaître un métier, se familiariser avec le monde du travail, affiner un projet professionnel. Isabelle Joly, responsable du service orientation des CCI 25 et 70 ajoute : « cela peut aussi constituer une période en amont d’un éventuel contrat en alternance. Il s’agit de tester un métier, une entreprise et pour le responsable, une motivation ». Il est peut-être plus facile de convaincre un patron pendant une période au sein d’une structure que sur un simple envoi de candidature ou un entretien. Le mini-stage peut s'effectuer en entreprise, privée ou publique, dans une association ou chez un professionnel libéral.
Ce type de stages existe depuis 2011. A la différence des stages 3e, il s’adresse à tous les jeunes scolarisés, lycéens et étudiants compris, à partir de 14 ans. Ils s’effectuent hors du temps des cours, donc forcément pendant les vacances scolaires. Il est possible d’en faire autant qu’on veut - y compris dans la même structure s’il ne s’agit pas du même service. A condition d’en trouver : c’est aux jeunes de faire les démarches pour chercher le stage, ce qui est en soi un indice de motivation et un exercice profitable pour la suite d’un parcours. Pour cela, ils doivent demander une convention auprès de la chambre de commerce et d’industrie (ou de métiers et d’artisanat s’il s’agit d’une entreprise qui en dépend) de son département. La convention est signée par l’employeur, l’organisme consulaire et le jeune (ou ses parents s’il est mineur). Cependant, certaines CCI proposent des ressources : par exemple en Côte d’Or, les jeunes peuvent s'inscrire sur unbonstage.fr plateforme en ligne qui permet de rechercher les entreprises du département susceptibles d’accueillir un stagiaire. Mais trouver un stage est loin d’être compliqué – hormis en période Covid : en 2019, 80 ont été effectués dans le Doubs et 40 en Haute-Saône.



Contacts CCI dans la région
Côte d’Or, 0380659234 (cotedor.cci.fr)
Doubs, 0381252525 (doubs.cci.fr)
Jura, 0384828201 (jura.cci.fr)
Nièvre, 0386606162 (nievre.cci.fr)
Haute-Saône, 0384967100 (haute-saone.cci.fr)
Saône-et-Loire, 0385215300 (saone-et-loire.cci.fr ; un formulaire de convention est téléchargeable sur le site)
Yonne, 0386494070 (cci89.fr)
Territoire de Belfort, 0384545400 (belfort.cci.fr).

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Après la 3e


avril 2021
Que faire après la 3e ? Pour aider les collégiens à s'orienter, la Région Bourgogne-Franche-Comté publie le guide Après la 3e j'ai le choix ! accessible gratuitement en ligne ici.

Guide postbac


avril 2021
Pour aider les jeunes à mieux s'orienter, la Région Bourgogne-Franche-Comté vient de pubier le guide Après le bac, j'ai le choix !, disponible en ligne ici.

Système apprentissage


mars 2021
L’apprentissage est un mode de formation en alternance, avec des périodes en centre de formation et d’autres en entreprise. L’apprenti est un salarié de l’entreprise, avec laquelle il signe un contrat de travail (CDD mais aussi CDI). Selon son âge, son niveau, sa filière, il est rémunéré entre 419,74 euros mensuels et le smic (1554,58 euros) ou le salaire minimum conventionnel de sa filière. Il bénéficie de 5 semaines de congés payés annuelles. Un contrat d’apprentissage peut être signé entre 15 et 30 ans (35 dans certains cas), mais sans limite d’âge pour les personnes handicapées, les sportifs de haut niveau et les personnes créant ou reprenant une entreprise supposant l’obtention d’un diplôme.

Bac et pratiques sportives


décembre 2020
A la rentrée scolaire 2021, un nouvel enseignement de spécialité en « éducation physique, pratiques et culture sportives » sera proposé aux lycéens de la voie générale dès la classe de première. Les élèves de seconde intéressés pourront choisir cette nouvelle spécialité dans les vœux qu’ils formuleront au deuxième trimestre de l’année scolaire 2020-2021. Ce nouvel enseignement dépassera le champ strict de la pratique sportive. En plus des enseignements en éducation physique et sportive, il intégrera d’autres champs disciplinaires (sciences, humanités…) en associant des apports pratiques et des contenus théoriques. Selon le ministère, cette orientation offre des perspectives de parcours d’études et d’insertion professionnelle dans de nombreux secteurs tels que les métiers de la santé et du bien-être, l’enseignement, l’entraînement, la gestion, la communication, le secteur événementiel, la recherche et la sécurité.

Postbac


novembre 2019
L'Onisep vient de faire paraître les guides Entrer dans le sup, après le bac rentrée 2020 et Après le bac professionnel, choisir son orientation. Ces guides régionaux donnent une information complète sur toutes les formations postbac assurées en "Franche-Comté". Ils sont actuellement diffusés aux élèves de terminale de l’académie de Besançon et téléchargeables sur onisep.fr/besancon
Voir tout