décembre 2017

Master 3C : de nouvelles perspectives d'emploi ?

C comme cyberdéfense, cyberveille et cybersécurité. En septembre 2017 le master 3C ouvrait ses portes à l’Université de Franche-Comté.
Photo Laurent Cheviet

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Fraîchement lancé, le master 2 cyberveille, cyberdéfense, cybersécurité vise à former de jeunes juristes en intelligence économique, cyberdéfense et cybersécurité. Complété par le master 1 droit du numérique, également lancé cette année, plutôt général, le master 2 permet une spécialisation de l’étudiant dans le domaine qu’il souhaite.
La formation aborde un aspect plus technique du numérique, dont l’analyse d’un réseau et l’étude de son fonctionnement. Enrichi par des enseignements plus théoriques comme du droit général et des cours sur le  monde numérique, cette formation se distingue des autres en réunissant les trois aspects "cyber" tout en comportant un angle juridique. La protection des biens et la propriété intellectuelle constituent les maîtres-mots de cette formation unique en France. Au long de sa formation, l’étudiant aura la possibilité d’effectuer un stage de 4 mois en entreprise.
Cette année, le cursus se compose d’un groupe hétérogène de 17 étudiants venant de divers horizons, master 2 droit privé comme AES (administration économique et sociale). Toutefois, la formation est aussi convoitée par des étudiants souhaitant se préparer aux concours du ministère de l’Intérieur.

   Débouchés multiples

«L’idée est d’accueillir des juristes et des techniciens. Certains sont ici pour obtenir une double spécialisation en droit, d’autres pour travailler dans la défense»  explique Pascal Kamina, professeur agrégé de droit privé à l’Université de Franche-comté, un des fondateurs du projet.
Le  master 2 propose une large palette de débouchés dans le domaine juridique de la sécurité. A titre d’exemple, Juriste du droit des réseaux, juriste en intelligence économique ou en protection personnelle, travail dans les  renseignements généraux… Le cursus promet un large taux d’insertion professionnelle : dès 2018, de nombreuses entreprises seront contraintes d’embaucher de nouveaux spécialistes de la protection des données personnelles. Un bon présage pour l'avenir.

Cyrielle Le Houezec
En savoir plus
master-cyber@univ-fcomte.fr

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Chirurgien-dentiste


décembre 2021
Une faculté d’odontologie (chirurgie dentaire) ouvre à la rentrée 2022 en Bourgogne-Franche-Comté. Le gouvernement a annoncé la création de 8 nouvelles facultés dentaires, en plus des 16 existantes, dans les régions qui en sont actuellement dépourvues : Amiens, Besançon, Caen, Dijon, Grenoble, Poitiers, Rouen et Tours. Deux sites sont prévus en Bourgogne-Franche-Comté avec un département d’odontologie commun et partagé au sein des UFR sciences de santé de Besançon et de Dijon. La formation commune sera répartie sur les deux sites, et s’appuiera sur un maillage de lieux de stage permettant de couvrir au mieux l’ensemble de la région BFC. En savoir +

Le BIA


octobre 2021
Le brevet d’initiation aéronautique (BIA) est une proposition faite aux collégiens ou lycéens passionnés d’aviation : elle permet de suivre durant un an des cours de culture aéronautique pour décrocher un diplôme mais surtout, de rencontrer des professionnels et parfois, de vivre un premier vol en planeur. Ce premier niveau de sensibilisation à l’aéronautique permet aux jeunes de goûter au pilotage avant d’envisager la suite (brevet de base, light aircraft pilot licence, private pilot licence…) voire une carrière dans l’aéronautique. Certains établissements scolaires proposent de préparer et passer le BIA. Renseignements auprès des Ciras (ciras.ac-dijon.fr et cirasfc.wixsite.com). On peut aussi passer par un aéroclub : la liste des sites formateurs est sur enviedepiloter.fr. Plus d’infos sur ffvp.fr et ffa-aero.frA lire aussi, "initiation au vol".

Aéronautique au lycée


octobre 2021
Il existe des options dans certaines secondes. Par exmple, le lycée Xavier Marmier à Pontarlier dispose d’une classe de seconde à projet aérospatiale. Elle permet aux élèves passionnés par ce domaine de profiter d’enseignements complémentaires centrés sur la technologie aérienne, l’histoire de l’aviation et de la conquête spatiale, les principes physiques correspondants et sur l’étude de textes littéraires. Les élèves qui le souhaitent peuvent préparer le brevet d’initiation aéronautique (BIA). Au Creusot, le lycée Léon Blum propose une seconde générale de culture scientifique et technologique avec une coloration aéronautique et espace.

Escadrilles Air-jeunesse


octobre 2021
Les EAJ ont pour ambition de développer des liens avec la jeunesse à travers l’aéronautique, les valeurs de l’aviateur, l’histoire de l’armée de l’Air et de l’Espace et ses traditions. La première escadrille a vu le jour en 2019. Aujourd’hui, l’armée de l’Air et de l’Espace accueille près de 400 jeunes sur 9 sitesdont Luxeuil et Dijon. Ces escadrilles rassemblent des jeunes de 12 à 25 ans pour leur permettre de découvrir et s’impliquer dans l’univers de l’aéronautique et du spatial. A Luxeuil, le partenariat entre la base aérienne et le lycée Lumière (qui envisage la création d’un BTS aéronautique en 2024) programme activités de modélisme, pilotage de drone, simulation de vol, vols en avion de tourisme avec l’aéroclub de Vesoul...Au programme de Dijon : découverte de l’aéronautique, de son environnement sportif, culturel, patrimonial, et des métiers de l’armée de l’Air. Des vols en avion de tourisme sont organisés en partenariat avec l’aéroclub de Darois. fondation-ailesdefrance.fr

Étudiants en situation de handicap


octobre 2021
Dans le but de simplifier les démarches administratives, un élève en situation de handicap peut bénéficier d'aménagements pour l'examen du bac. Dans ce cas, cet aménagement peut également s’appliquer aux concours et au sein des cycles de formation de l’enseignement supérieur. A l'université, des dispositifs d’accueil handicap leur sont dédiés.
Les étudiants en situation de handicap ont possibilité demander le réexamen de leur candidature à l’entrée en master. Ainsi, si le titulaire d’une licence n’a pas de place à l’entrée en master, il peut saisir le recteur d’académie qui lui fait trois propositions d’admission en master. Si l’étudiant accepte une proposition, le recteur l’inscrit dans la formation concernée.
En 2021, le nombre de contrats doctoraux réservés aux étudiants en situation de handicap passe de 25 à 30.
Voir tout