mai 2021

Microlycées, une alternative pour raccrocher

Dispositifs d’aide aux décrocheurs, ces structures scolaires innovantes ouvrent une nouvelle voie aux jeunes qui ont les capacités de passer leur bac mais qui se sont arrêtés en chemin. Exemple à Besançon.
Dessin Christian Maucler

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Phobie scolaire, problèmes sociaux, erreur d’orientation ou nécessité économique, les raisons du décrochage scolaire sont multiples.  Mais les opportunités de rebondir existent aussi. Le microlycée du lycée Pergaud de Besançon est une alternative ouverte aux décrocheurs qui ont les capacités requises pour passer le bac et la volonté de raccrocher pour s’offrir un avenir meilleur.
Ouvert en 2014, le microlycée accueille chaque année une vingtaine d’élèves sortis du système scolaire pour les amener à obtenir leur bac et poursuivre leurs études vers un métier qui leur correspond. « Le dispositif est né du constat qu’en cas de crise, ce sont les jeunes qui ont un diplôme postbac qui ont plus de chances de rebondir. Les jeunes que nous accueillons se sont heurtés à la grande porte du lycée, nous sommes là pour les aider à entrer par la petite porte » explique Christine Chatot-Pieralli, coordinatrice du micro-lycée bisontin.
Déjà cabossés par la vie, ces jeunes ont besoin d’un accompagnement sur mesure. « Le premier jour, ils sont tous très motivés. Mais dès le deuxième jour, 10 à 15 % ne viennent pas. » Les enseignants et éducateurs du microlycée travaillent en étroite collaboration pour leur fournir un enseignement adapté et rationnel, généralement en petits groupes, et leur permettre de réussir à l’examen. « Nous entretenons avec eux un rapport de proximité, de sincérité. Nous les traitons comme dans une formation pour adultes et en retour ils sont très respectueux. De plus, nous restons toujours en contact avec leurs familles. » Une formule qui fonctionne puisque le micro-lycée de Besançon a obtenu 100 %  de réussite au bac ces trois dernières années. Ensuite environ 40 % des élèves poursuivent leurs études en BTS, 50 %  à l’université et 10 % en école spécialisée. Preuve qu’on peut aussi réussir en entrant par la petite porte.

Katia Mairey
Les microlycées en Bourgogne-Franche-Comté

Microlycée du lycée Louis Pergaud
91-93 boulevard Léon Blum
25022  Besançon
0381547777

Microlycée du lycée Armand Peugeot
30 rue des Carrières
25702  Valentigney
03 81 30 71 00

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Plateforme d'accès en master


décembre 2022
Une nouvelle plateforme d’accès en master doit voir le jour en mars 2023. Elle remplacera le portail d’information Trouver mon master. Les candidats pourront s’informer et candidater pour l’accès aux masters de leur choix. Calendrier :
• 1er mars - 3 avril : phase de candidature ;
• 7 avril - 12 juin : examen des candidature ;
• 19 juin - 17 juillet : phase principale d'admission ;
• 22 juillet - 31 août : phase de gestion des désistements.

Apprentissage


décembre 2022
À partir de janvier 2023, l’aide à l'embauche d’apprentis à destination des entreprises sera de 6 000 €, quels que soient les effectifs de l'entreprise, l'âge du jeune ou le diplôme.

Studytracks


octobre 2022
Une appli conçue pour apprendre en chanson : en écoute, des artistes connus qui chantent l'histoire, la philo, la physique, la chimie, l'économie, l'enseignement civique, les maths, la SVT, etc. Une manière ludique d'apprendre avec Joey Starr Black M, Anggun, etc. aux niveaux primaire, collège, CAP, lycée. En prime, des jeux (quiz, complète les paroles...) avec points et classements. En savoir +

Etudiants en situation de handicap : suivre au mieux ses études


septembre 2022
Un webinaire du CIDJ à voir ici.

P-Tech


mars 2022
Cette initiative née en 2019 repose sur des partenariats public-privé pour encourager l’égalité des chances, en permettant aux jeunes de développer les compétences nécessaires aux métiers de demain, dans le secteur des nouvelles technologies ou dans d’autres domaines. Dans les lycées participants, le mentorat et d’autres activités en lien avec les professionnels débutent  en seconde, se poursuivent pour les élèves volontaires dans le cadre d’une classe P-Tech en première, et le cas échéant, jusqu’au BTS. Dans la région, le lycée Nelson Mandela à Audincourt vient d’intégrer le dispositif en partenariat avec Delfingen, Bourbon automotive plastics - Groupe PVL, Flex-N-Gate et le campus des métiers et des qualifications d’excellence microtechniques et systèmes intelligents. C’est la première fois que P-Tech est initié sur un parcours différent des métiers du numérique, à savoir ceux de la plasturgie.
Voir tout