janvier 2018

Numerica, pôle numérique d’avenir

Numerica est situé au coeur d’un écosystème de formations, de recherches, d’entreprises qui permet aux start-up de se développer dans les meilleures dispositions.
Photo SimonDaval.fr

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Sans doute avez-vous déjà entendu parler de Numerica, le pôle numérique de Bourgogne Franche-Comté. Situé au cœur du campus des Portes du Jura à Montbéliard, il ne passe guère inaperçu avec sa belle façade vitrée. Accompagnement de projets numériques, fournisseur d’accès, incubateur d’entreprises, formation… Au total, ses missions sont déployées dans trois bâtiments. La Sem Numerica, société de droits privés, détenue à plus de la moitié par des fonds publics (Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, PMA, CCI, CD25, Caisse des dépôts) a été créée en 2008. Ce pôle numérique est installé au cœur du monde de la formation (écoles d’ingénieurs de l’UTBM, UFR STGI, IUT Belfort Montbéliard…), des laboratoires de recherche et des entreprises. «Lorsque ces trois sphères se côtoient, c’est là qu’on arrive à créer de l’innovation. Notre structure est là pour comprendre l’économie du numérique et ses stratégies, orienter vers de l’emploi. Notre rôle est aussi d’animer cet écosystème à travers des conférences, ateliers, visites d’entreprises, concours de projets innovants…», explique Frédéric Monnier, chargé de développement des services. Cette proximité géographique entre ces trois pôles  a des conséquences très concrètes.

   «Oser s’entourer»

Un exemple avec Julien Tripard, de la start-up Sporthopeo qui fabrique et vend des articles sportifs innovants pour personne à mobilité réduite et personnes valides. Elle a fait partie pendant un an et demi de l’incubateur d’entreprises innovantes de Franche-Comté installée dans les bâtiments de Numerica. Accompagné dans les différentes étapes de son projet, lorsqu’il a eu besoin de développer ses produits via une application smartphone, il n’a eu que quelques mètres à faire pour se mettre en relation avec l’entreprise Share and move qui «conçoit et réalise des prestations informatiques sur mesure».
Les deux entreprises travaillent ensemble aujourd’hui. «C’est vrai que cet écosystème est intéressant, confie Julien Tripard. Numerica nous permet des mises en relation avec un réseau spécifique à notre demande. Nous sommes aidés également sur les différents programmes de subventions qui existent dont nous n’avons pas connaissance et qui sont nécessaires au développement et à la viabilité de notre entreprise».
Aujourd’hui, Sporthopeo a même décidé de rester dans les locaux de Numerica. Au total, une trentaine de structures louent des bureaux ici. Le pôle numérique propose aussi des formations qualifiantes et diplômantes inscrites dans le dispositif de la Grande école du numérique, il est également fournisseur d’accès très haut débit et hébergeur de données pour les entreprises, les collectivités…
Une large palette d’outils et de suivis est donc proposée ici. Mais Frédéric Monnier le reconnaît, «il y a encore trop peu de transformations en projets innovants alors qu’il y a une vraie richesse industrielle, de formations, de recherches… Des dynamiques se mettent en marche et font émerger des projets, c’est bien. Mes conseils pour se lancer ? Oser s’entourer, se faire accompagner, réaliser des business plan, des études de marchés… Ne pas avoir d’œillères et être curieux, c’est aussi ce qui permet de réussir dans son activité».

Simon Daval
En savoir plus
numericabfc.com

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

« Entreprendre au féminin »


février 2021
Ce rendez-vous francophone est organisé une fois par an par l’association du même nom. Le prochain sommet est proposé du 4 au 14 mars, Il est gratuit (sauf pour les bonus et replays), en ligne et donne lieu à 3 conférences par jour. Il propose également de manière permanente un forum d’entraide, « Les Girlz ». Infos et inscriptions sur entreprendre-au-feminin.com

Des Elles pour entreprendre


février 2021
Ce programme a pour mission de soutenir les femmes dans l’accès à l’entrepreneuriat. Il propose des formations et soutien des associations de cheffes d’entreprise. Infos, fondation-entreprendre.org

BGE


février 2021
Ce réseau d’accompagnement à la création d’entreprise accueille et aide les candidats à l’entreprise de l’idée au développement, avec conseils et formations. Dans la région, il est présent dans tous les départements et possède des lieux d’accueils dans 26 villes. Infos et contacts, bge.asso.fr

Micro-entrepreneur


avril 2019
Comment créer une micro-entreprises ? L'essentiel à savoir sur le site du ministère de l'Economie.

Micro-entreprises et charges


avril 2019
Le régime des micro-entrepreneurs (anciennement auto-entrepreneurs) permet de bénéficier du régime micro-social. Pour en bénéficier, il faut avoir un chiffre d’affaires pour l'année 2018 inférieur à 170 000 € pour la vente de marchandises ; 70 000 € pour une prestation de services. Les taux de cotisations sociales varient entre 12,8 et 22 % selon le type d'activité (avec des taux spécifiques pour les bénéficiaires de l'Accre). En plus de ces cotisations, la contribution formation professionnelle s'échelonne de 0,1 à 0,3 % et la taxe pour frais de chambre consulaire de 0,015 à 0,48 %. +infos
Voir tout