avril 2022

Quand l’armée oriente

La direction du service national et de la jeunesse coordonne plusieurs dispositifs destinés à l’insertion des jeunes.
Dessin Christian Maucler

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Il existe une politique jeunesse du ministère des armées. Coordonnée par la direction du service national et de la jeunesse, elle a pour objectifs de renforcer le lien armées-Nation, de contribuer à la cohésion nationale et de développer la citoyenneté. Mais elle veut aussi favoriser l’insertion professionnelle et l’ascension sociale, en essayant notamment de développer l’attractivité des métiers de la défense. Ils sont multiples et diversifiés ; armée ne veut pas seulement dire soldat. A travers les journées défense et citoyenneté (614 694 jeunes concernés en 2020) et la montée en puissance du service national universel, les services des armées ont accès à de nombreux jeunes. Ce qui leur permet de donner une impulsion au plan « un jeune, une solution » et à l’égalité des chances. Le service national universel permet notamment aux jeunes qui s’y inscrivent d’avoir accès à de nombreux partenaires et animations susceptibles de leur faire connaître des métiers, des formations et des idées d’orientation.
Ils informent aussi sur le service militaire volontaire (SMV), dispositif militaire d’insertion destiné aux jeunes Français âgés de 18 à 25 ans peu ou pas qualifiés et éloignés de l’emploi. Le SMV propose des formations de 8 à 12 mois dans plus de 50 métiers dans les domaines de l’agriculture et l’agroalimentaire, du BTP, de la métallurgie, des services ou de la logistique. Les armées elles-mêmes incluent un panel important de professions, reproductibles ensuite dans le civil, toutes précédées de formations adéquates. En matière d’orientation, elles proposent chaque année 10 000 offres de stages et contrats armées-jeunesse et près de 2000 offres d’apprentissage.
En tenant compte de l’ensemble des dispositifs, ces moyens d’information, d’orientation puis de formation sont accessibles dès l’âge de 13 ans.
En savoir +
defense.gouv.fr/jeunesse

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Mon orientation en Bourgogne-Franche-Comté


avril 2022
Chaque année, la Région Bourgogne-Franche-Comté et Emfor publient « Après la 3e j’ai le choix » et « Après le bac, j’ai le choix », des guides d’orientation complets sur les possibilités dans la région. Ils incluent témoignages, ressources utiles, adresses, descriptifs et chiffres autour des formations. Ils sont disponibles en ligne sur emfor-bfc.org.

Casques de réalité virtuelle


avril 2022
La Région Bourgogne-Franche-Comté a récemment acheté 550 casques de réalité virtuelle, qui tourneront parmi les collèges, lycées et centres d’information et d’orientation (CIO) de la région. Un investissement de 600 000 euros, qui vise à faire découvrir des métiers aux jeunes, de façon ludique, en les plongeant dans des environnements professionnels

Après la 3e


avril 2021
Que faire après la 3e ? Pour aider les collégiens à s'orienter, la Région Bourgogne-Franche-Comté publie le guide Après la 3e j'ai le choix ! accessible gratuitement en ligne ici.

Guide postbac


avril 2021
Pour aider les jeunes à mieux s'orienter, la Région Bourgogne-Franche-Comté vient de pubier le guide Après le bac, j'ai le choix !, disponible en ligne ici.

Système apprentissage


mars 2021
L’apprentissage est un mode de formation en alternance, avec des périodes en centre de formation et d’autres en entreprise. L’apprenti est un salarié de l’entreprise, avec laquelle il signe un contrat de travail (CDD mais aussi CDI). Selon son âge, son niveau, sa filière, il est rémunéré entre 419,74 euros mensuels et le smic (1554,58 euros) ou le salaire minimum conventionnel de sa filière. Il bénéficie de 5 semaines de congés payés annuelles. Un contrat d’apprentissage peut être signé entre 15 et 30 ans (35 dans certains cas), mais sans limite d’âge pour les personnes handicapées, les sportifs de haut niveau et les personnes créant ou reprenant une entreprise supposant l’obtention d’un diplôme.
Voir tout