avril 2020

Tandems linguistiques en ligne

Pour remplacer ses rencontres hebdomadaires durant le confinement, le Centre de linguistique appliquée de Besançon propose discussions en ligne. Le principe : constituer des binômes entre étudiants internationaux et volontaires. Rencontre avec deux de ces duos.

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
À l’annonce du confinement, Jérôme a vu dans cette période d’inactivité professionnelle le moment idéal pour se remettre à l’espagnol. Depuis quelques semaines, grâce au CLA, il peut échanger avec Mateo. Le Centre de linguistique appliquée de Besançon l’a mis en contact avec cet étudiant colombien, qui suit un master à l’Université de Franche-Comté. Ils font partie de la vingtaine de « tandems linguistiques » qui se sont mis en place depuis le début du confinement. « On se Skype environ tous les deux jours, relate le jeune originaire de Bogotá, moi je parle en français, Jérôme en espagnol, et on se corrige mutuellement. » Pour éviter de ne parler que du confinement, les deux interlocuteurs ont décidé de fixer des « thèmes » à leurs conversations : cinéma, musique, littérature, voyage… Et les progrès se font déjà sentir : « Ça revient vite ! » constate Jérôme, quand Mateo a l’impression d’avoir un français « plus fluide », lui qui a rarement l’occasion de parler notre langue, ses cours étant en anglais.
De son côté, Ana, originaire de Valencia, discute avec Mezdan, trentenaire bisontine. « J’ai quasiment tout oublié de l’espagnol, sourit cette dernière, je n’arrive pas à construire une phrase… Mais j’adore cette culture ! » Toutes les deux s’écrivent chaque jour sur Whatsapp. Elles s’envoient même quelques exercices de conjugaison, des articles à lire, des listes de vocabulaire… « Et on se raconte nos vies », précisent-elles.

Pour rompre avec la solitude

Si ces tandems apparaissent comme une bonne façon d’apprendre une nouvelle langue, ils s’avèrent aussi utiles pour « accélérer » le temps durant cette période de confinement. « J’habite seule, c’est parfois lourd à gérer, confie Mezdan, mais grâce à Ana, les journées sont moins longues ». C’est aussi « par solidarité avec les étudiants de la Bouloie » que Jérôme s’est inscrit à ce programme : « Je sais ce que c’est de vivre dans 9 m² », assure-t-il. Son binôme a pu rejoindre deux amis en colocation, mais Ana, elle, est toujours dans sa chambre. Elle préfère cependant être ici qu’en Espagne : « Chez moi, je n’aurais rien fait. Ici, je fais quelque chose de productif en apprenant le français ! » relativise-t-elle.
Après le confinement, elle est censée prendre la direction de Dijon pour réaliser un stage. Elle n’est pas sûre de pouvoir rencontrer Mezdan « en vrai ». En revanche, Jérôme et Mateo ont déjà pris un rendez-vous post-confinement : « Je lui ai proposé de venir boire un coup à la maison, confirme Jérôme, je lui présenterai des amis français ! ».

Camille Jourdan
En photo
Jérôme et Mateo, dialogue franco-espagnol.

Inscription
Formulaire en ligne à renvoyer à sebastien.touchard@univ-fcomte.fr

Centre de linguistique appliquée


CLA
6 rue Gabriel Plançon
25000 Besançon
cla.univ-fcomte.fr

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Education nationale


avril 2020
Des questions concernant l'Education nationale en phase confinée ? L'académie de Besançon répond avec une plateforme téléphonique et deux numéros : les familles peuvent dappeler le 09 72 63 62 25 pour toutes leurs questions liées aux examens et concours, à l’orientation (affectations et Parcoursup), et à la continuité pédagogique. Les personnels de l'académie de Besançon peuvent composer le 09 72 63 62 26 pour toutes leurs questions d’ordre administratif, sanitaire, social, psychologique et leurs interrogations sur la continuité pédagogique.
La plateforme téléphonique répond aux questions du lundi au vendredi, sauf jours fériés, de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h.

Education nationale et covid19


avril 2020
Pendant le confinement, un certain nombre de dispositifs sont mis en place pour assurer la continuité pédagogique : opération Ma classe à la maison, dispositif « devoirs à la maison » pour les élèves ne disposant pas des outils numériques adéquats ou dont les situations de handicap ne permettent pas d’utiliser ces outils (partenariat entre le ministère et La Poste qui permet l’acheminement des devoirs par courrier postal), numéros de téléphone dédiés aux parents dans chaque académie, ressources pédagogiques pour les élèves à besoin éducatif particulier, Pour les élèves en situation de handicap, la plateforme numérique Cap école inclusive est entièrement en accès libre.  Avec « La Maison Lumni », France 4 diffuse du lundi au vendredi des cours pour les élèves du primaire au lycée. Tous les programmes diffusés à l’antenne sont disponibles en télétexte. L’ensemble de ces programmes sont répertoriés sur la page du programme Nation apprenante.

#Reussitevirale


mars 2020
Avec #reussitevirale, Article1 et la Fage viennent en aide aux lycéens, puis aux étudiants, isolés pendant le confinement. L'idée : faire appel à des étudiants bénécoles pour les aider, en particulier dans la préparation du bac. 3000 d'entre eux se sont rapidement inscrits sur la plateforme reussitevirale.fr. A tel point que le dispositif est élargi à tous les professionnels se sentant prêts à aider les jeunes en coaching, en préparation d'examen ou de concours, en langues, en aide aux techniques de recherche d'emploi ou de stage. «Si les lycéen.ne.s issus de milieux populaires sont fortement concernés par le risque de décrochage, de nombreux étudiant.e.s sont aussi dans une situation de fragilité pendant cette période de confinement. Difficultés financières renforcées, isolement social pour ceux restés seuls dans leur logement étudiant, heures supplémentaires pour ceux travaillant dans les secteurs de l’alimentation par exemple… Le risque d’échec académique et professionnel se renforce encore plus. En tant que dispositif d’égalité des chances, nous donnons la préférence dans les mises en relations aux jeunes boursiers. Nous accordons également la priorité aux enfants des personnes qui travaillent en première ligne pour gérer la crise sanitaire et la continuité des services» explique Amélie Nicaise, coordinatrice du programme.

Handiciviq


mars 2020
Ce projet créé par l’UFCV en Occitanie vise à favoriser l’accès des jeunes en situation de handicap au service civique. Pour eux, l’accès est ouvert jusqu’à 30 ans, mais ils représentent seulement 1 % des engagements. En Bourgogne-Franche-Comté, l’UFCV relaie ce dispositif et propose un appui et une coordination aux structures et aux jeunes qui pourraient être intéressés. Un accompagnement sur mesure pour répondre aux questions et lever les freins liés à des situations spécifiques. Renseignements, UFCV, 6B boulevard Diderot, 25000 Besançon, 0635811292.

Service civique


mars 2020
Le service civique est un engagement volontaire, ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans, sans condition de diplôme (et jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap). C’est un contrat de 6 à 12 mois, indemnisé de 577 € net par mois. Il peut être effectué dans des associations, des collectivités territoriales ou des établissements publics en France ou à l’étranger.
Voir tout