avril 2022

« Le contrat d’engagement jeune m’a permis de m’orienter vers la voie qui me correspond »

Le projet de Selen Can : devenir infirmière. Pour être accompagnée, elle a signé un CEJ avec la Mission locale du bassin d'emploi de Besançon.
Photo Yves Petit

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Depuis le 1er mars 2022, le dispositif Garantie jeunes a laissé place au contrat d'engagement jeune. Selen Can, 19 ans, a signé le sien dès le 9 mars, à la Mission locale du bassin d'emploi de Besançon. Elle souhaite intégrer un Institut de formation en soins infirmiers.

Qu'est-ce qui t'a amenée à t'inscrire à la Mission locale et à signer ton CEJ ?
J’étais en 1re année de licence de droit à Besançon, je me suis remise en question en ce qui concerne mon projet professionnel. J’étais perdue, en recherche de soutien, ma tante m’a parlé de la Mission locale qui a pour but d’aider les jeunes à trouver leur voie. J’ai discuté avec une conseillère et j’ai pris l’engagement de signer un CEJ pour avoir les idées plus claires sur mon projet. Le CEJ m’a permis de m’orienter vers la voie qui me correspondait le plus, le domaine de la santé.

Comment présenterais-tu le CEJ à tes amis ?
C’est un contrat qui confie des responsabilités à chacun d’entre nous, tout en ayant un soutien. On doit faire des recherches de notre côté et on a un conseiller à notre écoute, qui suit nos démarches et qui est là pour répondre à nos questions.

Peux-tu nous expliquer en quoi consistent les 15 h à 20 h d'activités par semaine ?
Lorsque le CEJ a débuté, j’ai participé à des ateliers collectifs durant 3 semaines pour mettre à jour mon CV, apprendre à me présenter en entretien, à candidater. Suite à ces 3 semaines, nous devons effectuer 15 à 20 h d’activités. Pour ma part, j’ai un contrat à temps partiel de 6 h par semaine en tant qu’hôtesse de caisse, le reste du temps, je programme des rendez-vous personnels, des recherches de stage et d’emploi, des activités sportives, d’autres ateliers, des démarches administratives sur Parcoursup et des rendez-vous avec ma conseillère Mission locale pour faire le point sur ces démarches.

Tes ressentis après un mois de CEJ ?
Au début j’étais un peu perplexe sur ce que ça pouvait m’apporter. Après 3 semaines d’ateliers, je me suis retrouvée dans un groupe avec plusieurs personnes dans la même situation, je me suis rendu compte que les professionnels de la Mission locale étaient à l’écoute, investis et prêts à aider les jeunes. Chaque projet est pris au sérieux, on a tous la même valeur et on bénéficie tous de la même aide. Etant de nature très timide, j’ai appris à m’ouvrir plus aux personnes. 

Tes conseils aux futurs CEJ ?
Prendre le temps de venir à la Mission locale. Ça ne peut être que bénéfique, même si ça n’implique pas le CEJ. Si on participe au CEJ, il faut répondre aux attentes du contrat : participer, venir aux rendez-vous et ne pas attendre que le temps passe. Chacun a des responsabilités, c’est donnant-donnant. Dans la vie on peut avancer avec de l’aide, mais si on ne fait pas en sorte que les choses marchent, ça n’ira pas.

Mona Bouneb
En savoir +
travail-emploi.gouv.fr

missionlocale-besancon.fr

Lire aussi
Engagement réciproque pour les jeunes

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Explore demain


mai 2023
Ce nouveau site d’orientation en Bourgogne-Franche-Comté est dédié à l’orientation tout au long de la vie. Explore demain est piloté par l’Emfor BFC en partenariat avec la Région Bourgogne-Franche-Comté, la DREETS, les autorités académiques, l’Onisep et les universités de Bourgogne et de FrancheComté. Conçu comme l’entrée de référence en matière d’orientation en BFC, le site donne accès à un 1er niveau d’information et s’adresse à 6 profils différents : collégien, lycéen, étudiant, en activité, en alternance, en recherche d’emploi. Adresse : explore-demain.fr

Après la 3e j’ai le choix


mai 2023
L’édition 2023 du guide d’information « Après la 3e j’ai le choix ! », proposée par la Région Bourgogne-Franche-Comté et Emfor BFC, est disponible en version numérique. À destination des élèves, parents, professionnels de l’orientation, ce guide donne un panorama complet des enseignements, formations et diplômes en Bourgogne-Franche-Comté (alternance compris), ainsi qu’une variété de ressources : outils numériques pour se tester et découvrir les métiers, parcours inspirants, données régionales… Il donne également quelques pistes et bons plans pour faciliter la vie scolaire. A consulter ici.

Trouver sa vocation avec Wilbi


février 2023
Des swipes, des vidéos au format Instagram prises par des professionnels, etc… L’application Wilbi, créée en 2021, permet aux jeunes de découvrir des métiers. Elle a référencé 220 métiers, boulangers, avocats ou encore archivistes, visibles en vidéo. L’application est gratuite et propose désormais des établissements susceptibles d’intéresser les lycéens et étudiants. Ici pour découvrir le concept.

Semestre réo


décembre 2022
Pour les étudiants qui souhaitent changer de filière, l'Université de Bourgogne a mis en place le semestre réo. Géré par le pôle formation et vie universitaire, il aide à trouver une nouvelle orientation tout en amenant à développer des compétences transversales. Il est composé de modules obligatoires et optionnels. Les inscriptions sont ouvertes du 28 novembre 2022 au 9 janvier 2023.

Mon orientation en Bourgogne-Franche-Comté


avril 2022
Chaque année, la Région Bourgogne-Franche-Comté et Emfor publient « Après la 3e j’ai le choix » et « Après le bac, j’ai le choix », des guides d’orientation complets sur les possibilités dans la région. Ils incluent témoignages, ressources utiles, adresses, descriptifs et chiffres autour des formations. Ils sont disponibles en ligne sur emfor-bfc.org.
Voir tout