avril 2022

« Le contrat d’engagement jeune m’a permis de m’orienter vers la voie qui me correspond »

Le projet de Selen Can : devenir infirmière. Pour être accompagnée, elle a signé un CEJ avec la Mission locale du bassin d'emploi de Besançon.
Photo Yves Petit

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Depuis le 1er mars 2022, le dispositif Garantie jeunes a laissé place au contrat d'engagement jeune. Selen Can, 19 ans, a signé le sien dès le 9 mars, à la Mission locale du bassin d'emploi de Besançon. Elle souhaite intégrer un Institut de formation en soins infirmiers.

Qu'est-ce qui t'a amenée à t'inscrire à la Mission locale et à signer ton CEJ ?
J’étais en 1re année de licence de droit à Besançon, je me suis remise en question en ce qui concerne mon projet professionnel. J’étais perdue, en recherche de soutien, ma tante m’a parlé de la Mission locale qui a pour but d’aider les jeunes à trouver leur voie. J’ai discuté avec une conseillère et j’ai pris l’engagement de signer un CEJ pour avoir les idées plus claires sur mon projet. Le CEJ m’a permis de m’orienter vers la voie qui me correspondait le plus, le domaine de la santé.

Comment présenterais-tu le CEJ à tes amis ?
C’est un contrat qui confie des responsabilités à chacun d’entre nous, tout en ayant un soutien. On doit faire des recherches de notre côté et on a un conseiller à notre écoute, qui suit nos démarches et qui est là pour répondre à nos questions.

Peux-tu nous expliquer en quoi consistent les 15 h à 20 h d'activités par semaine ?
Lorsque le CEJ a débuté, j’ai participé à des ateliers collectifs durant 3 semaines pour mettre à jour mon CV, apprendre à me présenter en entretien, à candidater. Suite à ces 3 semaines, nous devons effectuer 15 à 20 h d’activités. Pour ma part, j’ai un contrat à temps partiel de 6 h par semaine en tant qu’hôtesse de caisse, le reste du temps, je programme des rendez-vous personnels, des recherches de stage et d’emploi, des activités sportives, d’autres ateliers, des démarches administratives sur Parcoursup et des rendez-vous avec ma conseillère Mission locale pour faire le point sur ces démarches.

Tes ressentis après un mois de CEJ ?
Au début j’étais un peu perplexe sur ce que ça pouvait m’apporter. Après 3 semaines d’ateliers, je me suis retrouvée dans un groupe avec plusieurs personnes dans la même situation, je me suis rendu compte que les professionnels de la Mission locale étaient à l’écoute, investis et prêts à aider les jeunes. Chaque projet est pris au sérieux, on a tous la même valeur et on bénéficie tous de la même aide. Etant de nature très timide, j’ai appris à m’ouvrir plus aux personnes. 

Tes conseils aux futurs CEJ ?
Prendre le temps de venir à la Mission locale. Ça ne peut être que bénéfique, même si ça n’implique pas le CEJ. Si on participe au CEJ, il faut répondre aux attentes du contrat : participer, venir aux rendez-vous et ne pas attendre que le temps passe. Chacun a des responsabilités, c’est donnant-donnant. Dans la vie on peut avancer avec de l’aide, mais si on ne fait pas en sorte que les choses marchent, ça n’ira pas.

Mona Bouneb
En savoir +
travail-emploi.gouv.fr

missionlocale-besancon.fr

Lire aussi
Engagement réciproque pour les jeunes

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Mon orientation en Bourgogne-Franche-Comté


avril 2022
Chaque année, la Région Bourgogne-Franche-Comté et Emfor publient « Après la 3e j’ai le choix » et « Après le bac, j’ai le choix », des guides d’orientation complets sur les possibilités dans la région. Ils incluent témoignages, ressources utiles, adresses, descriptifs et chiffres autour des formations. Ils sont disponibles en ligne sur emfor-bfc.org.

Casques de réalité virtuelle


avril 2022
La Région Bourgogne-Franche-Comté a récemment acheté 550 casques de réalité virtuelle, qui tourneront parmi les collèges, lycées et centres d’information et d’orientation (CIO) de la région. Un investissement de 600 000 euros, qui vise à faire découvrir des métiers aux jeunes, de façon ludique, en les plongeant dans des environnements professionnels

Après la 3e


avril 2021
Que faire après la 3e ? Pour aider les collégiens à s'orienter, la Région Bourgogne-Franche-Comté publie le guide Après la 3e j'ai le choix ! accessible gratuitement en ligne ici.

Guide postbac


avril 2021
Pour aider les jeunes à mieux s'orienter, la Région Bourgogne-Franche-Comté vient de pubier le guide Après le bac, j'ai le choix !, disponible en ligne ici.

Système apprentissage


mars 2021
L’apprentissage est un mode de formation en alternance, avec des périodes en centre de formation et d’autres en entreprise. L’apprenti est un salarié de l’entreprise, avec laquelle il signe un contrat de travail (CDD mais aussi CDI). Selon son âge, son niveau, sa filière, il est rémunéré entre 419,74 euros mensuels et le smic (1554,58 euros) ou le salaire minimum conventionnel de sa filière. Il bénéficie de 5 semaines de congés payés annuelles. Un contrat d’apprentissage peut être signé entre 15 et 30 ans (35 dans certains cas), mais sans limite d’âge pour les personnes handicapées, les sportifs de haut niveau et les personnes créant ou reprenant une entreprise supposant l’obtention d’un diplôme.
Voir tout