mars 2022

Jean-Claude Thievent, sportif de haut niveau engagé

Salarié de l’Esat de Roche, sélectionné en équipe de France de cyclisme adapté, il s’implique en faveur d’initiatives d’inclusion par le sport.
Photo Laurent Cheviet

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Jean-Claude Thievent a commencé par le VTT. Le cyclisme sur route est encore nouveau pour lui, mais il aligne déjà les résultats de haut niveau : une médaille de bronze et une 4e place en championnat du monde, une médaille d’argent et une médaille de bronze en championnat d’Europe obtenues en 2018 et 2019. Il espère participer aux JO paralympiques mais pour l’instant sa discipline n’en fait pas partie. Ce qui ne l’empêche pas de partir tous les 2 mois en stage avec l’équipe de France à Bourges. Son prochain objectif : le championnat de France de VTT en Dordogne, en juin. De ce côté, il truste 8 titres nationaux et 11 régionaux. « J’adore le vélo depuis que j’ai commencé petit. J’aime faire de la vitesse et pour ça, maintenant, je préfère la route. Mais je l’apprécie aussi comme moyen de locomotion quotidien ».
Tous les jours, il fait l’aller-retour de Besançon à l’Esat de Roche, où il travaille. Il dispose également de son mercredi après-midi pour s’entraîner avec l’Amicale cycliste bisontine où il est licencié depuis 2 ans. Pas d’autre préparation. « A l’Esat, je travaille principalement aux espaces verts et quand il y a des besoins sur d’autres postes, j’y vais. Les espaces verts, c’est physique. Avec ce boulot, je n’ai pas besoin d’aller à la salle de sport ! » Il pratique également le hand et le foot avec l’association omnisports adaptés Le Soleil brille pour tout le monde, qu’il parraine.
Son statut de sportif de haut niveau lui vaut d’être soutenu mais il n’hésite pas à s’engager et s’impliquer. Il est ambassadeur de la Ville de Besançon et de Partageons nos sports, initiative du Département du Doubs en faveur de « l’inclusion des personnes handicapées par l’accès à la pratique sportive ». Il a également parrainé Slow up, journée festive sans voiture organisée le 12 septembre dans la vallée de l’Ognon.
Qu’il évoque le vélo ou le travail, Jean-Claude garde son sourire et sa bonne humeur. « Dans l’ensemble, il y a une super équipe, on s’entend super bien ». S’il parle d’une période moins sereine liée à un cas particulier, c’est pour se montrer soulagé que « tout soit redevenu normal ». En tout cas l’Esat le met dans les conditions pour qu’il s’adonne à sa passion. « Défendre mes titres me motive pour rester en forme ». A 37 ans, la lassitude n’est pas encore là.

S.P.
Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

S'engager près de chez soi


novembre 2022
Il est possible de militer localement pour une grande cause. A l’instar d’Amnesty et d’Unicef, d’autres organismes possèdent des groupes locaux disposés à accueillir adhérents et bénévoles. Sans être exhaistif, on peut citer :
- La Ligue des droits de l’homme
- La Licra qui défend l’universalité des droits de l’Homme et combat notamment le racisme et l’antisémitisme
- La Cimade qui s’implique en faveur des droits des immigrés
- L’Acat qui milite contre la torture

S’engager, pourquoi pas moi ?


novembre 2022
Cet intitulé est celui du dernier livret réalisé par Info Jeunes Bourgogne-Franche-Comté qui propose en 12 pages un panorama de l’engagement notamment via des dispositifs de volontariat (service civique, volontariat de solidarité internationale sapeurs-pompiers, corps européen de solidarité…). Il est téléchargeable gratuitement sur jeunes-bfc.fr

Reconnaissance de l'engagement étudiant


septembre 2022
Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche réitère sa volonté de valoriser l'engagement des étudiants en faisant reconnaître les compétences acquises. Un décret de mars 2022 élargit les activités éligibles à la reconnaissance par rapport à la circulaire d’octobre 2017. En théorie, les étudiants investis dans certaines activités en parallèle de leur cursus, lors d’une mobilité internationale ou encore d’une césure, ont la possibilité de faire reconnaitre cette expérience pour valider leur formation. Ces activités peuvent avoir la forme de bénévolat associatif, d’une activité professionnelle, d’un service civique, d’une activité militaire dans la réserve opérationnelle, d’un volontariat dans les armées ou d’un engagement en tant que sapeur-pompier volontaire et désormais d'un mandat dans une collectivité territoriale, de la participation à un corps constitué comme les conseils économiques, sociaux et environnementaux, d'un mandat syndical, d'un engagement dans le cadre du SNU. Les étudiants artistes de haut niveau, les étudiants parents ou aidants familiaux bénéficient également de cette possibilité. En pratique, la reconnaissance s'opère au cas par cas et diffère en fonciton des établissements d'enseignement qui ont la charge d'évaluer le niveau de l’étudiant et des compétences acquises.  La circulaire de 2017 prévoyait diverses méthodes de validation des compétences acquises par les étudiants : unité d’enseignement dédiée à l’engagement, attribution de crédits ECTS ou de point bonus dans la moyenne générale sur décision du jury ou dispense d’enseignement ou de stage. La nouvelle circulaire permet aux établissements de créer un diplôme d’université (DU) dédié à l’engagement, même si cette « option n’est pas à privilégier », précise-t-elle. Les modalités de validation sont définies par les établissements, de même qu la forme de justification des compétences.. « Le dossier de validation doit rester simple et accessible », indique simplement la circulaire. La circulaire en question est ici.

Chantier à Vézelay


juin 2022
Dans le cadre d'une convention entre la Région de BFC et les Régions d’Opole (Pologne), de Bohême centrale (République tchèque) et de Rhénanie-Palatinat (Allemagne), le conseil régional organise, en partenariat avec l’association Rempart, un chantier bénévole de jeunes à Vézelay du 31 juillet au 13 août, avec 3 jeunes de chacune des Régions. Les jeunes de BFC, âgés de 18 à 25 ans, peuvent donc postuler. Aucun préalable technique n’est nécessaire et la langue n’est pas un critère non plus (même si un niveau basique en anglais est un plus pour faciliter la communication). Toutes les dépenses seront prises en charge. En savoir +

Service civique en situation de handicap


avril 2022
Le service civique est ouvert aux personnes handicapées, avec un accès plus large puisqu’il est possible de postuler jusqu’à l’âge de 30 ans. Pour leur faciliter l’accès, l’UFCV a créé Handiciviq en Occitanie. Un dispositif relayé en Bourgogne-Franche-Comté, où l’antenne régionale propose un appui et une coordination aux structures et aux jeunes qui pourraient être intéressés. Un accompagnement sur mesure pour répondre aux questions et lever les freins liés à des situations spécifiques. Renseignements, UFCV, 6B boulevard Diderot, 25000 Besançon, 0635811292.
Voir tout