mai 2021

« La satisfaction de voir les projets se concrétiser »

Alexandre Vuillot, 21 ans, est conseiller municipal délégué chargé des projets et innovations jeunesse, du Pij et de l’animation urbaine à Mâcon.
Photo Laurent Cheviet

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Quand, comment et pourquoi avez-vous eu envie de vous impliquer dans la vie politique ?
En 2017, au moment des élections présidentielles. La dynamique enclenchée m'a donné envie de m'engager localement. J'ai commencé par aller à la permanence du député pour prendre contact et, petit à petit, je me suis de plus en plus impliqué. Ensuite, j'ai commencé à me faire connaître sur le bassin mâconnais pour finalement être sur la liste électorale pour les dernières municipales.

Etre jeune est-il un handicap ?
Il est, je pense, compliqué de se faire sa place quand on est jeune et qu’on arrive en politique. Pour moi, ça l’a été. Mais on peut y arriver !

Comment voyez-vous votre rôle d’élu ?
Etre le plus proche possible de la population. Faire en sorte que les citoyens me fassent remonter leurs préoccupations que ce soit dans le cadre de ma délégation ou sur d’autres sujets. J’ai aussi envie de faire émerger des idées, des propositions, des événements venant de jeunes mâconnais. J’aime les encourager, les inciter à contribuer à la vie de la cité.

Quelles sont vos principales tâches ? Quel temps y consacrez-vous ?
Il y a tous les dossiers de ma délégation, avec notamment la partie création de projets ou encore l’animation urbaine. Certains me prennent beaucoup de temps. Par exemple, au niveau social, nous avons un service Prévention spécialisée qui demande beaucoup d’implication, notamment auprès des éducateurs spécialisés pour la jeunesse. Il y a des dossiers sur lesquels je travaille avec d’autres élus, par exemple sur les quartiers prioritaires de la ville, sur l’emploi, sur la vie étudiante. L’ensemble prend du temps, on peut être amené à s’en occuper le soir ou les week-ends. Dès que j’ai des moments disponibles, je travaille pour la collectivité. Comme je suis toujours motivé par ces dossiers, je ne regarde par le temps que j’y passe. Je dirais au moins une douzaine d’heures par semaine, mais ce n'est vraiment qu'un ordre d'idée.
.
Après presque un an d’exercice, est-ce que cela correspond à ce que vous imaginiez ? Avez-vous eu des surprises, des déceptions ?
J’ai beaucoup découvert et appris en un an. Avec 30 000 habitants, Mâcon est une assez grande ville mais je ne pensais pas  que la mairie, avec tous ses employés, ses contraintes administratifs, était à ce point une grosse machine ! La plus grosse difficulté, c’est de respecter le budget. Il faut allier les besoins, les envies et les contraintes financières, ce n’est pas toujours facile.

Ces fonctions vous plaisent-elles ?
Oui, je suis toujours très motivé. Ce qui me plaît avant tout, c’est de voir les projets se concrétiser et de voir les Mâconnais en profiter.

Recueilli par Stéphane Paris
Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Tri-Haut pour l'Everest


avril 2021
Beau projet inscrit sur energiejeune.fr : un trio de copains sportifs étudiants en école d'ingénieurs veulent agir pour l'environnement au Népal où les nombreux treks en haute altitude engendrent des quantités de déchets importants. Le Népal n’a pas les infrastructures nécessaires pour les traiter et nombreux sont les déchets non-recyclables qui finissent directement dans les rivières. Leur objectif est de créer un incinérateur dans le village de Pangboche, à 4 000 m d’altitude.Une campagne de financement participatif est en cours à l'adresse helloasso.com. En savoir +

Nettoyage nature


décembre 2018
Des jeunes de Besançon ont décidé d’assainir les berges du Doubs. Un projet soutenu par le Clap. A lire ici.

Olympiades des métiers 2018


décembre 2018
L'équipe régionale Bourgogne-Franche-Comté a participé avec succès aux finales nationales des Olympiades des métiers (du 29/11 au 1/12 à Caen) : 4 médailles d'or, 7 d'argent, 4 de bronze et 16 médaillons d'excellence décernés aux jeunes ayant obtenu au moins 500 points sur 600. Ces Olympiades servent à valoriser les métiers en regroupant les meilleurs jeunes dans un concours de pratique. Les 4 médaillés d'or de la région : Théo Jeanroy en horticulture, Roman Bizouard en cycle et motocycle, Arnaud Marandet en tôlerie-carrosserie et l'équipe Adrien Ambrosini / Clément Durandeau / Romain Guenard en intégrateur robotique. +infos

L'info des ados : liens entre générations


novembre 2018
A la rentrée 2018, une équipe de France 3 Bourgogne-Franche-Comté a accompagné une classe de 4e du collège Victor Hugo (Besançon) dans la réalisation d'un reportage sur les liens intergénérationnels. Un sujet choisi par les élèves eux-mêmes, au moment de  la Semaine Bleue consacrée aux personnes âgée. L'info des ados, à voir ici.

Rivières : les sentinelles du réchauffement


octobre 2018
Nicolas Caussanel et
Marlène Devillez, kayakistes de niveau international, ont décidé de profiter de leur passion pour alerter au sujet du réchauffement climatique et de l'état des rivières. Ils se lancent dans la réalisation d'un film documentaire, Rivières : les sentinelles du réchauffement. Ils ont lancé un crowdfunding pour mener à bien leur projet. Pour y contribuer, c'est ici.
Voir tout