décembre 2022

« Le service civique m’a aidé à prendre confiance »

Vincent Gufroy a 22 ans. En 2020, sa mission à Radio Campus Besançon a été un tournant pour lui.
Photo Yves Petit

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
J’ai fait un service civique à Radio Campus Besançon avec la mission d’assister le directeur, par exemple sur les plateformes radio ou pour insérer des sons. J’ai aussi pu faire un peu de journalisme, d’émissions, de chroniques, j’ai participé à l’intervention au Fimu. Ça s’est très très bien passé et ça m’a beaucoup plu parce que l’ambiance était détendue, conviviale, avec des échanges et des discussions dans un univers professionnel sympa et pas répétitif ! Ça m’a permis de me relancer dans mon parcours. En 2018, j’étais en seconde en vue d’un bac pro système numérique au lycée Montjoux mais ça ne me plaisait pas. Comme en plus je subissais des problèmes relationnels, j’ai arrêté, très fâché avec l’école. On m’a parlé de la Mission locale et de la Garantie jeunes, ce qui m’a permis de découvrir divers domaines comme la métallurgie, la plasturgie ou la radio. Et c’est au cours d’un stage à Radio Campus que le directeur m’a parlé du service civique. A ce moment, j’aurais dû faire un apprentissage mais je ne me sentais toujours pas prêt à retourner en cours. De ce point de vue, à titre personnel, le service civique m’a beaucoup servi. Il m’a permis de briser la glace du point de vue social, car j’avais un côté asocial, j’étais très timide à un point infernal. Le passage à Radio Campus m’ai aidé à prendre confiance en moi, à gagner en élocution, à parler en étant précis, sans bégayer et même à découvrir des capacités que je ne soupçonnais pas comme l’improvisation. Depuis, ça m’a servi pour des entretiens d’embauche ! J’ai aussi bénéficié de formations civique et citoyenne et PSC1. Après mon service civique, je suis retourné dans l’industrie en entamant un bac pro microtechniques avec l’UIMM mais j’ai dû arrêté pour raisons de santé. Et là, je me projette sur une formation d’infographiste et web designer, un domaine qui me plaît et que j’ai pu découvrir lors d’une expérience professionnelle à l’école Gérard Jacot à Belfort. Alors je recommande très fortement le service civique car ça permet de travailler sur la confiance en soi. Si certains hésitent, je conseille de ne pas réfléchir et de se lancer.
Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Services civiques spécifiques


décembre 2022
Dans certains domaines de services civiques, des organismes proposent une spécialisation : solidarité avec les seniors (sc-solidaritesseniors.fr), coopération avec des volontaires réfugiés (uniscite.fr), mineurs en décrochage scolaire (uniscite.fr)…

Handiciviq


décembre 2022
Les personnes en situation de handicap peuvent postuler un service civique jusqu’à l’âge de 30 ans.  L’UFCV a mis en place un dispositif spécifique pour favoriser leur engagement en levant les freins auxquels ils peuvent être confrontés. En savoir + : ufcv.fr

Info Jeunes BFC et service civique


décembre 2022
Le réseau IJ accompagne le service civique à la fois pour les structures d’accueil et pour les jeunes. Pour les organismes, Info Jeunes aide à définir le projet d’accueil, à promouvoir la mission et à formaliser le contrat d’engagement. Il peut aussi permettre aux structures du territoire qui n’ont pas l’agrément de recevoir tout de même un jeune en mission. Pour les volontaires, IJ propose des conseils, un suivi, une aide à la recherche et une disponibilité permanente pour répondre à toute question. Renseignements, 0381211614.

Missions de service civique


décembre 2022
Un service civique peut être effectué dans une association, une collectivité territoriale ou un établissement public. De nombreuses missions sont proposées toute l’année sur service-civique.gouv.fr. Elles vont de 6 à 12 mois à raison de 24 h (le plus souvent) à 35 h hebdomadaires.

S'engager près de chez soi


novembre 2022
Il est possible de militer localement pour une grande cause. A l’instar d’Amnesty et d’Unicef, d’autres organismes possèdent des groupes locaux disposés à accueillir adhérents et bénévoles. Sans être exhaustif, on peut citer :
- La Ligue des droits de l’homme
- La Licra qui défend l’universalité des droits de l’Homme et combat notamment le racisme et l’antisémitisme
- La Cimade qui s’implique en faveur des droits des immigrés
- L’Acat qui milite contre la torture
Voir tout