mai 2020

Awa Sene, équilibrée, organisée

Adepte des pistes depuis ses 11 ans, Awa Sene, 25 ans et licenciée au Doubs sud athlétisme compte aujourd’hui à son actif 10 titres de championne de France. Portrait d’une athlète rigoureuse et méthodique.
Photo Cyrille Kaldor
Awa Sene, équilibrée, organisée

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Championne de France élite au 100 m haies en 2018 à Albi en 13’07 secondes : c’est la compétition qui a le plus marqué la jeune athlète. « Cette victoire est mon meilleur souvenir. Cette année avait été tellement éprouvante pour moi que c’était impensable que je gagne ces championnats ». A ce titre s’ajoutent les 22 podiums nationaux sur lesquels elle est montée, dont 9 fois en tant que de championne de France dans sa catégorie. Un beau palmarès qui récompense une athlète forte, persévérante et avec une volonté indéniable de progresser. Ses performances aux haies sont des plus impressionnantes à la grande fierté de son club, mais elle possède également une certaine qualité dans le saut en longueur (son record est à 6,25 m). Estimant que sa marge de progression est plus grande sur les haies, elle et son coach se sont mis d’accord pour ne se concentrer que sur cette épreuve.

Un sport qui lui correspond

Etudiante en orthophonie, Awa a su allier sport et études, deux domaines qui lui prennent la majeure partie de son temps. Un programme chargé qui requiert une certaine organisation, ce qui est compréhensible avec des entraînements variant entre 3 et 9 fois par semaine. Dans ce sport, elle retient l’intensité des sensations. « J’aime beaucoup l’idée du dépassement de soi, les différentes émotions que l’on vit à travers ce sport ainsi que l’adrénaline qu’on ressent lors des compétitions ». Awa a grandi grâce à ce sport tant humainement que sportivement et a acquis des qualités qui aujourd’hui font sa force. « La détermination, du courage, de l’humilité, de la patience ». Selon elle, même nos défauts peuvent devenir des qualités dans l’athlétisme, il suffit juste de savoir les utiliser de la bonne façon.

Et le confinement alors ?

Confinement oblige, Awa ne peut plus aller fouler la piste synthétique pour s’entraîner. Alors chez elle, elle bricole, elle occupe son temps. L’avenir est encore trop flou pour savoir quand elle pourra de nouveau faire des compétitions mais elle ne se laisse pas abattre et continue de se maintenir en forme avec des circuits de gainage, d’abdominaux et de proprioception (1). Pour elle, il est tout à fait compréhensible que les Jeux olympiques soient reportés, elle estime que cela sera même mieux et permettra aux athlètes de se perfectionner pour 2021, et elle espère bien en faire partie. Les Jeux olympiques 2024 à Paris, eux, sont encore loin dans sa tête. Elle se concentre sur l’instant T et préfère ne pas trop se projeter. « Il peut se passer tellement de choses d’année en année ». Athlète aguerrie, Awa Sene a déjà une belle carrière sportive et ne compte pas s’arrêter là.

Mathilde Etienne
(1)
La proprioception désigne l’ensemble des informations nerveuses transmises au cerveau provenant des os, des muscles et des articulations. Souvent vue comme un sixième sens, elle permet d’avoir conscience des gestes du corps. Les exercices dits de proprioception sont très utilisés dans divers sports ; ils servent notamment à améliorer l’équilibre des sportifs.

Doubs sud athlétisme

Le Doubs Sud Athlétisme est un club composé de 6 sections : Baume-les-Dames, Besançon, L'Isle-sur-le-Doubs, Morteau, Pontarlier et Saint-Vit. Il compte plus de 1200 licenciés.

dsa.athle.com

facebook




Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Combiné nordique : les juniors français vice-champions du monde


mars 2020
Bel exploit pour les 4 jeunes du haut Doubs qui formaient l'équipe de France hommes aux championnats du monde junior d'Oberwiesenthal : Gaël Blondeau (également médaille de bronze en individuel), Maël Tyrode, Egar Vallet, Mattéo Baud terminent médaillés d'argent derrière l'équipe d'Autriche.

Jet ski


septembre 2019
Dylan Lucht, Wilfried Gurnot et Robin Sylvester, trois jet-skieurs doubiens (lire notre article) ont participé au JX GP de Suisse les 24 et 25 août au Bouveret. Le premier nommé est revenu vainqueur de l'une des 11 courses du week-end (Am Ski JX3). Il a également gagné le championnat de Belgique le 1er septembre.

Ultimate frisbee


janvier 2019
Bravo aux joueuses de l'équipe féminine dijonnaise Ladies'jonctées, championne de France élite d'ultimate frisbee en salle le 3 janvier. +infos

Anouck Clément


août 2018
A 17 ans, la capitaine du club bisontin de Palente a participé en juin au championnat d'europe U18 de beach handball au Monténégro avant d'être l'une des 10 sélectionnées pour le mondial seniors le mois suivant à Kazan (Russie) où l'équipe de France a perdu 3 matches au 1er tour avant d'enchaîner sur 3 victoires en ronde de consolation. Bilan : 11e place lors des deux compétitions.

Nicolas Fleury


octobre 2017
Les premiers championnats du monde urban cycling UCI sont prévus du 8 au 12 novembre à Chengdu (Chine). Au programme, 3 disciplines : le mountain bike Eliminator (XCE), le trial et le BMX freestyle park. Parmi les sélectionnés de l'équipe de France figure le Bisontin Nicolas Fleury, 20 ans, dont nous avons parlé en 2015.
Voir tout