octobre 2021

Génération Z, un premier film à 20 ans

Théo Mairot et Clément Didier, 20 ans, s’apprêtent à sortir leur long métrage. L’aboutissement d’un défi lancé il y a deux ans, par ces jeunes originaires du haut Doubs.
Génération Z, un premier film à 20 ans Génération Z, un premier film à 20 ans

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Tout a commencé par une musique, à bord d’une voiture, il y a deux ans. Théo et Clément, meilleurs amis depuis l’enfance, ont un « flash » : « On s’est dit que cette scène, dans une voiture, sur cette musique, serait la fin de notre film ». Les deux acolytes – 18 ans à l’époque – ont déjà tourné de courtes vidéos sur Instagram, « pour s’amuser ». Théo a aussi monté sa web-série sur Youtube. Mais le long métrage, ils n’y ont encore jamais touché.
Pendant un an, ils se mettent à l’écriture du scénario. L’histoire est celle de deux frères, Max et Eliot, mis à l’écart par leurs camarades car ils ont été adoptés. Un soir, un événement change le cours de leur vie. Avant de lancer la production, Théo et Clément apprennent sur le tas, avec des tutos sur Youtube notamment, l’écriture d’un storyboard, le cadrage, la prise de son… Ils forment une camerawoman et un ingénieur du son qui les accompagneront dans cette aventure. Le tournage commence à l’été 2020, autour de Morteau et des Fins, d’où les jeunes « réals » sont originaires. Tous deux campent les rôles principaux, mais font appel à de très nombreux figurants : « On a dû en gérer une centaine pour une scène tournée en boîte de nuit, décrit Théo, c’était vraiment difficile de faire en sorte que tout le monde comprenne notre vision », ajoute-t-il. Selon lui, la double casquette acteur et réalisateur n’est pas évidente à porter : « En tant qu’acteur, on est dans la peau du personnage, mais il faut réussir à gérer en même temps les autres acteurs, l’ingé-son, etc. »

Un film transgénérationnel

Après un mois de tournage en août 2020 et quelques scènes complémentaires l’année suivante, le montage est délégué à un professionnel, toujours sous la houlette de Théo et Clément. Génération Z est aujourd’hui prêt à sortir. Même si le titre fait référence à leur génération, le film qu’ils ont écrit se veut tout public : « On a voulu qu’il s’adresse à tout le monde », assure Théo. Influencés par le cinéma américain, les deux amis se sont inspirés pour certaines scènes de films comme Projet X ou American Pie, ou de la série Sex Education. « Mais on a surtout voulu suivre nos goûts et nos envies », ajoute Théo.
Tout au long de ce « défi », qu’ils ont réussi à relever, Clément et Théo ont poursuivi leurs études. Le premier vient d’entrer en troisième année de licence de droit, le second a obtenu son brevet technique des métiers de chocolatier. « C’est mon plan B, confie-t-il, mais maintenant, je vais tenter de tracer ma voie dans le cinéma ! » Le jeune homme préfère finalement être face caméra ; pour tenter de devenir acteur, il a d’ores et déjà prévu de passer six mois à Toronto, au Canada, pour apprendre l’anglais. Puis il avisera. « La suite dépendra aussi des retombées de Génération Z », avance-t-il, plein d’espoir. Les deux amis attendent donc impatiemment ce nouveau pas de l’aventure : la première diffusion sur grand écran de leur film, à Morteau, le 17 octobre prochain.

Camille Jourdan
En savoir +
facebook

Séance publique au théâtre de l'Atalante à Morteau, le 17 octobre à 18 h 30. 4 à 6 €. Réservations : eventbrite.fr


Bande annonce
youtube

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Les Nuits d'été


octobre 2020
Le 2e roman du Montbéliardais Thomas Flahaut, paru en août, est aussi remarqué par les critiques que le premier, Ostwald. Partant de son expérience de transfrontalier, il plonge dans la réalité du monde ouvrier et parle du rapport hommes/machines. Editions de l'Olivier.

Marion Roch rend hommage aux soignants


juillet 2020
La Bisontine Marion Roch vient de faire paraître "Les 1000 pieuvres" chanson dédiée aux soignants, auxquels tous les profits générés seront reversés. Une chanson écrite en deux étapes : en 2016, elle découvre le quotidien des soignants lorsqu'elle accompagne pendant 5 mois sa grand-mère à l'hôpital. Début 2020, lorsqu'on parle une fois de plus des conditions difficiles des soignants, elle reprend ses idées, recueille des témoignages et écrit cette chanson. Sans se douter qu'elle allait sortir en pleine crise sanitaire, troisième référence inopinée de son texte. Disponible en single, à écouter et partager sur youtube

« Citadelle »


décembre 2019
On vous laisse apprécier ici le nouveau morceau electro de l'artiste bisontin Sorg, "Citadelle", hommage à sa ville, accompagné d'une réalisation 100% locale : morceau produit et mixé par Sorg, masterisé par Thomas Fournier, visuel réalisé par Ornella Salvi, prises drones par Jean-Philippe Putaud (Apollo77) et réalisation et lmontage de la vidéo par Christophe Roy (MS Studio / Mesh Photography).

Great hat persévère


novembre 2018
Après "Namantius", l’association de cinéma bisontine a poursuivi ses activités, en tournant notamment "Clair obscur", un court métrage sur Gustave Courbet lors de son retour à Ornans pour peindre son tableau "Enterrement à Ornans". Originalité du projet, il a été mené en partenariat avec l'école de musique Amuso qui joue la musique en direct lors des projections."Clair obscur" est passé par un financement participatif sur ulule.

"#Quiproquo"


octobre 2018
Un film d'action de 26 mn tourné à Besançon à partir d'une histoire vraie. Le 3e court métrage de Liil Serge Mbeutcha est dans son genre une réussite : scènes d'action très pros, images et montage soigné. Armé de l'enthousiasme et du dynamisme permettant de franchir les obstacles compliqués qui émaillent toute réalisation cinéma, le jeune homme est près pour se lancer dans le long. Trailer ici.
Voir tout