avril 2020

Immobilisation générale

Dessin Christian Maucler

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Covid-19, virus, épidémie, confinement... tout est particulier en ce moment. Ce numéro de Topo n'échappe pas à la règle.
La sommaire de ce numéro 303 a été modifié, le dossier changé pour ne pas être en porte-à-faux avec l'actualité, la pagination papier diminuée. Ce numéro conserve quelques rubriques habituelles et d’autres qui le sont moins, en raison de la pandémie. Outre les effets sur la santé, cette dernière a occasionné des dommages collatéraux dans tous les domaines. Elle a par exemple exacerbé certains dysfonctionnements comme la cybercriminalité ou les infos intoxiquées. Des thèmes que nous avons voulu évoquer car ils ne disparaîtront pas avec la fin de la pandémie.
Sommaire
- Il faut couper le contact
- Bouger confiné
- « Comment agir pour les personnes isolées, vulnérables ?»
- Confinés en foyer
- Tandems linguistiques en ligne
- Bourguignons-Francs-Comtois, vous êtes formidables
- Dons du sang et d'organes : pas d'interruption
- L'intox au temps du covid-19
- Réviser serein
- Cybervigilance multiple

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Aide aux vacances


juin 2020
Vous avez entre 18 et 25 ans ? Vous êtes étudiant boursier ? Alternant ? En service civique ? Vous avez de petits revenus ? Avec Départ 18 : 25, bénéficiez d’une aide qui finance jusqu'à la moitié de vos vacances*. Simulateur d'aide sur le site. En savoir +

Chantage sexuel en ligne


avril 2020
Chantage à la webcam, harcèlement, revenge porn... Avec le confinement, ces situations préoccupantes en temps normal, augmentent encore. Les responsables de Net Ecoute, numéro national contre le cyberharcèlement, le notent et l'expliquent : « les victimes de chantages sexuels sont toujours plus nombreuses et plus jeunes. L'isolement du confinement accroît le temps passé par de nombreux adolescents devant les écrans, notamment dans des « jeux » sexuels. Les appels reçus augmentent au cours des dernières semaines en particulier pour du chantage à la webcam et de la sextorsion (avec près de 50% de hausse). Il s'agit souvent de jeunes collégiens (en majorité des garçons) d'à peine 14 ans. Parmi les plateformes qui font l'objet de nombreux signalements, il y a notamment Hangouts avec des rencontres qui se sont faites sur les réseaux sociaux Instagram (en progression de 10%) ou aussi sur Snapchat ». Il est possible de contacter Net Ecoute par téléphone,tchat et messagerie : 0800 200 000, numéro vert national ; netecoute.fr. Gratuit, anonyme, confidentiel.

Pédagogie numérique


avril 2020
Digischool, l’Afpa et La Poste ont créé l’appli pédagogique gratuite Super Cléa Num qui facilite l’acquisition de compétences numériques. En confinement, le numérique devient plus indispensable que jamais, or, 17 % de la population manque de compétences numériques selon une étude de l'Insee. Super Cléa Num est un parcours d’entraînement personnalisé permettant d’acquérir des compétences numériques. S’appuyant sur l’expertise de l’AFPA dans la formation des publics éloignés du numérique, "les contenus d’entrainement répondent à des objectifs concrets d’acquisition de connaissances et de progression dans les usages numériques, en situation de travail et pour la vie quotidienne tels que protéger ses données, sécuriser son ordinateur, réaliser un CV, utiliser les suites bureautiques…"  Accessible gratuitement à partir d’un smartphone ou d’une tablette (sous Android et IOS) en téléchargeant l’application sur cleanum.fr/applications/

Enfance en danger


avril 2020
En période de confinement, une forte hausse des appels au 119 (service national d'accueil téléphonique pour l'enfance en danger) est constatée. Pour y faire face, le gouvernement a procédé au recrutement d’écoutants, aux heures supplémentaires, a fait appel aux contribution d’associations (renfort de l’Enfant Bleu à hauteur de 80 heures hebdomadaires dès cette semaine et mise à disposition par la Voix de l’enfant de 40 ordinateurs pour les écoutants, au rappel d’anciens écoutants. Il a également été mis en place avec l’ordre national des pharmaciens un dispositif d’alerte permettant notamment aux mineurs de signaler les violences dont ils seraient victimes. Les témoins de tels faits peuvent en outre se rendre dans la pharmacie de leur quartier pour que la police ou la gendarmerie soit alertée sur une situation préoccupante. Les mesures d’urgence ont été renforcées. En cas de danger, de suspicions de maltraitances sur des enfants, les services de première urgence, via le 17, peuvent être sollicités aux fins d’intervention immédiate au domicile. Le portail de signalement des violences sexuelles et sexistes, accessible 24h/24, 7 jours/7, permet à tout témoin de signaler les violences subies par un enfant au sein de la famille, et offre à toute victime mineure la possibilité d’entrer en relation avec un enquêteur, de dialoguer de manière anonyme et sécurisée et d’être orientée. Enfin, pendant la période de confinement, les victimes de violences intrafamiliales, quel que soit leur âge, peuvent alerter les services de police et de gendarmerie par SMS, via le 114.

Renoncement aux soins


avril 2020
Selon les organismes de santé, certains patients n’osent plus se rendre en établissement de santé ou appeler leur médecin, pour des motifs autres que des symptômes liés au coronavirus. La Fehap, la Fédération hospitalière de France, la Fédération de l’hospitalisation privée, France Assos Santé, Unicancer et l’Union nationale des professionnels de santé rappellent que ces renoncements aux soins peuvent engendrer de graves dommages, particulièrement pour des pathologies chroniques ou aigües. Il est essentiel de continuer à se soigner et que les autres pathologies existantes ne doivent pas être négligées. En cas de doute sur son état de santé, il faut continuer à contacter son médecin ou d’appeler le 15, selon la situation.
Voir tout