juin 2020

Services en terrasses

Depuis le début de l’année, Louise et Lucie sont en service civique sur la colline de Bregille à Besançon. Une mission de sauvegarde du patrimoine et de protection de la nature qu’elles assurent en tout point profitable.
Photo Laurent Cheviet
Services en terrasses Services en terrasses Services en terrasses

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Elles avaient envie d’être dehors, elles ont été servies : Louise, 20 ans et Lucie, 22 ans, effectuent en même temps un service civique avec l’association Terrasses des collines bisontines et d’ailleurs. L’épisode du confinement a mis leurs missions entre parenthèse, mis n’a fait que renforcer l’envie initiale. Même l’hiver était plus supportable. « Je voulais faire quelque chose d’un peu physique, raconte Lucie, et c’est le cas. L’hiver on se réchauffait assez vite en travaillant ».  Leur principale mission, reconstituer des murs en pierre sèche « donne une bonne fatigue ! ». « On est toujours en mouvement. On construit, on bouge, on descend et monte la colline tout le temps ! »
Les deux jeunes bisontines ont eu également à s’occuper de pâturages, de clôtures, de système de filtration d’eau, d’échalas pour pieds de vigne, de nettoyage… « On a même trouvé un vieux frigo ».  Elles ont fait des recherches d’archives et créé un glossaire à propos des murs en pierre sèche. « Avec ce service civique, on apprend plein de choses sur le tas, il n’y a pas de routine dit Louise. C’était moins passionnant quand il a fallu rester à la maison ! » Elle pense avoir évolué. « J’avais un peu de mal à parler aux gens. Là, avec les contacts, les initiatives, les bénévoles, ça m’a bien aidée. Et puis c’est gratifiant de voir que nos idées peuvent être utiles. On a l’impression de compter ».

« Les services civiques permettent une continuité des activités »

Satisfaction partagée du côté de l’association où sont déjà passés 3 services civiques avant Louise et Lucie. « Au départ, on n’y avait même pas pensé relate Muriel Loriod Bardi, coordinatrice des projets. C’est Gauthier, le premier, qui est venu nous proposer spontanément cette option. Comme il n’y a que des bénévoles dans l’association, les services civiques permettent d’apporter une régularité et une continuité dans les actions. Au départ cela nécessité un petit investissement de notre part mais ces missions nous ont amené à passer un cap. Les services civiques apportent leur personnalité, leur regard différent, leur questionnement, leur ouverture d’esprit. Les missions évoluent en fonction de ça ».
Avant la crise sanitaire, Louise et Lucie ont pu apprécier « l’ambiance de groupe quand les bénévoles étaient là ». En semaine, elles sont sur la colline à raison de 24 h, mais ne comptent pas vraiment leur temps. Avant d’arriver, elles cherchaient du travail. Elles ont entendu parler du service civique par des proches et se sont dit, pourquoi pas ? Bilan : bonne idée. Même avec une indemnité de 580 euros mensuels. « On apprend tellement que ça va même si ce n’est pas beaucoup » dit Louise. « J’aurais plus gagné en allant bosser en fast-food mais je préfère avoir moins et faire quelque chose d’intéressant » renchérit Lucie. Après leur service civique, elles ont toutes deux ont une idée en tête pour la suite. Sans lien direct avec ce qu’elles ont fait, mais en espérant garder un contact avec la nature et l’environnement. « Si on ne sait pas trop quoi faire, il ne faut hésiter à aller vers le service civique concluent-elles. Cela peut permettre de se changer les idées, de réfléchir à un projet. C’est une durée suffisamment longue pour avoir une expérience professionnelle véritable. Cela permet de ne pas rester inactif pendant une période de transition ».

Stéphane Paris
Terrasses des collines bisontines et d’ailleurs
L’association des Terrasses des collines bisontines et d’ailleurs est née en 2013 quand Muriel Loriod Bardi et Luc Bardi se sont aperçus par hasard qu’à une époque il y avait dû y avoir des murs en pierre sèche et des vignes sur la colline de Bregille à Besançon. Constituée autour de l’idée de réhabiliter ce patrimoine, l’association a rapidement rassemblé des adhérents bénévoles pour le restaurer. L’idée s’est développée avec les compétences des uns et des autres : entretien avec des moutons, inventaire du patrimoine sur toute la commune, relance du patrimoine viticole…. Certains ont pris contact pour des projets équivalents dans le haut Doubs ou à Ornans. Le projet s’est étoffé autrour de certaines valeurs ajoute Muriel Loriod Bardi : « protection de la faune et la flore, respect des savoir-faire traditionnels, lien social, transmission générationnelle ». Des thématiques dans lesquelles s’inscrit parfaitement le projet service civique.
terrassesbisontines.wordpress.com

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

L'équipe de France junior vice-championne du monde


mars 2020
Bel exploit pour les 4 jeunes du haut Doubs qui formaient l'équipe de France hommes aux championnats du monde junior d'Oberwiesenthal : Gaël Blondeau (également médaille de bronze en individuel), Maël Tyrode, Egar Vallet, Mattéo Baud terminent médaillés d'argent derrière l'équipe d'Autriche.

« Citadelle »


décembre 2019
On vous laisse apprécier ici le nouveau morceau electro de l'artiste bisontin Sorg, "Citadelle", hommage à sa ville, accompagné d'une réalisation 100% locale : morceau produit et mixé par Sorg, masterisé par Thomas Fournier, visuel réalisé par Ornella Salvi, prises drones par Jean-Philippe Putaud (Apollo77) et réalisation et lmontage de la vidéo par Christophe Roy (MS Studio / Mesh Photography).

Jet ski


septembre 2019
Dylan Lucht, Wilfried Gurnot et Robin Sylvester, trois jet-skieurs doubiens (lire notre article) ont participé au JX GP de Suisse les 24 et 25 août au Bouveret. Le premier nommé est revenu vainqueur de l'une des 11 courses du week-end (Am Ski JX3). Il a également gagné le championnat de Belgique le 1er septembre.

Ultimate frisbee


janvier 2019
Bravo aux joueuses de l'équipe féminine dijonnaise Ladies'jonctées, championne de France élite d'ultimate frisbee en salle le 3 janvier. +infos

Nettoyage nature


décembre 2018
Des jeunes de Besançon ont décidé d’assainir les berges du Doubs. Un projet soutenu par le Clap. A lire ici.
Voir tout