juillet 2021

Un Engrenage pour artistes

Rémi Candeiller et Vincent Facchini, deux jeunes pontissaliens, ont créé une association et un studio pour aider les musiciens à se promouvoir. En clips, en photos, en interviews.
Photo Laurent Cheviet

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
De leur attrait commun pour l’audiovisuel et la musique est né un concept : proposer à des artistes une session de tournage vidéo, shooting photo, interviews de promo à coût modique. Pour ce dernier critère, une solution : être efficace, rapide, organisé. Premier essai en août dernier, premier succès : avec l’aide d’une quinzaine d’amis bénévoles, Rémi Candeiller et Vincent Facchini ont construit un décor puis réuni onze artistes pour un tournage express le temps d’un week-end sans temps mort. « Après ça, on a eu énormément de demandes, notamment parce que certains artistes comme Mennel ou Ornella Tempesta avaient déjà un public, relate Rémi. Au départ, on pensait déplacer le concept de ville en ville, mais c’était trop compliqué avec le matériel et le décor ». Ils ont ajusté leur ambition, trouvé un local dans l’hôtel d’entreprises La Belle Vie à Houtaud où ils ont emménagé début 2020. En un mois, avec leurs amis et leurs familles, ils ont construit et agencé un studio de tournage avec bureau et mezzanine.
Le système D permet des économies. « On connaît les bonnes personnes pour construire un décor ! On a appris à bricoler en faisant ». Une 2e édition avec 10 artistes a été tournée en mars-avril. La 3e est déjà en cours. « Pour chaque édition, on a décidé de construire un décor avec une thématique différente, qui sert à une dizaine d’artistes. En ce moment, c’est un échiquier géant ». La thématique sert de fil rouge qu’ils adaptent à chaque artiste. « Pour tourner, on part de la chanson, des paroles pour proposer un scénario qui amène une touche différente pour chaque artiste. On sélectionne plutôt en fonction du professionnalisme que de nos goûts. Si on n’aime pas mais que c’est bien fait, qu’il y a un univers, un message, on prend ».
Les résultats peuvent être vus sur les sites et réseaux sociaux de L’Engrenage. On peut entendre du rap, de la chanson, du rock, du blues (« pas de metal pour l’instant, parce que si on le fait ce sera pour une édition spéciale »). Un travail pro, à prix d’ami. Il faut préciser que L’Engrenage est une association. Chacun de leur côté, Rémi et Vincent sont autoentrepreneurs. Rémi a monté Hastroproduction, société de production vidéo. Quant à Vincent, il a laissé tomber le métier de dessinateur industriel pour se lancer dans la photographie en autodidacte. L’Engrenage ne permet pas pour l’instant de générer beaucoup de revenus, mais le démarrage conforte leur concept. Ils vont y ajouter la possibilité de louer studio et matériel.
Le retour des artistes et du public est positif. Ils ont reçu des demandes d’artistes de Lyon, Nice, Langres, Marseille ou Limoges, prêts à venir à Pontarlier pour une demi-journée de tournage et une heure de shooting. Ils ont aussi leur réseau de tourneurs, de programmateurs, de salles avec qui ils peuvent mettre en contact les artistes. « Il y a un côté booking qui se développe. C’est à double sens. Ils parlent de nous, on parle d’eux ».

Stéphane Paris
En savoir +
lengrenage-production.com
facebook
instagram
youtube

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Appel à projets MSA


septembre 2021
L'Appel à Projets Jeunes de la MSA est ouvert jusqu'au 4 décembre. Tous les jeunes de 13 à 22 ans, assurés MSA ou vivant en milieu rural (communes de moins de 15000 habitants) peuvent déposer un dossier si leur projet concerne l'une des 7 thématiques  (culture et évènements grand public ; éducation et exercice de la citoyenneté ; lutte contre les violences et les discriminations ; inclusion des personnes fragiles ; prévention en santé ; environnement et économie sociale ; promotion de l’agriculture.). Détails, dossier de candidature, cahier des charges ici.

Tri-Haut pour l'Everest


avril 2021
Beau projet inscrit sur energiejeune.fr : un trio de copains sportifs étudiants en école d'ingénieurs veulent agir pour l'environnement au Népal où les nombreux treks en haute altitude engendrent des quantités de déchets importants. Le Népal n’a pas les infrastructures nécessaires pour les traiter et nombreux sont les déchets non-recyclables qui finissent directement dans les rivières. Leur objectif est de créer un incinérateur dans le village de Pangboche, à 4 000 m d’altitude.Une campagne de financement participatif est en cours à l'adresse helloasso.com. En savoir +

Nettoyage nature


décembre 2018
Des jeunes de Besançon ont décidé d’assainir les berges du Doubs. Un projet soutenu par le Clap. A lire ici.

Olympiades des métiers 2018


décembre 2018
L'équipe régionale Bourgogne-Franche-Comté a participé avec succès aux finales nationales des Olympiades des métiers (du 29/11 au 1/12 à Caen) : 4 médailles d'or, 7 d'argent, 4 de bronze et 16 médaillons d'excellence décernés aux jeunes ayant obtenu au moins 500 points sur 600. Ces Olympiades servent à valoriser les métiers en regroupant les meilleurs jeunes dans un concours de pratique. Les 4 médaillés d'or de la région : Théo Jeanroy en horticulture, Roman Bizouard en cycle et motocycle, Arnaud Marandet en tôlerie-carrosserie et l'équipe Adrien Ambrosini / Clément Durandeau / Romain Guenard en intégrateur robotique. +infos

L'info des ados : liens entre générations


novembre 2018
A la rentrée 2018, une équipe de France 3 Bourgogne-Franche-Comté a accompagné une classe de 4e du collège Victor Hugo (Besançon) dans la réalisation d'un reportage sur les liens intergénérationnels. Un sujet choisi par les élèves eux-mêmes, au moment de  la Semaine Bleue consacrée aux personnes âgée. L'info des ados, à voir ici.
Voir tout