décembre 2022

« Ça me donne 8 mois d’expérience »

Originaire de Vandoncourt, Marie Bartel a effectué un service civique au Centre Image à Montbéliard en 2021. Huit mois qui l’ont aidée à affiner son orientation.

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
J’ai passé un bac L en 2020. Je ne savais pas vraiment quoi faire alors je me suis décidée à partir en fac de philo, mais très rapidement je me suis aperçue que ça ne me convenait pas du tout. En plus il y avait le Covid qui a renforcé l’idée que je ne me sentais pas bien dans mes études. A ce moment-là, j’ai entendu parler du service civique. J’ai passé un entretien et j’ai été prise assez rapidement au Centre Image à Montbéliard. J’ai pu y découvrir le monde de travail, le fait de travailler en équipe, avec des collègues. J’étais animatrice. On organisait toutes sortes d’ateliers autour du cinéma : stop motion, réalité virtuelle. Ça se passait en médiathèque, en collège et lycée, dans les Ehpad. En tant qu’animatrice, j’ai appris à m’exprimer à l’oral, à attirer le regard du public. Ça peut paraître bête mais j’ai également appris à répondre correctement au téléphone, à répondre à un mail. On pense que ce sont des choses faciles, mais finalement ça s’apprend ! J’ai également organisé des animations et produit du contenu en vidéo. C’était vraiment ma passion car je fais du montage vidéo depuis 11 ans, donc c’était quand même une plus-value que je pouvais apporter à l’entreprise et dire « je sais faire quelque chose ». Mais j’ai surtout beaucoup appris. J’ai passé 8 mois en service civique au Centre Image et durant ces 8 mois, j’ai pu me reposer et vraiment me demander ce que je voulais faire plus tard. Le service civique m’a conforté dans mon choix d’orientation, notamment sur la part de communication. C’est cette partie qui m’a vraiment plu et qui m’a décidée à partir en BUT information-communication où je suis aujourd’hui. Je pense sincèrement que si je n’avais pas fait mon service civique, si j’étais restée en fac de philo, je n’aurais sûrement pas été prise en info-com à Besançon. Même si sur le moment je pensais parfois avoir l’impression de perdre une année et d’avoir un an de retard par rapport aux autres, ce n’est pas du tout le cas. Cette année que j’ai su rentabiliser grâce à mon service civique va me servir tout au long de mes études et en fait, c’est une plus-value par rapport aux autres car j’ai 8 mois d’expérience de plus. Ça n’a vraiment pas de prix, surtout en ce moment où les employeurs demandent de l’expérience.
Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Croix-Rouge française


juin 2024
L’Unité Locale de Besançon, située au 19 rue Rivotte, a besoin de bénévoles. Pour quelles missions ?
- De la formation
- De l’alphabétisation  
- De la distribution alimentaire
- Du secourisme
- De nombreuses possibilités d’être utile !     
Aucune formation n’est exigée, la  Croix-Rouge forme les bénévoles pour remplir ces missions. Pour tout renseignement, contacter par mail : ul.besancon@croix-rouge.fr ; par téléphone : 0381812163 ou venir à l’accueil le mercredi. facebook

Service civique


février 2024
Le service civique est un contrat d'engagement et volontaire pour des missions d'intérêt général. Il est ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans (30 ans en situation de handicap), sans condition de diplôme. Parmi les missions possibles actuellement dans la région : 
- Soutenir l’initiative et les projets des jeunes à Radio Campus Dijon
- Plusieurs missions au sein de la Ville de Besançon (missions éducatives, environnementales, solidaires...)
- 2 volontaires pour la communauté de commune Doubs Baumois (missions éducatives et environnementales)

Les volontaires touchent une indemnité (environ 620 euros par mois) et sont accompagnés tout au long de leurs contrat (6 à 8 mois). Retrouvez toutes nos offres sur service-civique.gouv.fr.

SNU 2024 : inscriptions ouvertes


janvier 2024
Le SNU s'adresse aux 15 - 17 ans et se déroule en 3 étapes : une phase de cohésion d’une durée de 2 semaines (12 jours), une mission d’intérêt général – MIG (84 h tout au long de l’année ou concentrées sur quelques jours) et la possibilité d’un engagement volontaire (d’au moins 3 mois). Les inscriptions pour les séjours de cohésion SNU 2024 sont ouvertes. Quatre sessions (au choix) sont proposées. Pour les jeunes des académies de Besançon et Dijon sont proposées du 19 février au 2 mars, du 15 au 27 avril, du 17 au 28 juin et du 3 au 15 juillet. Inscriptions sur snu.gouv.fr.


Bafa, BAFD et service civique


mai 2023
Les volontaires qui ont débuté une mission de service civique en 2022/2023, ou qui en débuteront une avant la fin 2023, peuvent bénéficier d’une aide de 100 € pour préparer le brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur ou le brevet d’aptitude aux fonctions de directeur. Cette mesure a pour vocation de permettre aux jeunes volontaires de poursuivre leur engagement en faveur de l’éducation populaire. Pour obtenir l’aide, il faut faire la demande à partir
d’avril sur le site internet de l’ASP, ici.

Services civiques spécifiques


décembre 2022
Dans certains domaines de services civiques, des organismes proposent une spécialisation : solidarité avec les seniors (sc-solidaritesseniors.fr), coopération avec des volontaires réfugiés (uniscite.fr), mineurs en décrochage scolaire (uniscite.fr)…
Voir tout