novembre 2020

Génération Worry, web-série made in Nevers

Six ans après le premier épisode, un quatrième est en cours de réalisation. Marque de fabrique? Reprendre les codes de Desperates Housewives… pour ados.
Génération Worry, web-série made in Nevers

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Les fans de la série seront ravis : le quatrième épisode de la web-série Génération Worry sortira courant avril 2021. Débutée en 2014 et tournée en grande partie à Nevers, l’histoire se concentre sur 4 adolescents préoccupés par leurs angoisses quotidiennes. Sa particularité ? Reprendre les codes de la série Desperate Housewives version « ado ».
Un choix assumé par sa réalisatrice, Jeanne Guého. « On voulait parler d’un sujet qui nous inspirait, l’univers des adolescents. Nous avons donc repris le schéma du scénario de la série et laissé la voix off qui apporte un point de vue satirique sur les ados. » Six ans après, la passion reste intacte, le casting s’est enrichi, tout comme la qualité de la production. Les dix acteurs principaux restent également au rendez-vous. Le thème du prochain épisode sera de taille : le baccalauréat.

Jeanne Guého, le cinéma dans la peau

Derrière la caméra, une jeune neversoise passionnée et déterminée. Jeanne Guého voue son amour au cinéma. C’est à l’âge de 12 ans que la jeune femme reçoit sa première caméra puis à l’âge de 14 qu’elle réalise ses premiers films. Une passion qui ne l'a plus quittée. La jeune femme de 22 ans explique : « J’ai très tôt senti que je voulais devenir monteuse, j’ai toujours aimé ça, j’aime ce métier car on peut décider de la dynamique, du style ou encore de la temporalité d’un film, ça me passionne ».
Ambitieuse et passionnée, elle s’inscrit à l’option cinéma-audiovisuel du lycée Alain Colas à Nevers où elle réalise ses premières productions. Une filière qui la conforte dans ses choix et la pousse, 3 ans plus tard, à quitter la capitale nivernaise pour Montbéliard où elle prépare un BTS audiovisuel, puis Paris pour une licence professionnelle JRI (journaliste reporter d’images). Deux parcours qui l’ont amené à réaliser des reportages, documentaires ou encore podcasts.
Aujourd’hui monteuse à Réservoir’prod, boîte de production de l’émission « Ça commence aujourd’hui » sur France 2, elle a gardé intact son appétence pour la réalisation. Si elle se concentre en grande partie sur Génération Worry, d’autres projets restent à venir pour la jeune femme qui n’est qu’à l’aube de sa carrière.

Cyrielle Le Houezec
Génération Worry

A voir sur youtube

Clap
Génération Worry est soutenu par le comité local d'aide aux projets, dispositif d'aide et conseils aux initiatives de jeunes en Bourgogne-Franche-Comté. En savoir +

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Les Nuits d'été


octobre 2020
Le 2e roman du Montbéliardais Thomas Flahaut, paru en août, est aussi remarqué par les critiques que le premier, Ostwald. Partant de son expérience de transfrontalier, il plonge dans la réalité du monde ouvrier et parle du rapport hommes/machines. Editions de l'Olivier.

Marion Roch rend hommage aux soignants


juillet 2020
La Bisontine Marion Roch vient de faire paraître "Les 1000 pieuvres" chanson dédiée aux soignants, auxquels tous les profits générés seront reversés. Une chanson écrite en deux étapes : en 2016, elle découvre le quotidien des soignants lorsqu'elle accompagne pendant 5 mois sa grand-mère à l'hôpital. Début 2020, lorsqu'on parle une fois de plus des conditions difficiles des soignants, elle reprend ses idées, recueille des témoignages et écrit cette chanson. Sans se douter qu'elle allait sortir en pleine crise sanitaire, troisième référence inopinée de son texte. Disponible en single, à écouter et partager sur youtube

« Citadelle »


décembre 2019
On vous laisse apprécier ici le nouveau morceau electro de l'artiste bisontin Sorg, "Citadelle", hommage à sa ville, accompagné d'une réalisation 100% locale : morceau produit et mixé par Sorg, masterisé par Thomas Fournier, visuel réalisé par Ornella Salvi, prises drones par Jean-Philippe Putaud (Apollo77) et réalisation et lmontage de la vidéo par Christophe Roy (MS Studio / Mesh Photography).

Great hat persévère


novembre 2018
Après "Namantius", l’association de cinéma bisontine a poursuivi ses activités, en tournant notamment "Clair obscur", un court métrage sur Gustave Courbet lors de son retour à Ornans pour peindre son tableau "Enterrement à Ornans". Originalité du projet, il a été mené en partenariat avec l'école de musique Amuso qui joue la musique en direct lors des projections."Clair obscur" est passé par un financement participatif sur ulule.

"#Quiproquo"


octobre 2018
Un film d'action de 26 mn tourné à Besançon à partir d'une histoire vraie. Le 3e court métrage de Liil Serge Mbeutcha est dans son genre une réussite : scènes d'action très pros, images et montage soigné. Armé de l'enthousiasme et du dynamisme permettant de franchir les obstacles compliqués qui émaillent toute réalisation cinéma, le jeune homme est près pour se lancer dans le long. Trailer ici.
Voir tout