janvier 2021

JF Prod, vidéaste autodidacte

Soutenu par le Clap et l’Etat, ce jeune vésulien vient de réaliser 3 films de sensibilisation à la Covid.
Photo Laurent Cheviet

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
A travers trois vidéos, Jeffrey Bultot parle aux jeunes : la Covid n’est pas à prendre à la légère. Le jeune vésulien de 27 ans, déjà soutenu par le Clap (1) et le Cij de la Haute-Saône, a été missionné par Fabienne Balussou, préfète de la Haute-Saône pour faire passer un message de prévention face à la pandémie. Les trois films sont résumés par un slogan, « passe l’info, pas le virus ».
« Je pense que les jeunes ne prennent pas assez le virus au sérieux » admet-il. Avoir le soutien de l’Etat est une belle marque de confiance pour JF Prod, le nom de réalisateur de Jeffrey. Il apprécie même si cela implique d’avoir à prendre la parole, entre autres responsabilités. « Ce n’est pas ce que je préfère, mais on s’y fait ! ». Pour lui l’audiovisuel est une passion apprise en autodidacte. Il lui consacre le temps libre que lui laisse son travail à l’usine, chez Mister Auto. Pour la Covid, il a écrit 8 scénarios et tourné les 3 retenus avec son association YSR. « Elle succède à WCR production créée en 2017 pour accompagner des artistes, faire de l’événementiel et un peu d’audiovisuel. YSR, lancée il y a 3 mois, c’est la même chose en plus poussé, plus professionnel ». A la base, une rencontre avec deux chanteurs hip-hop vésuliens, Charly Caput alias Pinkman et Hugo Girard alias Makkak. « On se connaissait de nom et quand on s’est rencontré lors d’une soirée, on a décidé de travailler ensemble sur la durée. Outre l'audiovisuel, je suis passionné par les cultures urbaines ». Développer ces deux aspects sont leurs principaux buts de YSR, mais pas les seuls : « On s’oriente aussi vers les jeunes, vers ce qui est possible pour eux, les projets, les études ». Les vidéos Covid, finalisées avec l’aide de Guillaume Quemin (montage) et Lucas Roy (coloriste), sont dans cette lignée. « On a une bonne équipe » se réjouit Jeffrey.
A son actif, JF Prod a une quinzaine de vidéos tournées en 2 ans. Du clip, du court métrage, de la pub. En accumulant l’expérience, il aimerait aller vers des plus longs formats, en fiction ou réalité. « Je regarde beaucoup de choses sur internet. On peut tout faire comprendre par l’image. La vidéo est un moyen d’information toujours plus important. Je pense que ça ne peut que s’accentuer dans les années à venir ». Parmi ses prochains projets, un court métrage de sensibilisation au harcèlement scolaire et au suicide, l’une des principales causes de mortalité chez les jeunes. Mais aussi le développement de l’association et des artistes qu’il soutient. « Le plus difficile, c’est de trouver des financements et du temps. Mais je fais avec, je travaille un peu plus la nuit ».

S.P.
JF Prod
facebook

(1) Clap
Le Comité local d’aide aux projets soutient les initiatives de jeunes de la région dans tous les domaines, sauf formation et projet professionnel. « C’est un bon dispositif, estime Jeffrey, même si l’aide financière est restreinte. Mais ce sont vraiment le Clap et le Cij de la Haute-Saône qui nous permettent de nous dévlopper ».
energiejeune.fr


Les films
Episode 1

Episode 2

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Tri-Haut pour l'Everest


avril 2021
Beau projet inscrit sur energiejeune.fr : un trio de copains sportifs étudiants en école d'ingénieurs veulent agir pour l'environnement au Népal où les nombreux treks en haute altitude engendrent des quantités de déchets importants. Le Népal n’a pas les infrastructures nécessaires pour les traiter et nombreux sont les déchets non-recyclables qui finissent directement dans les rivières. Leur objectif est de créer un incinérateur dans le village de Pangboche, à 4 000 m d’altitude.Une campagne de financement participatif est en cours à l'adresse helloasso.com. En savoir +

Nettoyage nature


décembre 2018
Des jeunes de Besançon ont décidé d’assainir les berges du Doubs. Un projet soutenu par le Clap. A lire ici.

Olympiades des métiers 2018


décembre 2018
L'équipe régionale Bourgogne-Franche-Comté a participé avec succès aux finales nationales des Olympiades des métiers (du 29/11 au 1/12 à Caen) : 4 médailles d'or, 7 d'argent, 4 de bronze et 16 médaillons d'excellence décernés aux jeunes ayant obtenu au moins 500 points sur 600. Ces Olympiades servent à valoriser les métiers en regroupant les meilleurs jeunes dans un concours de pratique. Les 4 médaillés d'or de la région : Théo Jeanroy en horticulture, Roman Bizouard en cycle et motocycle, Arnaud Marandet en tôlerie-carrosserie et l'équipe Adrien Ambrosini / Clément Durandeau / Romain Guenard en intégrateur robotique. +infos

L'info des ados : liens entre générations


novembre 2018
A la rentrée 2018, une équipe de France 3 Bourgogne-Franche-Comté a accompagné une classe de 4e du collège Victor Hugo (Besançon) dans la réalisation d'un reportage sur les liens intergénérationnels. Un sujet choisi par les élèves eux-mêmes, au moment de  la Semaine Bleue consacrée aux personnes âgée. L'info des ados, à voir ici.

Rivières : les sentinelles du réchauffement


octobre 2018
Nicolas Caussanel et
Marlène Devillez, kayakistes de niveau international, ont décidé de profiter de leur passion pour alerter au sujet du réchauffement climatique et de l'état des rivières. Ils se lancent dans la réalisation d'un film documentaire, Rivières : les sentinelles du réchauffement. Ils ont lancé un crowdfunding pour mener à bien leur projet. Pour y contribuer, c'est ici.
Voir tout