mars 2020

Le théâtre qui s'envole

Cette pièce de et par le Collectif te salue devait être programmée au festival Eclosion, organisé par le théâtre universitaire, avant l'annulation due au Covid-19.

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Une scène de théâtre, au théâtre, qui parle de théâtre. Ajoutez à cela des comédiens passionnés, une touche d’extravagance et vous obtiendrez Envolées !, l'histoire d'un théâtre qui s'envole. Une pièce grâce à laquelle le collectif Te salue a foulé les planches du festival d'Avignon et remporté le prix du Crous en 2019. Elle s'envolera prochainement pour le Gabon.

« On voulait parler de théâtre car c'est ce qui nous réunit »

Tout est parti d'une résidence de travail que relate Camille Bernaudat, comédienne et créatrice nous présente ce spectale. : « Il fallait créer un spectacle et on nous a demandé le titre avant même de terminer la création. On a trouvé Envolées ! et c'est à partir du titre que le spectacle s'est créé. On était 4 au plateau, Stéphane Boyer, Qkentin Favrié, Louise Rubi et moi, on a fait des impros et on a créé collectivement la pièce ». L'histoire commence par la représentation d'une pièce préécrite par Boris Vian, Mademoiselle Bonsoir. Elle se déroule dans un décor des années 50, mêlé à la folie de l'univers de Vian. Tout en légèreté, elle se poursuit et le théâtre s’envole. Les 4 comédiens doivent gérer cette situation rocambolesque. Les relations entre les artistes, le metteur en scène et leurs égos, sont mis en scène alors que le danger est imminent. « On joue beaucoup sur la notion de personnage, on devient un autre personnage et on se demande si c'est la même personne, quand le théâtre s'envole, on s'appelle par nos propres prénoms, on joue nos propres rôles » précise Camille. Et la recette fonctionne, des salles parisiennes jusque dans les villages du Grand Est, d 'où sont originaires les comédiens.

Le Collectif te salue

« C'est moi qui ai pris l'impulsion de créer le collectif car j'ai compris que personne n'allait venir me chercher dans les projets en tant que comédienne, c'était donc à moi de le faire pour être sûre de jouer. Et c'est génial ! C'est beaucoup de travail mais quand tu es sur scène, que tu sors de scène en te disant « c'est entièrement de nous » ça fait plaisir », confie Camille. Le Collectif te salue a été fondé en 2017. De Troyes à Paris, en passant par Dijon, Besançon et la Tunisie, le point commun de Camille, Louise, Qkentin, Stéphane, les comédiens, c'est « Le Cours Sauvage », cours de théâtre à Paris. Emma Thonneau, à la création lumière et Evangélia Pruvot, assistante mise en scène, ont rejoint l'équipe. Leurs parcours ? Qkentin a commencé par des études de mode à Dijon, des cours de théâtre au lycée puis à Paris. Louise a commencé avec la compagnie Bacchus à Besançon puis a continué à Paris. Stéphane a réalisé des études de cinéma à la faculté et y a intégré une troupe de théâtre. Camille est en master 2 de théâtre, après avoir étudié 7 ans au conservatoire puis dans une compagnie à Paris. Evangélia est en master 2 théâtre et Emma est régisseuse. Ils sur produisent sur les scènes de théâtre, en festival, dans les écoles, les bibliothèques ou encore dans les hôpitaux. En parallèle Camille, Evangélia et Stéphane préparent un nouveau spectacle. « On était étudiants, au début on est passé par le réseau étudiant et à force de travail et de persévérance on y arrive, le chemin du théâtre professionnel est là, il ne faut ne pas hésiter à le faire » conclue Camille, avec optimiste et passion en s'adressant à celles et ceux qui souhaitent poursuivre dans cette voie.

Mona Bouneb
Plus d'infos
facebook





Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

« Citadelle »


décembre 2019
On vous laisse apprécier ici le nouveau morceau electro de l'artiste bisontin Sorg, "Citadelle", hommage à sa ville, accompagné d'une réalisation 100% locale : morceau produit et mixé par Sorg, masterisé par Thomas Fournier, visuel réalisé par Ornella Salvi, prises drones par Jean-Philippe Putaud (Apollo77) et réalisation et lmontage de la vidéo par Christophe Roy (MS Studio / Mesh Photography).

Great hat persévère


novembre 2018
Après "Namantius", l’association de cinéma bisontine a poursuivi ses activités, en tournant notamment "Clair obscur", un court métrage sur Gustave Courbet lors de son retour à Ornans pour peindre son tableau "Enterrement à Ornans". Originalité du projet, il a été mené en partenariat avec l'école de musique Amuso qui joue la musique en direct lors des projections."Clair obscur" est passé par un financement participatif sur ulule.

"#Quiproquo"


octobre 2018
Un film d'action de 26 mn tourné à Besançon à partir d'une histoire vraie. Le 3e court métrage de Liil Serge Mbeutcha est dans son genre une réussite : scènes d'action très pros, images et montage soigné. Armé de l'enthousiasme et du dynamisme permettant de franchir les obstacles compliqués qui émaillent toute réalisation cinéma, le jeune homme est près pour se lancer dans le long. Trailer ici.

Kreshendo


septembre 2015
Le rappeur bisontin vient de publier son premier album "Je suis qu'un homme". En vente 10 euros au Forum, en écoute sur deezer. Pour en savoir plus, facebook. A voir, son dernier clip, "Sale trip".

MyTremplin


juillet 2014
Ce dispositif du Conseil général du Jura vise à promouvoir et à aider les formations musicales du département en leur offrant la possibilité de monter sur scène et/ou de disposer d’un accompagnement artistique réalisé par le Moulin de
Brainans. Cette année, 5 lauréats ont été désignés par le jury et bénéficient de ce dispositif : Célia (folk rock), L’Homme s’Entête (chanson), Max Gulliver (pop), The Donuts Machine Band (chanson blues) et Gunther Tarp (rock).
Voir tout