janvier 2021

Pauline, influençeuse au goût du jour

Parallèlement à des études menées jusqu’à un master dans l’aménagement du territoire, cette Bisontine a créé son blog mode, déco, lifestyle à 20 ans. Neuf ans après, elle compte 80000 abonnés.
Pauline, influençeuse au goût du jour

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Comment est née l’idée de Pauline Dress ?
Quand j’ai commencé, il y avait peu de blogs, mais j’avais envie de me lancer et de faire découvrir aux personnes qui me suivrais mes tenues du jour et mon quotidien. Petit à petit j’ai élargi celui-ci avec beaucoup de décoration, de lifestyle, du mariage… Quelques années après, j’ai commencé à poster des photos sur Instagram, ce qui a permis de faire connaître mon blog davantage.

Quels sont vos thèmes de prédilection ?
Je partage beaucoup de choses sur Instagram et sur mon blog, des tenues, des conseils, des sélections, j’essaye de faire connaître des petites boutiques et créateurs locaux. J’ai également une grande passion pour la décoration et la décoration d’événement. J’adore partager par exemple des décorations de table de Noël, des idées d’emballage cadeau, des avant/après décoration dans ma maison… Mais mon blog n’est pas fermé à cela et je peux également aborder de nombreux sujets qui me passionnent.

Y consacrez-vous beaucoup de temps ?
Oui. Après le travail, j’y passe une grande partie de mon temps libre, pour réfléchir aux idées de photos, pour les faire, pour trouver de nouvelles idées, écrire des articles, répondre aux commentaires et aux messages privés. J’aime rester proche de ma communauté et toujours répondre à leurs messages, c’est très important pour moi ! J’y passe donc de très nombreuses heures par semaine, mais c’est plus un plaisir qu’un vrai travail contraignant.

Quels réseaux utilisez-vous ?
Je suis sur Facebook, Pinterest et également sur Instagram, où se concentre mon activité principale. J’ai actuellement 80 000 abonnés.

Suivez-vous d’autres influençeuses ?
Pour avoir toujours de nouvelles idées et toujours plus de contenu, je consulte beaucoup Pinterest, les différents réseaux sociaux, je suis de nombreuses personnes très inspirantes. Je suis énormément de blogueuses dans de nombreuses catégories : décoration, famille, mariage, mode… Mais l’inspiration se trouve un peu partout, à la télé, dans les magazines, dans la vie de tous les jours.

En vivez-vous ?
Mon activité de blogueuse n’est pas mon activité principale, j’ai une autoentreprise pour cela, et j’ai un boulot à temps plein à côté. Je vie en partie grâce à des revenus générés par mon blog et par Instagram. Je propose des posts et des stories rémunérés pour les marques qui sont en recherche de visibilité. Je propose également des articles rémunérés sur mon blog. Il y a également beaucoup de dons de produits en échange de visibilité, ce qui me permet de tester beaucoup de choses, des vêtements, des meubles, ou même des expériences comme des nuits dans de superbes endroits, et cela me permet de créer davantage de contenu sur mes différents comptes.

Qu’est-ce qui vous plaît dans cette activité ?
Cela me plaît énormément, car je découvre un tas de choses que je n’aurais pas eu l’occasion de tester en temps normal. J’échange énormément avec les gens, certaines amitiés en ligne sont même devenues réelles. Échanger avec les gens est très enrichissant, c’est donc un vrai plaisir de partager au quotidien.

Y a-t-il des aspects négatifs ?
Il y en a peu de mon côté, à part le temps que cela peut prendre et parfois les commentaires négatifs, mais c’est le jeu !

Des conseils à celles et ceux qui aimeraient faire pareil ?
Je conseille déjà de le faire par passion, par envie de partager et non uniquement pour recevoir des cadeaux. Soyez original, créatif, et votre contenu sera mis en avant ! Cela peut être le début d’une très belle aventure, mais attention cela vous prendra du temps, une photo réussie n’est pas prise en cinq minutes !

Recueilli par S.P.
En savoir +
paulinedress.fr

facebook

instagram


Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Les Nuits d'été


octobre 2020
Le 2e roman du Montbéliardais Thomas Flahaut, paru en août, est aussi remarqué par les critiques que le premier, Ostwald. Partant de son expérience de transfrontalier, il plonge dans la réalité du monde ouvrier et parle du rapport hommes/machines. Editions de l'Olivier.

Marion Roch rend hommage aux soignants


juillet 2020
La Bisontine Marion Roch vient de faire paraître "Les 1000 pieuvres" chanson dédiée aux soignants, auxquels tous les profits générés seront reversés. Une chanson écrite en deux étapes : en 2016, elle découvre le quotidien des soignants lorsqu'elle accompagne pendant 5 mois sa grand-mère à l'hôpital. Début 2020, lorsqu'on parle une fois de plus des conditions difficiles des soignants, elle reprend ses idées, recueille des témoignages et écrit cette chanson. Sans se douter qu'elle allait sortir en pleine crise sanitaire, troisième référence inopinée de son texte. Disponible en single, à écouter et partager sur youtube

« Citadelle »


décembre 2019
On vous laisse apprécier ici le nouveau morceau electro de l'artiste bisontin Sorg, "Citadelle", hommage à sa ville, accompagné d'une réalisation 100% locale : morceau produit et mixé par Sorg, masterisé par Thomas Fournier, visuel réalisé par Ornella Salvi, prises drones par Jean-Philippe Putaud (Apollo77) et réalisation et lmontage de la vidéo par Christophe Roy (MS Studio / Mesh Photography).

Great hat persévère


novembre 2018
Après "Namantius", l’association de cinéma bisontine a poursuivi ses activités, en tournant notamment "Clair obscur", un court métrage sur Gustave Courbet lors de son retour à Ornans pour peindre son tableau "Enterrement à Ornans". Originalité du projet, il a été mené en partenariat avec l'école de musique Amuso qui joue la musique en direct lors des projections."Clair obscur" est passé par un financement participatif sur ulule.

"#Quiproquo"


octobre 2018
Un film d'action de 26 mn tourné à Besançon à partir d'une histoire vraie. Le 3e court métrage de Liil Serge Mbeutcha est dans son genre une réussite : scènes d'action très pros, images et montage soigné. Armé de l'enthousiasme et du dynamisme permettant de franchir les obstacles compliqués qui émaillent toute réalisation cinéma, le jeune homme est près pour se lancer dans le long. Trailer ici.
Voir tout