février 2022

Shaky Shots, créatrice en mode spontané

Cette Jurassienne autodidacte a lancé sa signature récemment. Elle s’est notamment spécialisée dans le fanzine.
Photo Yves Petit
Shaky Shots, créatrice en mode spontané Shaky Shots, créatrice en mode spontané

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
A 30 ans, Oriane Duboz vient de connaître son premier salon en tant qu’artiste. C’était Viens Voir en novembre dernier à Lons-le-Saunier. Elle crée des fanzines, de la photo argentique, du dessin, sans se fermer à d’autres activités créatrices. « J’aime beaucoup collaborer avec d’autres artistes pour tester des formats et avoir de nouvelles idées ». Si elle a commencé vers 14 – 15 ans, son parcours est essentiellement autodidacte, nourri d’influences liées à la musique, au skate, aux voyages. « Je suis encore débutante dans le fait de montrer ce que je fais, car je trouve qu’il est difficile de se sentir légitime et de trouver sa place en tant qu’artiste. Mais je me suis dit qu’à un moment, il faut bien se lancer ».
La jeune femme d’Arbois signe ses oeuvres de Shaky Shots, pseudo dont le premier mot peut signifier précaire ou chancelant et le second les tentatives. « Ça rejoint cette notion d’illégitimité. Je n’ai pas fait d’école d’art en partie parce qu’on m’en a dissuadé. Je ne viens pas d’un milieu d’artistes, il fallait plutôt aller vers la sécurité. Mais je ne regrette pas. Mes créations seraient peut-être différentes. Certains disent que l’idée autodidacte peut être vue de façon négative, d’autres qu’il y a un côté spontané. On est peut-être plus dans l’expression de son émotion et de son honnêteté pures et moins dans la réflexion normée ».
Peut-être que la fréquentation du milieu artistique l’a poussée à franchir le pas. Elle a commencé par étudier et travailler dans la gestion de projets artistiques et l’accompagnement des artistes. « J’ai beaucoup habité à l’étranger, notamment en Irlande. J’ai fait des tournées avec des musiciens rock, punk, anglais et irlandais. C’est pendant mes voyages que j’ai commencé à assumer une position d’artiste alors qu’avant je créais dans mon coin ». Revenue dans le Jura en 2019 après 10 ans à l’étranger, elle poursuit ses deux activités, continuant à accompagner et programmer des groupes, par exemple au festival de la Crue ou dans les bars. En côtoyant les musiciens underground, elle a commencé à s’intéresser puis à se spécialiser dans la culture fanzine. « Ça correspond à tout ce que je fais depuis des années. Dans le fanzine, il y a un côté absence de règle, une liberté de créer sans se proclamer artiste. Je m’y suis retrouvée en collaborant à un fanzine en Irlande, A Vent Zine (1) ». Le média lui a même permis d’associer ses deux activités puisqu’elle a créé un festival spécifique à Cork. « Le Cork Zine Fest, qui existe toujours et qui marche bien ! ».

S.P.





(1) A Vent Zine
issuu.com/aventzine

En savoir +
etsy.com/fr/shop/ShakyShots

instagram

Fan magazine
Le concept de fanzine, contraction de fan magazine, est né dans les années 30 à l’initiative d'amateurs de science-fiction. Il s’agit d’une publication (en papier mais aussi, désormais, en ligne) indépendante créée par des passionnés pour des passionnés. « Les fanzines ne suivent aucune règle en termes de format ou de contenu explique Oriane Duboz. J’ajoute que comme elles se doivent d’être accessibles à qui le souhaite, leur prix est faible. Ils se sont démocratisés avec les scènes rock et punk, notamment pour parler d’artistes et de valeurs qui n’étaient pas diffusés dans les magazines mainstream. Mais s’ils sont souvent associés à la musique, il y en a aussi dans le domaine politique, dans les mouvements tels que le veganisme, le féminisme, LGBT. Il y a un côté très militant, offert par la possibilité de parler de problématiques en tous genres ».

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Des mentions au concours de piano d'Epinal


mai 2022
Des élèves bisontins de Christine Lambert ont participé au programme piano du concours artistique d'Epinal, le 3 avril. Avec des belles prestations puisque Minh-Long Ngo a obtenu la mention bien à l'unanimité, Leila Boudot et Ernad Husejinovic ont obtenu la mention très bien et Anh-Khoa Ngo la mention très bien à l'unanimité.

Marion Roch rend hommage aux soignants


juillet 2020
La Bisontine Marion Roch vient de faire paraître "Les 1000 pieuvres" chanson dédiée aux soignants, auxquels tous les profits générés seront reversés. Une chanson écrite en deux étapes : en 2016, elle découvre le quotidien des soignants lorsqu'elle accompagne pendant 5 mois sa grand-mère à l'hôpital. Début 2020, lorsqu'on parle une fois de plus des conditions difficiles des soignants, elle reprend ses idées, recueille des témoignages et écrit cette chanson. Sans se douter qu'elle allait sortir en pleine crise sanitaire, troisième référence inopinée de son texte. Disponible en single, à écouter et partager sur youtube

« Citadelle »


décembre 2019
On vous laisse apprécier ici le nouveau morceau electro de l'artiste bisontin Sorg, "Citadelle", hommage à sa ville, accompagné d'une réalisation 100% locale : morceau produit et mixé par Sorg, masterisé par Thomas Fournier, visuel réalisé par Ornella Salvi, prises drones par Jean-Philippe Putaud (Apollo77) et réalisation et montage de la vidéo par Christophe Roy (MS Studio / Mesh Photography).

Great hat persévère


novembre 2018
Après "Namantius", l’association de cinéma bisontine a poursuivi ses activités, en tournant notamment "Clair obscur", un court métrage sur Gustave Courbet lors de son retour à Ornans pour peindre son tableau "Enterrement à Ornans". Originalité du projet, il a été mené en partenariat avec l'école de musique Amuso qui joue la musique en direct lors des projections."Clair obscur" est passé par un financement participatif sur ulule.

"#Quiproquo"


octobre 2018
Un film d'action de 26 mn tourné à Besançon à partir d'une histoire vraie. Le 3e court métrage de Liil Serge Mbeutcha est dans son genre une réussite : scènes d'action très pros, images et montage soigné. Armé de l'enthousiasme et du dynamisme permettant de franchir les obstacles compliqués qui émaillent toute réalisation cinéma, le jeune homme est près pour se lancer dans le long. Trailer ici.
Voir tout